Sables bitumineux

Les sables bitumineux, aussi appelés sables bitumeux ou sables d'huile, sont un mélange de bitume brut, de sable, d'argile minérale et d'eau. Plus la couche de bitume qui recouvre le sable et l’eau est épaisse, meilleure sera la qualité des sables bitumineux. Après qu’ils aient été extraits puis transformés, ils deviennent un mélange d’hydrocarbures épais. C’est un pétrole non conventionnel, car il est moins dense et plus visqueux. Il ressemble un peu au fioul résiduel provenant de la distillation du brut conventionnel, mais ne contient pas les mêmes hydrocarbures. L’exploitation des sables bitumineux se déroule en 3 étapes : l’extraction des sables bitumeux, puis l’extraction du bitume des sables, et enfin la transformation du bitume.

Les sables bitumeux sont une importante source de pétrole brut de synthèse. Ils sont essentiellement produits dans deux provinces géologiques : la région de l'Alberta au Canada qui concentre les principaux gisements, et la région le long du fleuve de l’Orénoque au Venezuela. D’autres gisements plus petits existent en Sibérie orientale, au Congo-Brazzaville et à Madagascar.

Les sables bitumineux sont très critiqués par les associations environnementales pour leur impact sur le climat, la dégradation des forêts et de la santé des populations locales. En effet, leur exploitation a pour conséquence la destruction d’écosystèmes (forêts, zones humides) et le l’émission d’agents polluants dans la nature. Par exemple, l’extraction d’un baril de pétrole issu des sables bitumineux génère plus de 190 kg de gaz à effet de serre. Malgré ces risques pour l’environnement, les sables bitumineux font l'objet d'une exploitation de plus en plus en plus intensive par les pétroliers.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Financement des énergies fossiles : le bras de fer entre les ONG et les banques françaises

Les Amis de la Terre France et Oxfam France ont appelé jeudi la France à légiférer "dès 2020" pour contraindre ses banques à adopter des stratégies visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. Elles publient une énième étude consacrée à leur empreinte carbone, que le lobby...

Les assureurs et les banques se sont engagés à sortir du charbon mais sont encore loin du compte

À quelques jours du Climate Finance Day, trois ONG interpellent les banques, assurances et sociétés de gestion sur leurs stratégies d’exclusion des entreprises du charbon. Selon un rapport des Amis de la Terre, Banktrack et Unfriend Coal, ces trajectoires demeurent encore insuffisantes et...

ExxonMobil, accusé d’avoir menti à ses investisseurs et clients sur le réchauffement climatique, fait face à deux procès

Exxon aurait menti à ses investisseurs en sous-estimant, voire en ne prenant pas du tout en compte, les coûts liés aux réglementations climatiques. Une tromperie qui a eu un effet important sur la rentabilité des projets du pétrolier. Tel est l’objet du grand procès climatique qui s’ouvre...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable