Publié le 02 juin 2015

ÉNERGIE

Charbon : la consommation des pays du G20 a reculé en 2014

Le monde se tournerait-il vers une économie moins énergivore et moins carbonée ? Les chiffres du bilan énergétique des pays du G20, dévoilés par le cabinet Enerdata ce mardi 2 juin, posent la question et démontrent un recul de la consommation de charbon, ainsi qu’une stagnation de la consommation électrique et des émissions de CO2 liées au secteur énergétique.

AFP China / Xtra
Charbon stocké le 27 janvier 2015 sur le port de Qingdao, dans l'Est de la Chine.

Si la croissance économique des pays du G20 a légèrement progressé (+3,5% en 2014), la consommation électrique a quant à elle stagné pour la première fois (+0,3%). L’intensité énergétique, qui mesure le degré de voracité d’une économie en énergie (c’est-à-dire la consommation d’énergie rapportée au produit intérieur brut), a pour sa part baissé de trois points, soit une diminution trois fois plus importante que les années précédentes.

Les chiffres publiés par Enerdata ce mardi 2 juin indiquent également que leurs émissions de dioxyde de carbone liées aux énergies fossiles ont stagné en 2014 à 26 milliards de tonnes de CO2 équivalent (soit une légère baisse de 0,2%). Une première depuis quarante ans, que l’on doit notamment à la stagnation de la consommation d’énergie.

 

L’Inde se tourne vers le charbon

 

De grandes disparités existent néanmoins au sein des pays du G20 et viennent nuancer le tableau global dessiné par ces chiffres.

Alors que la consommation d’énergie de presque toutes les économies du G20 a stagné ou chuté, la consommation de l’Inde a quant à elle bondi de presque 7% par rapport à 2013.

L’Inde, qui doit faire face à des problèmes d’approvisionnement énergétiques importants, se tourne massivement vers le charbon. Sa consommation a augmenté de plus de... 11% entre 2013 et 2014.

Conséquence : les émissions indiennes de CO2 ont progressé de plus de 9% en un an, alors que celles de tous les autres (à l’exception du Brésil) se sont maintenues ou ont chuté.

De tous les pays membres du G20, l’Inde est l'un des seuls pays dont la consommation de charbon a progressé.

Même la Chine, dont la dépendance au charbon est très élevée, a réduit la part de ce combustible fossile dans son mix électrique, passant de 75% à 73% en douze mois. 

 

La Chine diversifie ses sources d’énergies

 

L'autre surprise de cette étude réside dans la consommation énergétique et les émissions de CO2 de la Chine. Pour la première fois depuis 1999, elles n’ont pas progressé en 2014. 

Une situation qui résulte de la stabilisation de la production de ciment et d’acier, des industries très consommatrices d’énergie et très émettrices de gaz à effet de serre.

Pékin est même devenu en 2014 l’un des plus gros investisseurs des énergies renouvelables. Avec dix gigawatts de nouvelles capacités photovoltaïques en 2014 et le double dans l’éolien, la Chine représente une proportion de plus en plus importante des nouvelles capacités annuelles installées dans le monde.

En 2014, cette dernière représente 30% des nouvelles installations solaires et 45% des nouvelles installations éoliennes mondiales, un record.

Gary Dagorn
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Energies fossiles : 6 compagnies pétrolières interpellent l’ONU sur la tarification du carbone

Six compagnies pétrolières et gazières européennes (Total, Statoil, Shell, Eni, BP et BG) ont publié le 1er juin une lettre ouverte dans le Financial Times. Elles demandent aux États et à la CCNUCC (organisme des Nations Unies chargé du climat) de mettre en place des mécanismes de...

Risque climatique : la stratégie a minima de Total

Total a refermé, ce vendredi 29 mai, la marche des assemblées générales des majors du pétrole et du gaz. Contrairement à ceux de BP, Shell, Exxon et Chevron, les actionnaires de la société française n’ont pas eu à se prononcer sur une résolution concernant la prise en compte du risque...

Climat : Le fonds norvégien va exclure le charbon

Le fonds norvégien, doté de plus de 800 milliards d’euros d’encours, va se désinvestir totalement du charbon. À six mois de la COP 21, c’est un signal fort envoyé par le parlement du pays. Les ONG environnementales se sont ouvertement félicitées de cette décision.

Financement de la COP 21 : la participation des entreprises suscite la polémique

Pour financer la COP 21 (conférence onusienne sur le climat) qui aura lieu à Paris en décembre, la France a décidé de mettre à contribution les entreprises. 20 mécènes ont officiellement été présentés ce 27 mai. Une dizaine d’autres suivront. Des entreprises "amies du climat", selon le...

Finance et climat : assurer une "transition ordonnée" vers une économie décarbonée

Une première. Ce vendredi 22 mai, près d'un millier d'investisseurs du monde entier se sont réunis pour parler changement climatique dans le cadre du Climate Finance Day, au siège de l'Unesco à Paris. Au-delà du partage des bonnes pratiques des acteurs déjà mobilisés sur le sujet, des...

Pierre-René Lemas : "Mettre la pression sur les acteurs privés"

Le groupe Caisse des Dépôts (dont Novethic est une filiale) est l’un des co-organisateurs du Climate Finance day, qui aura lieu ce vendredi 22 mai à l’Unesco. En pleine Climate and Business week, Pierre-René Lemas, le directeur général de la CDC, détaille les engagements d’investissements...

EDF accusé de polluer avec ses centrales à charbon

Après les banques, les Amis de la Terre s’attaquent désormais au gouvernement français à travers son engagement dans EDF. Avec Oxfam, l’ONG publie un rapport accablant sur les dégâts climatiques provoqués par les centrales à charbon que détient l’entreprise dans le monde.

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Instalation photovoltaique Johnson et johnson Sunpower

Plus renouvelable et plus nucléaire, l’énergie mondiale voit ses émissions de CO2 se stabiliser en 2019

Après deux années de hausse, les émissions de CO2 liées à l'usage de l'énergie se sont stabilisées dans le monde en 2019. Une évolution expliquée par le développement des énergies renouvelables dans les économies développées, a indiqué le 11 février l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Bernard Loomey PDG BP BP

Le nouveau patron BP promet que le pétrolier géant sera neutre en carbone en 2050

C’est inédit. Alors que toutes les majors de la planète sont menacées de perte de valeurs en raison du risque climatique et que nombre de leurs actionnaires leur demandent de rendre des comptes, la troisième major pétrolière au monde annonce la neutralité carbone pour 2050. Et, pour y parvenir, elle...

Terminal GNL en mer adriatique 01

Le parlement européen valide de nouveaux projets gaziers : premier test raté après l'adoption du Green Deal

Le Parlement européen a voté en faveur de nouveaux projets d'infrastructures gazières au sein de l'Union. Deux récentes études appelaient pourtant à s'y opposer en vertu de l'objectif de neutralité carbone que s'est fixé Bruxelles dans le cadre du Green deal. Les experts mettent aussi en avant...

Vue aerienne de la ville du Havre

Le Havre dit adieu au charbon et tente de dessiner un avenir plus vert

Promesse du président Macron, la centrale à charbon du Havre sera la première à fermer ses portes en 2021, avant celles de Saint-Avold, Gardanne et Cordemais. Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’État à la transition écologique, vient de signer sur place un Pacte territorial pour dessiner un nouvel...