Publié le 14 décembre 2017

ÉNERGIE

Vladimir Poutine fait du développement des ressources de l'Arctique une priorité

Seulement quelques jours après le sommet climat de Paris (où les Russes n’étaient pas présents), le Président Vladimir Poutine, lors de sa 13e conférence de presse annuelle, a annoncé vouloir accélérer l’exploitation des ressources naturelles de l’Arctique. C’est-à-dire les gigantesques réserves de pétrole et de gaz qui s’y nichent. 

Yamal LNG
Le projet Yamal LNG dans l'articque russe.
Total

La Russie voit comme une priorité le développement des ressources de l'Arctique, sources de "richesse" pour son pays, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle. "Nous avons développé un programme de développement de l'Arctique. Ce qui est important, c'est la mise en valeur industrielle de l'Arctique, notamment l'extraction des matières premières", a déclaré Vladimir Poutine.

"Se trouvent là nos principales ressources minérales mais leur mise en valeur doit aller parallèlement avec la défense de la nature" dans cette "région sensible", a poursuivi le président russe. Un autre domaine important pour l'Arctique est "la garantie de la sécurité militaire", a ajouté Vladimir Poutine alors que la Russie a renforcé en 2017 ses infrastructures militaires dans la région, y déployant de nouveaux systèmes de défense antiaérienne et conduisant plusieurs manœuvres militaires.

"Je vais paraphraser notre (scientifique russe Mikhaïl) Lomonossov, qui disait que la richesse de la Russie va s'accroître en Sibérie : la richesse de la Russie va s'accroître dans l'Arctique", a encore déclaré le président russe.

Des nouvelles îles russes

"Mais il ne faut jamais oublier les intérêts des peuples autochtones du Nord. C'est un point extrêmement important : il ne faut pas détruire leurs intérêts économiques. Et si quelque chose entre en contradiction avec la réalisation de grands projets nationaux, alors il faut sans aucun doute prendre des mesures de compensation", a-t-il ajouté.

Le ministère russe de la Défense a annoncé en novembre avoir découvert onze nouvelles îles et six détroits dans l'Arctique ces cinq dernières années, renforçant les prétentions de la Russie dans cette région disputée où elle a revendiqué en 2015 devant les Nations unies la souveraineté sur 1,2 million de km2.

Le président russe a évoqué ces prétentions en rappelant qu'"il y a quelques années, des guides étrangers qui menaient des touristes sur la Terre François-Joseph (dans l'Arctique, ndlr) leur ont dit : Ces îles appartenaient il y a peu à la Russie. Ils avaient oublié que c'étaient des îles russes. Mais on le leur a rappelé et tout est rentré dans l'ordre".

Moscou espère en outre exploiter le passage du Nord-Est, qui relie l'océan Atlantique à l'océan Pacifique par l'Arctique et doit simplifier pour la Russie la livraison d'hydrocarbures en Asie du Sud-Est. Cela a commencé avec l'inauguration la semaine dernière de l'énorme projet gazier Yamal, d'une valeur de 27 milliards de dollars, qui vise à construire en trois étapes une usine de liquéfaction de gaz permettant de produire à terme 16,5 millions de tonnes par an à partir de 2019.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Centrale a Charbon de Cordemais EDF EDFCordemais

Le gouvernement remet en cause la sortie du charbon en 2022 pour la plus grande centrale française

L’une des grandes promesses d’Emmanuel Macron en matière de transition énergétique est la fin du charbon en France en 2022. Le chef de l’État a assuré que toutes ces centrales fermeront "pendant le quinquennat". Pourtant, cet engagement pourrait bien être légèrement altéré en autorisant l’unité de...

Centrale a charbon gardanne bouches du rhone uniper wikipedia Foudebassans

Sortie du charbon en 2022 : un casse-tête social et technique

En pleines fêtes de Noël, les salariés des centrales à charbon de Gardanne dans les Bouches-du-Rhône et de Saint-Avold en Moselle, apprenaient que leurs usines allaient bientôt tomber entre les mains du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. Alors que leur fermeture a été actée pour 2022, ce rachat...

Centrale a charbon pixabay 2

L'Union européenne exclura les centrales à charbon du mécanisme de capacité à partir de 2025

Les négociateurs des États membres de l'Union européenne et du Parlement européen se sont accordés sur la refonte du marché de l'électricité, qui préserve les tarifs réglementés et prévoit une fin des subventions pour le charbon en 2025, selon des communiqués des deux institutions.

Centrale a Charbon Saint Avold en France Uniper

Le milliardaire Daniel Kretinsky va racheter deux centrales à charbon en France, dont la fermeture est prévue pour 2022

Le groupe d'énergie allemand Uniper a annoncé qu'il s'apprête à négocier la vente de l'ensemble de ses activités françaises à EPH, une holding dans l'énergie aux mains du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. Ce dernier a fait fortune en rachetant des centrales à charbon à travers l’Europe.