Optimisation fiscale

L'optimisation fiscale est accessible à tous les contribuables (particuliers et professionnels). Il s'agit de repérer toutes les possibilités de réduire sa fiscalité. Cela passe généralement par des investissements. Le but de ces niches fiscales est d'encourager certains investissements dans des secteurs particuliers en contrepartie d'une économie d'impôts pour le contribuable qui les effectue.

L'optimisation passe aussi par une délocalisation des charges déductibles de l'impôt dans un pays à forte fiscalité et par un transfert d'un maximum de produits dans un pays à la fiscalité faible.

Contrairement à la fraude fiscale, l'optimisation est un moyen légal, mais très controversé de payer moins d'impôts. L'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique) a mis en place un plan de lutte en 15 actions contre l'optimisation et la fraude fiscale à la demande du G20. Ce plan d'action international se nomme le "projet BEPS" (érosion de la base d'imposition et le transfert de bénéfice), il s'attaque principalement aux instruments fiscaux légaux utilisés de manière détournée par les grandes sociétés pour ne payer aucun impôt. Ce projet vise à instaurer plus de transparence sur les chiffres des multinationales afin qu'elles puissent être contrôlées au même titre que les petites entreprises.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Le Covid-19 freinera-t-il la financiarisation de l’économie ? Les actionnaires en décideront

En stoppant net l’organisation mondiale d’entreprises qui ont externalisé au maximum leurs activités dans des pays à bas coût et à faible fiscalité , la crise du COVID-19 a montré aux citoyens du monde entier les rouages d’un système dont ils pourraient ne pas espérer le retour. Dans cette...

La crise du Covid-19, stress test grandeur nature de la RSE

Avec la pandémie, les engagements des entreprises en matière de responsabilité sociale (RSE) sont mis à l’épreuve. Ceux-ci sont scrutés autant par les populations que par les analystes et les politiques. Pour celles qui n’y voyaient qu’un élément annexe ou de communication, le retour de...

Le Coronavirus mine le modèle européen de marché unique

L’Union européenne est un grand marché de libre concurrence au sein duquel les États ont conservé leurs prérogatives régaliennes ce qui facilite une concurrence fiscale effrénée entre eux. Face à la nécessité de bâtir de nouvelles solidarités sur les services publics à commencer par celui...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable