Publié le 30 janvier 2018

ÉNERGIE

10 millions d'euros pour soutenir les projets citoyens d'énergie renouvelable

Pour aider les projets citoyens d'énergie renouvelable à franchir le cap de l'émergence, un fonds de soutien baptisé EnRciT a été lancé lundi 29 janvier. Doté de 10 millions d'euros, financés par la Caisse des dépôts, le Crédit coopératif et l'Ircantec, il doit soutenir 150 projets sur dix ans à travers l'Hexagone.

Le parc éolien citoyen de Béganne a été inauguré en Bretagne en juin 2014.
@Eolien Citoyen

"Changer d'échelle", c'est l'objectif du gouvernement dans plusieurs domaines ces derniers temps. Cette fois, ce sont les projets d'énergie renouvelable financés par les citoyens qui sont visés. Sous la houlette du Ministère de la transition écologique et solidaire, trois acteurs majeurs - la Caisse des Dépôts (dont Novethic est une filiale), le Crédit coopératif et l'Ircantec - mettent 10 millions d'euros sur la table pour le dispositif EnRciT. En dix ans, celui-ci doit soutenir 150 projets en France.  

"Nous voyons bien qu'un certain nombre de projets peinent à émerger du fait de leur dimension citoyenne" témoigne Jean-Louis Bancel, président du Crédit coopératif, acteur majeur dans le financement des renouvelables. "Avec EnRciT, nous allons pouvoir remplir l'espace le plus compliqué et permettre aux porteurs de projet de franchir la première marche entre la volonté d'agir et la concrétisation d'un dossier monté pour les investisseurs."  

Accroître l'appropriation citoyenne des renouvelables  

EnRciT va cibler en priorité le photovoltaïque et l'éolien et co-investira dans les projets aux côtés des citoyens et des collectivités pendant la phase de développement, jusqu'à la phase de construction, et cédera ensuite sa participation. Les projets devront être détenus à 40 % par un collège de citoyens/collectivités, dont 20 % minimum de citoyens.  

"C'est comme cela que nous ferons émerger une véritable appropriation - et pas seulement acceptabilité - des renouvelables par les citoyens afin d'atteindre l'objectif fixé par la loi de Transition énergétique de 32 % d'énergie renouvelable en 2030", espère Laurence Monnoyer-Smith, commissaire général au Développement durable.  

Le gouvernement par ailleurs lancé un label Financement participatif qui a déjà distingué 13 plateformes et favorise l'investissement citoyen via un bonus de rémunération pour les projets d'énergie renouvelable issus du crowdfunding.  

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Total met en service la bioraffinerie de La Mède, malgré l'opposition écologiste

La raffinerie de biocarburants de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône), l'une des plus grandes d'Europe, a démarré sa production la semaine dernière. Au grand dam des associations de défense de l'environnement qui s’opposent depuis des années à cette installation. En cause notamment son...

[Bonne Nouvelle] Une usine chimique Arkema passe à 100 % d'autoconsommation électrique solaire

Le monde de la chimie a des process coûteux en énergie. Pour réduire leur impact environnemental, beaucoup misent sur les renouvelables. Ainsi, Arkema vient d’équiper l’un de ses sites Seveso dans les Alpes-de-Haute-Provence d’une centrale solaire de 10 MWc.

énergies renouvelables éoliennes panneaus solaires photovoltaique istock ll28

Les énergies renouvelables emploient 11 millions de personnes à travers le monde

Le photovoltaïque est le principal employeur du secteur, devant l’éolien, tandis que l’offshore est en train de décoller. Selon un récent rapport de l’Agence internationale de l'énergie renouvelable (Irena), 11 millions de personnes travaillaient dans les énergies renouvelables l’an dernier à...

Les pays du G20 prêts à coopérer pour faire de l'hydrogène une énergie clé de la transition écologique

Alors que les chefs d'états se réunissent au Japon dans le cadre du G20 les 28 et 29 juin, les ministres de l’environnement s'étaient déjà concertés quelques semaines auparavant. Ils avaient alors décidé d’accroître leur coopération pour faire émerger une filière mondiale de l’hydrogène. Ce gaz qui...