Publié le 05 novembre 2019

ÉNERGIE

[Infographie] 100 % d’énergie renouvelable au niveau mondial en 2050, c’est possible et rentable !

Passer à 100 % d’énergies renouvelables, c'est possible en électrifiant tous les secteurs de l’énergie. Et ce serait même plus rentable que le système actuel. Voilà la conclusion à laquelle sont parvenus 14 scientifiques après quatre années et demie de recherches. Le dernier rapport sur les renouvelables de l'Agence internationale de l'énergie confirme déjà un boom du solaire, notamment décentralisé, d'ici 2024.

Panneaux solaires toitures pixabay
Chez les particuliers, le nombre de toitures équipées devrait doubler, à environ 100 millions d'ici cinq ans, selon l'AIE.
@CC0

L'étude publiée (1) au printemps dernier a eu peu d’échos. Pourtant, les experts de l’université finlandaise LUT University et d’Energy Watch Group y démontraient qu’arriver à 100 % d’énergie – et non seulement l'électricité – renouvelable était non seulement possible techniquement mais aussi compétitif par rapport au système actuel. Une aubaine dans la lutte contre le changement climatique car cela permettrait de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre du système énergétique, d’ici 2050.

Électrification complète des secteurs de l’énergie

"La transition énergétique n'est pas une question de faisabilité technique ou de viabilité économique, mais relève d'une volonté politique", rappelle Hans-Josef Fell, président de Energy Watch Group, qui enjoint les gouvernements à prendre connaissance des recommandations nées de ce rapport. Ce système 100 % énergie renouvelable reposerait sur une "électrification complète dans tous les secteurs de l’énergie", précisent les auteurs.

Infog e100 enr 2050 possible et rentable

La production totale d’électricité sera en 2050 de quatre à cinq fois supérieure à celle de 2015. En conséquence, la consommation d’électricité en 2050 représentera plus de 90 % de la consommation d’énergie primaire. Dans le scénario des chercheurs, la production sera principalement assurée par le solaire (70 %) et l’éolien dans une moindre mesure (18 %). D'ici 2050, le vent et le soleil représenteront 96 % de la totalité des sources d’énergie renouvelables. Viennent ensuite la biomasse (6 %), l’hydroélectricité (3 %), et la géothermie (2 %).

L’étude montre en outre que le passage à 100 % d’énergie renouvelable n’est pas plus coûteux que le système actuel avec un coût du mégawattheure stable, autour de 53 euros en 2050, auquel il faut retrancher les externalités négatives liées aux énergies fossiles, non prises en compte. Ce système permettra également de créer 15 millions d’emplois dans les énergies renouvelables, de quoi compenser les pertes dans l'industrie fossile, qui emploie aujourd'hui 14 millions de personnes.

Boom du solaire

De son côté, l’Agence internationale de l'énergie (AIE), table déjà sur un boom du solaire dans les cinq années à venir (2), notamment pour les équipements décentralisés (posés sur des maisons, des usines, des supermarchés...). Chez les particuliers, le nombre de toitures équipées devrait doubler, à environ 100 millions d'ici cinq ans, selon l'AIE. Cela représente 6 % du potentiel en surface de toits disponible.

"Une croissance aussi météorique en dehors de la sphère des fournisseurs d'énergie traditionnels va transformer la manière dont nous produisons et consommons l'électricité avec des implications majeures pour les consommateurs, les opérateurs comme les régulateurs", prévient le directeur de l'AIE, Fatih Birol. Ces systèmes "donnent beaucoup de pouvoir aux producteurs d'énergie individuels", assure-t-il, mais "ils donnent aussi aux citoyens le moyen de contribuer au combat contre le réchauffement climatique".

Les énergies renouvelables devraient globalement voir leurs capacités mondiales croître de 50 % d'ici 2024, avec un bond de 1200 gigawatts de capacités nouvelles, soit l'équivalent de la capacité électrique actuelle des États-Unis. À cet horizon, elles représenteraient 30 % de la production d'électricité mondiale, contre 26 % aujourd’hui, se plaçant juste derrière le charbon (environ 34 %).

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir l'étude de LUT University et Energy Watch Group.

(2) Voir la nouvelle étude de l'AIE sur les énergies renouvelables.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

100 % d’énergie renouvelable en 2050, c’est possible dans 139 pays

Des chercheurs américains ont démontré que la transition vers un modèle énergétique 100 % renouvelable était possible dans 139 pays – représentant 99 % des émissions globales de CO2 – dès 2050. Cette transition est non seulement possible mais elle permettrait de réduire la demande...

Les énergies renouvelables emploient 11 millions de personnes à travers le monde

Le photovoltaïque est le principal employeur du secteur, devant l’éolien, tandis que l’offshore est en train de décoller. Selon un récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena), 11 millions de personnes travaillaient dans les énergies renouvelables l’an...

Les énergies renouvelables seront toutes compétitives d’ici 2020

Les coûts de l'éolien et du solaire vont encore baisser fortement ces prochaines années au point que ces deux énergies seront globalement moins chères que les énergies fossiles (fuel, gaz, charbon). Les autres énergies vertes progressent également rapidement, selon une étude de l’Irena.

[LE CHIFFRE] Pour la première fois, les énergies renouvelables passent devant le charbon en Europe

En représentant 21 % de la part du mix électrique européen, les énergies renouvelables (hors hydraulique) passent pour la première fois de l’Histoire devant le charbon. L’objectif d’arriver à 50 % en 2030 devrait donc être atteint si la tendance se poursuit. Cependant, l’essor des...

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

EDF Romanche Gavet centrale hydraulique barrage de livet @concepcion alvarez

À Romanche-Gavet, près de Grenoble, EDF inaugure le plus grand chantier hydroélectrique de France

EDF vient d’inaugurer sa toute nouvelle centrale hydroélectrique à Romanche-Gavet, dans l’Isère. Celle-ci va produire assez d’électricité pour alimenter 230 000 habitants, soit l’équivalent des villes de Chambéry et Grenoble. Mais cette épopée industrielle, qui a nécessité dix ans et quelque 400...

Oliennes trouble inquietude nuages pixabay

Face aux contraintes et aux polémiques, la filière éolienne inquiète pour son avenir

Contraintes géographiques et administratives, contestations locales, recours systématiques, polémiques … La filière éolienne est attaquée de toutes parts depuis plusieurs mois. Pourtant, dans sa feuille de route, le gouvernement lui accorde une place de choix dans le futur énergétique du pays. Reste...

Laurent Vincenti Total

En Corée du Sud, Total accélère sur l’éolien offshore

Le pétrolier français veut se renforcer dans la production d’électricité bas carbone. Cet objectif passe par la Corée du Sud où l’entreprise va déployer 2GW d’éolien offshore. Ce projet s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone en 2050.

Panneaux solaires eoliennes europe pixabay

Les renouvelables deviennent la première source d’électricité en Europe, devant les énergies fossiles

Les énergies renouvelables ont produit plus d'électricité que les énergies fossiles au premier semestre 2020 au sein de l'Union européenne. Une première historique qui envoie un bon signal pour le développement d'une énergie verte. Bien que la baisse de la demande, due au confinement, explique en...