Commissariat général au développement durable

Créé en 2008 le Commissariat général au développement durable a pour mission de promouvoir le développement durable dans les politiques publiques du ministère de la transition écologique et solidaire, dont il forme l'une des directions. Son expertise et ses compétences s'exercent notamment dans la production d'informations statistiques, l'analyse économique, sociale et environnementale, la recherche et l'innovation ou encore l'accompagnement des différents acteurs socio-économiques. Le CGDD encourage en effet chez ces derniers l'adoption de nouveaux modes de production/consommation en accord avec les impératifs de développement durable fixés par le gouvernement. Le Commissariat joue de plus un rôle essentiel en matière de dialogue environnemental via le conseil national de la transition écologique, et en participant au conseil de défense écologique. Assurant le suivi de la SNDD, le CGDD supervise également les données relatives au logement, à l’énergie, aux transports et à l’environnement. Enfin, Le commissaire général au développement durable assure la fonction de délégué interministériel au développement durable

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

La planification écologique vue par Emmanuel Macron à travers la partition des compétences des ministères de l'Écologie et de l'Énergie

Les décrets de répartition des compétences des différents ministères ont été publiés au Journal officiel jeudi 2 juin. La transition énergétique, le nucléaire et la décarbonation des transports routiers reviennent à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le...

[Infographie] Découvrez le classement des aliments les plus mauvais pour la planète

Sur votre table de Noël, l'aliment le plus polluant n'est pas forcément celui auquel vous pensez. Entre le fromage local et les ananas venus de l'autre bout du monde, ce sont les fruits exotiques qui ont le moins d'impact sur la planète. Contrairement à une idée largement répandue, le...

Les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts... et c’est très grave

Pour protéger la planète, le geste réflexe est de planter des arbres. Mais il y a un autre écosystème vital qui se meurt trois fois plus vite et dans l’indifférence : les zones humides. Peu connues du public, elles désignent aussi bien les marais, rivières, lacs, tourbières que les...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable