Dark Kitchen

Les Dark kitchens ou "cuisines fantômes" sont apparues aux États-Unis il y a une dizaine d'années et se sont multipliées en Europe suite à la crise sanitaire. Il s'agit de restaurants ne disposant d'aucune salle et qui sont donc entièrement dédiés à la préparation de plats devant être livrés. L'objectif est évidemment de répondre à la demande croissante de clients souhaitant être livrés à domicile notamment durant les périodes de restrictions. En France, la startup "Not So Dark" s'est ainsi spécialisée dans ce domaine en ouvrant une dizaine de Dark Kitchens, principalement dans les grandes agglomérations. Ces cuisines fantômes font cependant l'objet de critiques, leurs détracteurs leur reprochant d'encourager la " malbouffe" et d’uniformiser la gastronomie.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

L'essor fulgurant des "dark kitchens" menace la restauration classique

C'est le Jour J. Alors que les restaurants, fermés depuis des mois, vont pouvoir rouvrir leur terrasse, l'ascension des "dark kitchens" pourrait porter un nouveau coup à la restauration traditionnelle. Ces restaurants virtuels, sans salle, ni service, composés d'une cuisine entièrement...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable