écoefficience

L'écoefficience est l’équation entre la valeur d'un produit ou d'un service et son impact sur l'environnement. Par exemple, les lampes fluo compactes sont plus éco-efficientes que les lampes à incandescence, car elles consomment moins d'énergie pour fournir la même lumière.

Pour s’inscrire dans une logique de développement durable, l’écoefficience doit répondre à un certain nombre de critères :

  • La dématérialisation des produits
  • La réduction de l’intensité énergétique des biens et des services
  • La diminution des rejets « toxiques » en milieu naturel
  • L’utilisation restreinte de territoires biologiquement productifs
  • Prédilection pour les modes et moyens les moins polluants
  • L’augmentation de la recyclabilité des matériaux
  • La maximisation de l’usage durable des ressources renouvelables
  • L’extension de la viabilité des produits

L’écoefficience est définie par le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) comme «la production de produits et services à des prix concurrentiels qui satisfont les besoins humains et procurent une qualité de vie, tout en réduisant progressivement les conséquences écologiques et le recours à de nombreuses ressources pendant le cycle de vie, à un niveau équivalent au moins à celui de la capacité estimée de la planète».

En 1996, Schaltegger fait évoluer la définition de l’écoefficience en distinguant deux sous-ensembles : l’écoefficience « produit » et l’écoefficience « fonction ». Distinction importante puisqu’à travers une vision plus élargie, on se focalise sur la fonction qui remplit la demande. Par exemple, une voiture peut être éco-efficiente en tant que produit, mais le sera beaucoup moins qu’un vélo si on s’attache à une fonction spécifique comme transporter une personne sur 3 kilomètres.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Investir vert en Asie : un pari réaliste ?

Investir vert en Asie : un pari réaliste ?

L'année du Tigre commence en Chine. Pour les investisseurs spécialistes de l'ISR, il est possible d'avoir des stratégies environnementales durables en Asie. Ils appliquent aux entreprises de ces pays émergents leur grille habituelle d'analyse sur des critères environnementaux, sociaux et...

Un Club pour valoriser le rôle des investisseurs de long terme

Un Club pour valoriser le rôle des investisseurs de long terme

Le club international des Investisseurs de Long Terme, présidé par Augustin de Romanet, le directeur général de la Caisse des dépôts, a réuni pour sa conférence de lancement, à Paris le 22 juin, un panel d'invités prestigieux. Objet des débats : évoquer la contribution de ces investisseurs...