Licence to operate

Cette expression anglo-saxonne pourrait se traduire littéralement par "autorisation d'exploiter un site" mais elle recouvre en réalité des enjeux beaucoup plus importants et subtils qu'une simple autorisation légale pour les entreprises. Il s'agit pour elles de mériter le droit d'exercer leur métier. Concrètement pour des raisons politiques, économiques, culturelles ou environnementales, de rejet des populations locales, elles peuvent être obligées de quitter un territoire ou de renoncer à s'implanter dans un autre.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

[Décryptage] Entreprise bienveillante ou contributive ne veut pas dire monde des bisounours

Entreprises à mission, entreprises contributives, mouvement pour une économie bienveillante, économie positive, capitalisme responsable… Depuis quelques mois, ces nouveaux concepts, dont les noms peuvent paraître un peu naïfs, font florès. Faut-il y voir les signes d’une "économie...

BlackRock, le plus puissant gestionnaire d’actifs au monde, appelle les entreprises à œuvrer pour le bien commun

Dans une lettre envoyée aux patrons des entreprises dont il est actionnaire, BlackRock les invite à travailler plus activement pour le bien de la société. Une prise de position qui pourrait changer les mentalités car elle provient du plus grand gestionnaire d’actifs de la planète, avec 6...

Trois bonnes pratiques d'entreprises pionnières sur le devoir de vigilance

Depuis le 1er janvier 2018, les grandes entreprises françaises sont soumises au devoir de vigilance. Pour prévenir les risques environnementaux et sociaux de leurs activités et de celles de leur chaîne de valeur, elles doivent mettre en place des plans d’actions. Si seules les grandes...