Mercosur

Le Marché commun de l’Amérique du SudMercosur pour les hispanophones (Mercado Común del Sur), Mercosul pour les lusophones — a été fondé le 26 mars 1991 par le traité d’Asunción entre le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay. Fin 2003, il rassemblait 213 millions de personnes pour un PIB de 815,8 millions de dollars (soit près de 82 % du PIB total de l’Amérique du Sud). En 2004, le MERCOSUR a accueilli 3 nouveaux membres associés : l’Équateur, la Colombie et le Venezuela.

L’organe suprême du MERCOSUR est le PARLASUR, le parlement représente les intérêts des citoyens des États parties. Il a été créé en 2005 afin de débattre sur différentes questions, par exemple l’intégration de nouveaux membres. Le parlement est constitué de plusieurs commissions chargées d’étudier des questions juridiques, sur les droits de l’homme, la santé ou encore l’agriculture, etc.

Ce regroupement vise la libre circulation des biens et des services, l’établissement d’un tarif extérieur commun, la coordination des politiques économiques et l’harmonisation des législations nationales. Il a pour objectif d’éliminer les barrières tarifaires ou non entre les échanges commerciaux internes.

Le Mercosur est le 3e marché intégré au monde derrière l’Union Européenne et l’ALÉNA (Accord de Libre Échange Nord-Américain).

À l’instar de l’Union Européenne, le Mercosur est un projet à la fois économique et politique : par exemple, depuis la déclaration d’Ushuaïa, lors du XIVe sommet en juin 1998, la rupture du processus démocratique dans l’un des pays membres est passible d’expulsion du marché commun. En 1995, le Mercosur et l’Union européenne, premier partenaire commercial de la zone, ont signé un accord-cadre interrégional de coopération. En 1999 à Rio, ils se sont engagés à lancer des négociations pour un accord de libre-échange entre les deux blocs. 

La zone Mercosur a favorisé le développement commercial de la région et suscite l’intérêt des pays voisins. Le Chili et la Bolivie ont signé un accord de libre-échange en juillet 1996 et d’autres pays se sont portés candidats comme le Pérou, la Guyane ou le Surinam.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[La mondialisation dans l'assiette] Le soja décime massivement les forêts brésiliennes

Environ un cinquième du soja importé du Brésil en Europe provient de la déforestation illégale. De par sa teneur en protéines élevée et sa valeur énergétique, le soja est extrêmement plébiscité pour nourrir les volailles et le porc, si bien qu'il se retrouve dans de nombreux produits que...

Coup de frein pour l'accord de libre échange UE-Mercosur après le rejet des députés néerlandais

Les députés néerlandais viennent de s'opposer à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur. Leur rejet marque un coup de frein à ce traité qui doit être ratifié par chaque membre de l'UE pour entrer en vigueur. Alors que la France s'était finalement opposée à cet...

[Coronavirus, le jour d’après] Retrouver une souveraineté alimentaire en France

Alors que la crise sanitaire liée au Coronavirus oblige la France au confinement, la question de la souveraineté alimentaire n'a jamais été aussi importante. Si le gouvernement assure qu'il n'y aura pas de pénurie, il est temps pour l'Hexagone de questionner son modèle : un fruit et légume...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable