Publié le 22 septembre 2019

ÉNERGIE

[Bonne nouvelle] Strasbourg va produire de l’hydrogène propre à partir de biomasse dès 2021

Alors que les taxis à hydrogène se font de plus en plus visibles dans les rues de Paris, une unité de production d'hydrogène vert va voir le jour à Strasbourg d'ici 2021. Le procédé, unique au monde, consiste à fabriquer ce gaz à partir de biomasse, sans émettre de CO2. 650 kilogrammes pourraient être produits chaque jour et pourraient faire rouler une trentaine de bus.

Biomasse pixabay
L'objectif est d'arriver à cinq euros le kilo d'hydrogène produit à partir de biomasse en 2021.
@CC0

C’est un procédé unique au monde qu’ont mis au point deux entreprises françaises, Haffner Energy, une PME basée dans la Marne, et Réseaux-Gaz de Strasbourg (R-GDS). Il s’agit de fabriquer de l’hydrogène vert à partir de biomasse, sans émettre de CO2. Une trentaine de bus strasbourgeois pourraient ainsi rouler chaque jour à partir de 2021.

Si l’hydrogène permet déjà d’alimenter des taxis à Paris, et même des bus depuis le mois de septembre, en ne laissant échapper que de l’eau, celui-ci reste produit à partir d’énergies fossiles, ce qui plombe son bilan carbone. Avec Hynoca, le gaz sera produit grâce à la thermolyse (chauffage à 400 degrés) de déchets forestiers et agricoles, une technique moins coûteuse que l’électrolyse de l’eau et des énergies renouvelables.

650 kilogrammes d’hydrogène par jour

"Notre objectif, c'est cinq euros le kilogramme d'hydrogène en 2021 pour descendre à trois euros le kilogramme en 2025. Nous serons alors compétitifs avec les énergies fossiles hors taxes", explique Philippe Haffner, président et cofondateur de Haffner Energy. Un démonstrateur industriel va être installé dans la banlieue de la capitale alsacienne, sur le site de R-GDS, et devrait produire 650 kilos d’hydrogène par jour. De quoi faire rouler l’équivalent de 1 500 véhicules par an (parcourant en moyenne 15 000 kilomètres).

Un prototype installé à Vitry-le-François et cofinancé par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) assure déjà une production de 120 kilogrammes par jour. L'enjeu est désormais de valider le procédé à l’échelle industrielle. En cas de sous-exploitation, l'installation, qui a nécessité sept millions d’euros d’investissement, pourra produire de l'hypergaz injectable dans les réseaux de chaleur.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Laurent Vincenti Total

[Certifié sans Coronavirus] Total lance le plus grand site de stockage électrique par batterie de France

Total a annoncé mi-mars la construction à Dunkerque d'un site de stockage d'électricité par batterie, le plus grand du pays selon le géant pétrolier qui veut affirmer ses ambitions dans les renouvelables. Un investissement de 15 millions d’euros sur le territoire.

Gemo trignac autoconsommation ombriere panneaux solaires gemo

Les entreprises françaises de plus en plus nombreuses à se brancher sur les énergies renouvelables

Deux tendances se dégagent nettement sur le marché des énergies renouvelables : l’autoconsommation individuelle et les PPA (Power Purchase Agreement), des contrats d’approvisionnement de gré à gré entre le client et le fournisseur d’énergie. Les deux dispositifs sont de plus en plus plébiscités par...

Champ de choux CC0

En Alsace, le jus de choucroute est transformé en énergie verte et les déchets ménagers servent à fabriquer des M&M’s

La région Grand Est multiplie les initiatives pour la production d'énergies renouvelables afin d'être à énergie positive à l'horizon 2050. Novethic s'est rendu dans deux sites alsaciens, gérés par Suez, où les déchets sont transformés en énergie. Au sud de Strasbourg, le jus de choucroute est...

Reseau electrique RTE Stephane Herbert

RTE se dit prêt au boom des renouvelables, et ce, sans faire flamber les prix pour le consommateur

Le gestionnaire du réseau électrique français RTE se veut rassurant face au boom des énergies renouvelables. S’il prévoit de doubler ses investissements annuels dans les quinze années à venir, il assure toutefois que les coûts pour le consommateur final seront maîtrisés.