Publié le 12 mai 2015

ÉNERGIE

Bank of America annonce une réduction de ses financements dans le charbon

Changement de cap pour Bank of America : lors de l'Assemblée générale qui s'est tenue le 6 mai dernier, cette banque, qui compte parmi les plus importantes des États-Unis, a annoncé vouloir réduire ses prêts aux compagnies d’extraction du charbon. En 2014, ceux-ci s'élevaient encore à 1,3 milliard de dollars. Un revirement chargé de sens, pour l'ONG Rainforest Action.

Mine de charbon à ciel ouvert dans le Kentucky
Luke Sharrett / Getty Images North America / AFP

"Le changement climatique pose un risque significatif pour notre business, nos clients, et les communautés où nous opérons. […] Nous avons une responsabilité dans la lutte contre ce changement climatique et dans la transition vers une société à faible émission de carbone." C’est en Caroline du Nord, dans la région des Appalaches, là où les entreprises pratiquent le MTR (Mountain Top Removal mining, une technique d’extraction à ciel ouvert extrêmement nocive pour l’environnement) que Bank of America a rendu publique sa politique sur le charbon. Tout un symbole.

 

Soutenir les énergies renouvelables

 

Alors qu’elle s’affiche au sixième rang des banques qui financent le plus l’industrie du charbon avec un investissement de 17,2 milliards de dollars entre 2005 et 2014, selon un classement de BankTrack, Bank of America annonce vouloir réduire ses prêts aux compagnies d’extraction du charbon. Parallèlement, elle s’engage à augmenter les prêts destinés à soutenir les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, ainsi que la capture et le stockage du carbone.

Bank of America annonce également une réduction de ses financements dans les entreprises qui ont recours à la technique d’extraction par MTR. Elle rejoint ainsi JPMorgan Chase, Wells Fargo et six autres banques, dont BNP Paribas et Société générale, qui ont déjà fait des annonces en ce sens. Par ailleurs, elle ne financera aucune entreprise qui aurait des impacts négatifs sur l’environnement ou qui violerait les droits de l’Homme.

 

"Un défi pour les banques", selon l’ONG Rainforest Action

 

Pour l’ONG Rainforest Action Network, qui fait pression sur la banque depuis 2011, cette annonce représente "un réel changement de vision". Jusqu’à présent, Bank of America était considérée comme la plus résistante des grandes banques d'investissement américaines à modifier sa position sur le charbon. "Bank of America reconnaît la responsabilité que porte le secteur financier dans le chaos climatique en soutenant l’industrie des énergies fossiles" explique dans un communiqué Amanda Starbuck, la directrice du programme climat et énergie de RAN. "Cela représente un défi pour les autres institutions financières."

À la lumière de cette nouvelle politique du charbon, les ONG RAN, BankTrack et le Sierra Club ont attribué la note BBB à Bank of America dans leur dernier rapport, "The end of Coal ?", publié le 5 mai. C’est la plus haute note attribuée à une banque à ce jour.

Concepcion Alvarez
© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Aux États-Unis, le marché du Charbon en plein effondrement financier

L’ONG anglaise Carbon Tracker Initiative a publié, le 24 mars dernier, une étude démontrant qu’investir dans le charbon américain est devenu très risqué pour cause d’effondrement financier du secteur. Elle apporte ainsi de l’eau au moulin des campagnes de désinvestissement en cours dans de...

Les banques françaises refusent d’investir dans un projet minier australien dénoncé par les ONG

Bloquer un projet destructeur pour l’environnement en asséchant ses possibilités de financement. Cette stratégie, de plus en plus systématiquement mise en œuvre par les ONG environnementales, a payé pour le projet pharaonique du bassin de Galilée en Australie. Les trois principales banques...

Climat : la Chine boude le charbon pour lutter contre la pollution

À Pékin, les autorités ont fermé une troisième centrale à charbon ce 20 mars 2015. Les causes de ce désengagement ? L’application stricte du plan national chinois d’action contre la pollution de l’air. Une décision qui a des conséquences économiques pour la région. Explications.

Assemblée générale d'Engie (ex-GDF-Suez):les "anti-charbon" pointent les contradictions du groupe

Coup de théâtre à l'Assemblée générale du Groupe Engie (anciennement GDF-SUEZ) : ce 28 avril, des militants de l'ONG Les Amis de la terre, masqués en François Hollande, ont tenté de pénétrer dans le lieu où se tenait cette AG. Ils protestaient contre les projets du groupe basés sur le...

États-Unis : comment les climato-sceptiques essaient d'imposer leur loi

Les climato-sceptiques ne désarment pas : au Congrès à Washington, dans certaines administrations en Floride, ou encore dans les musées d'histoire naturelle, ils tentent d'imposer leur vision du monde au sein de l’administration américaine. Et ce avec le soutien financier des lobbys du...

Energies fossiles : sous pression, un fonds de pension néerlandais investit dans l’éolien

Le fonds de pension des fonctionnaires néerlandais ABP a reçu, mi-mars 2015, une pétition signée par plus de 10 000 personnes, pour sortir des énergies fossiles controversées au nom du risque climatique qu’elles représentent pour le pays et ses actifs financiers. Dans le même temps, son...

Desmond Tutu demande à son ancienne université de désinvestir les énergies fossiles

La pétition lancée par les étudiants et les professeurs de l'université de King's College l'an dernier, pour convaincre la direction de retirer les 8 millions de livres qu'elle a investis dans le secteur des énergies fossiles, n'a pas suffi. Mais le Prix Nobel de la Paix Desmond Tutu ne...

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Maree noire taylor energy golfe du mexique earth justice

[Le chiffre] Entre 300 et 700 barils de pétrole fuient chaque jour depuis 14 ans dans le Golfe du Mexique

Elle est en passe de devenir la plus importante marée noire de l’histoire des États-Unis, devant Deepwater Horizon (780 millions de litres de pétrole déversées dans l’océan). Depuis 14 ans, l’effondrement d’une plateforme pétrolière située à 20 kilomètres au large de la Louisiane, laisse échapper...

Daniel Kretinsky President d EPH TolgaAkman AFP

Daniel Kretinsky, la face cachée du désengagement du charbon

Beaucoup d’énergéticiens ne ferment pas leurs centrales à charbon pour favoriser la transition énergétique. Ils les vendent. C’est là que l’on retrouve l’homme d’affaires Tchèque Daniel Kretinsky. L’homme s’est bâti une fortune en profitant de ces entreprises qui voulait en toute hâte verdir leur...

Pouyanne Total

"Le changement climatique est une opportunité de faire évoluer les marchés de l'énergie", Patrick Pouyanné, PDG de Total

Invité de marque du Positive Investors Forum qui se tient ce mardi 6 novembre à Paris, Patrick Pouyanné a rappelé le cap pris par le groupe pétrolier pour faire face à la transition énergétique. La part du pétrole ne devrait plus augmenter, tandis que celles du gaz et des énergies renouvelables vont...

Nucleaire et charbon Kodda

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie, les émissions du secteur de l'énergie devraient encore croître en 2018

Les émissions de gaz à effet de serre du secteur de l'énergie devraient encore croître en 2018, pour la deuxième année consécutive, une "très mauvaise nouvelle" pour le climat, a indiqué le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) Fatih Birol.