Publié le 29 mars 2019

ÉNERGIE

Le nombre de centrales à charbon recule partout dans le monde sauf en Chine

C'est une bonne nouvelle en demi-teinte. Selon un tout nouveau rapport, le charbon continue de reculer dans le monde : le nombre de projets a baissé de 60 % depuis 2015 et le nombre de centrales en développement s'est même réduit de 84 % depuis trois ans. Y compris les États-Unis de Donald Trump suivent cette tendance en concentrant la moitié des centrales arrêtées dans le monde l'année dernière. La Chine, en revanche, s'éloigne des objectifs de l'Accord de Paris en pariant encore sur cette énergie sale.

Les États-Unis concentrent la moitié des centrales à charbon arrêtées en 2018 dans le monde.
@CC0/David Jolley

Pour la troisième année consécutive, le nombre de centrales à charbon en développement dans le monde a reculé de 39 % sur un an et de 84 % sur trois ans, selon une étude publiée le 28 mars par Sierra Club, Greenpeace et Global Energy Monitor (1). Celui des projets en phase de pré-construction a quant à lui diminué de 24 % sur un an et de 69 % sur trois ans. Enfin, le nombre de centrales terminées a baissé de 20 % sur un an et de 53 % comparé à 2015.

Seule ombre au tableau, la Chine qui fait figure d'exception. Le nombre de centrales à charbon en activité dans le pays reste incompatible avec les objectifs de l'accord de Paris. Le Conseil de l'électricité chinois, qui représente les installations électriques du pays, a ainsi appelé récemment à augmenter la capacité des centrales à charbon nationales à 1 300 gigawatts d'ici 2030, soit 30 % de plus que les niveaux actuels, selon le même rapport.   

Incompatible avec l'Accord de Paris

Avec près de 1 000 GW, la Chine pèse aujourd'hui pour près de la moitié des capacités des centrales à charbon dans le monde, suivie par les États-Unis (259 GW) et l'Inde (221 GW). En dépit du soutien affiché par le président Donald Trump à cette source d'énergie, les États-Unis concentrent la moitié des centrales à charbon arrêtées dans le monde. Au total, en 2018, ce sont 45 unités correspondant à 17,6 GW de capacité qui ont ainsi été fermées. 

"Depuis 2015, le nombre de centrales à charbon en cours de développement a diminué de 60 %" dans le monde, souligne Christine Shearer, chercheuse au Global Energy monitor citée dans le rapport. "Mais le nombre de centrales à charbon en activité est incompatible avec le maintien du réchauffement climatique nettement en dessous de 2°C. Nous devons donc réduire radicalement l'utilisation des centrales à charbon en activité au cours de la prochaine décennie pour respecter l'accord de Paris".  

La Rédaction avec AFP 

(1) Voir le rapport ici


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Forage petrolier BP en Egypte sur le champs de Maersk

Seuls 1 % des investissements des pétroliers vont vers d’autres énergies que les fossiles

Les grands pétroliers ont entamé un virage vers des énergies alternatives aux fossiles, mais bien trop timidement assure l’Agence Internationale de l’énergie. Pour ces experts, les entreprises privées et publiques doivent aller beaucoup plus vite. Pour l’heure, les investissements hors cœur de...

Manifestations Siemens Adani JulianStratenschulte DPA AFP

Le PDG de Siemens confirme "à regret" sa participation à la mine de charbon d’Adani en Australie

Au moment où l’Australie est en feu, Siemens a signé un contrat pour équiper l’une des plus grandes mines de charbon dans le pays, celle de Carmichael développé par l’indien Adani. Mis sous pression par la jeunesse écologiste allemande pour quitter le projet, le PDG Joe Kaeser assure qu’il n’a...

Fracturation hydraulique gaz de schiste pixabay

Gaz de schiste : craignant des séismes, l'Angleterre fait marche arrière sur la fracturation hydraulique

Contrairement aux États-Unis, où l'industrie du schiste a connu un boom spectaculaire, en Angleterre, les projets ont vite tourné court. Après plusieurs secousses sismiques et un rapport officiel faisant le lien entre risques de séismes et fracturation hydraulique, le gouvernement britannique a fait...

Baril de petrole annavaczi

[À l’origine] Le pétrole se mesure en baril… comme le whisky

Le système métrique a depuis bien longtemps conquis le monde des échanges commerciaux, y compris dans les pays anglo-saxons. Pourtant le monde continue à parler de la consommation, des réserves et de la cotation du pétrole en termes de baril. Un volume de 42 gallons qui remonte à l’époque où le...