Publié le 14 décembre 2017

ÉNERGIE

Vladimir Poutine fait du développement des ressources de l'Arctique une priorité

Seulement quelques jours après le sommet climat de Paris (où les Russes n’étaient pas présents), le Président Vladimir Poutine, lors de sa 13e conférence de presse annuelle, a annoncé vouloir accélérer l’exploitation des ressources naturelles de l’Arctique. C’est-à-dire les gigantesques réserves de pétrole et de gaz qui s’y nichent. 

Le projet Yamal LNG dans l'articque russe.
Total

La Russie voit comme une priorité le développement des ressources de l'Arctique, sources de "richesse" pour son pays, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle. "Nous avons développé un programme de développement de l'Arctique. Ce qui est important, c'est la mise en valeur industrielle de l'Arctique, notamment l'extraction des matières premières", a déclaré Vladimir Poutine.

"Se trouvent là nos principales ressources minérales mais leur mise en valeur doit aller parallèlement avec la défense de la nature" dans cette "région sensible", a poursuivi le président russe. Un autre domaine important pour l'Arctique est "la garantie de la sécurité militaire", a ajouté Vladimir Poutine alors que la Russie a renforcé en 2017 ses infrastructures militaires dans la région, y déployant de nouveaux systèmes de défense antiaérienne et conduisant plusieurs manœuvres militaires.

"Je vais paraphraser notre (scientifique russe Mikhaïl) Lomonossov, qui disait que la richesse de la Russie va s'accroître en Sibérie : la richesse de la Russie va s'accroître dans l'Arctique", a encore déclaré le président russe.

Des nouvelles îles russes

"Mais il ne faut jamais oublier les intérêts des peuples autochtones du Nord. C'est un point extrêmement important : il ne faut pas détruire leurs intérêts économiques. Et si quelque chose entre en contradiction avec la réalisation de grands projets nationaux, alors il faut sans aucun doute prendre des mesures de compensation", a-t-il ajouté.

Le ministère russe de la Défense a annoncé en novembre avoir découvert onze nouvelles îles et six détroits dans l'Arctique ces cinq dernières années, renforçant les prétentions de la Russie dans cette région disputée où elle a revendiqué en 2015 devant les Nations unies la souveraineté sur 1,2 million de km2.

Le président russe a évoqué ces prétentions en rappelant qu'"il y a quelques années, des guides étrangers qui menaient des touristes sur la Terre François-Joseph (dans l'Arctique, ndlr) leur ont dit : Ces îles appartenaient il y a peu à la Russie. Ils avaient oublié que c'étaient des îles russes. Mais on le leur a rappelé et tout est rentré dans l'ordre".

Moscou espère en outre exploiter le passage du Nord-Est, qui relie l'océan Atlantique à l'océan Pacifique par l'Arctique et doit simplifier pour la Russie la livraison d'hydrocarbures en Asie du Sud-Est. Cela a commencé avec l'inauguration la semaine dernière de l'énorme projet gazier Yamal, d'une valeur de 27 milliards de dollars, qui vise à construire en trois étapes une usine de liquéfaction de gaz permettant de produire à terme 16,5 millions de tonnes par an à partir de 2019.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Manifestation contre forages petroliers ile de france seine et marne EBG

Nouveaux forages pétroliers en Île-de-France : Paris craint pour son alimentation en eau potable

Au sud de Paris, l'entreprise française Bridgeoil souhaite porter de deux à dix le nombre de puits pétroliers à exploiter. Mais la mairie de Paris, la régie Eau de Paris et les villes avoisinantes font part de leur opposition. Elles pointent du doigt les risques liés à l'approvisionnement en eau...

Capture debat Trump biden 22 octobre CaptureTV

Élection US : Joe Biden promet l’arrêt de l’industrie pétrolière une fois élu, un coup de poker à haut risque

Être candidat à la présidence du premier pays producteur de pétrole de la planète et promettre d’y mettre fin à moyen terme. Telle est la proposition de Joe Biden pour s’emparer de la Maison blanche, en engageant un discours de transition énergétique laissant espérer un vrai monde d’après. Un...

Plateforme Petroliere Murphy Maiasie TechnipFMC

Garanties à l’export : le gouvernement annonce l’arrêt du soutien public pour les projets de pétrole et de gaz

À partir de 2025, la France n’apportera plus aucune garantie publique pour les projets pétroliers portés à l’étranger par des entreprises tricolores. Ce sera 2035 pour le gaz. Pour Bruno Le Maire, c’est une avancée majeure pour faire du pays la première grande économie décarbonée. En revanche, les...

Mine machine vide pixabay

[Bonne nouvelle] La Pologne fermera ses dernières mines de charbon en 2049

La Pologne fait un pas de plus vers la neutralité carbone. Seul état membre de l'Union européenne à ne pas avoir endossé cet objectif, Varsovie multiplie les signaux positifs. Face aux pertes colossales subies par l'industrie du charbon, le gouvernement a annoncé la fin des mines de charbon pour...