Publié le 15 mars 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[LA VIDEO DES SOLUTIONS] Contre la fast fashion, la Textilerie mise sur une boutique-atelier écoresponsable

Coudre soit même un ourlet tout en essayant des vêtements de seconde main, sans oublier de boire un petit  café ? C'est possible à la Textilerie, le nouveau lieu de la mode responsable qui allie une boutique, un atelier de couture, un café et une recyclerie. Installée depuis deux mois dans le 10ème arrondissement de Paris, la Textilerie propose une alternative concrète aux accros de la fast-fashion. 


C’est un peu le nouveau lieu de la mode responsable. Près de la gare de l’Est, à Paris, Alice Merle et Elsa Monségur viennent de créer la Textilerie, un lieu qui rassemble plusieurs activités autour du textile responsable. À la fois boutique, atelier de couture, café, recyclerie… Chaque mètre carré de la Textilerie est dédié à la mode éthique.

Plusieurs activités en un lieu

"On a une boutique divisée en trois parties. D’abord, la vente de tissus fabriqués à partir de coton bio", détaille Elsa Monségur. Sur l’étal, plus de 90 références de tissus sont exposées, du rouge au vert en passant par les tissus à motifs. "Ensuite, nous exposons les créateurs qui sont dans une démarche écoresponsable, et pour finir nous vendons des vêtements de seconde main que les gens nous amènent", explique Elsa Monségur. Et justement, ce jour-là, une cliente est venue déposer des vêtements qu'elle désirait donner. Tous ces dons sont alors pesés par la Textilerie puis triés, soit pour être donnés à des associations, soit pour être revendus.

Derrière la boutique, se trouve un atelier de couture. C’est ici qu’une fois par mois ont lieu les Repair Café. Lors de ces évènements gratuits, les salariés - tous en insertion - de la Textilerie aident des personnes venues apprendre à faire un ourlet ou réparer un trou. Le reste du temps, le lieu propose des cours de couture pour tous les niveaux. Hors de ces créneaux, vous pouvez aussi louer une machine à coudre et vous servir dans la banque de textile collectée par la Textilerie.

Création d'une microfilière de la mode responsable 

"Je suis moi-même une ancienne acheteuse frénétique de la fast fashion comme Zara, H&M, Mango… Mais consommer toujours plus, c’est juste alimenter son insatisfaction", plaide Elsa Monségur. "La production de vêtements neufs à un impact environnemental lourd. Il faut avoir conscience de toutes les ressources nécessaires pour le faire". 

Pour l’heure, l’objectif est de se faire connaître dans le quartier et de créer une microfilière de vêtements écoresponsables. Car l’atout majeur du lieu est d’avoir su rassembler autant d’activités liées à la mode responsable dans seulement 130 mètres carrés. 

Marina Fabre@fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Veja reparation Marina Fabre

[La vidéo des solutions] Dans son magasin du futur, Veja répare et recycle vos vieilles baskets

La marque de chaussures écologiques Veja vient d'ouvrir son "laboratoire" à Bordeaux. Elle y teste ses innovations écoresponsables. Dernière en date : un service de cordonnerie au coeur du magasin dont le but d'allonger au maximum la durée de vie des baskets. Et si elles sont irréparables, Veja les...

Greenly

[La vidéo des solutions] Greenly, l'application qui mesure l'impact carbone de vos achats

La startup Greenly propose une application qui permet aux citoyens de connaître leur budget carbone en fonction de leurs dépenses. Restaurant, essence, sport,... l'application calcule vos émissions de CO2 en se synchronisant à vos données bancaires. Une manière de mieux gérer son empreinte carbone...

Fleurs truffaut ehpad chu 1

[La vidéo des solutions] Les fleurs invendues viennent égayer les Ehpad et hôpitaux

Pour fleurir les Ehpad et hôpitaux, l'enseigne de jardinerie Truffaut, en partenariat avec Phenix, entreprise spécialisée dans la gestion des invendus, a décidé de donner une partie de ses plantes, fleurs, chocolats... Plus de 120 000 euros de produits ont ainsi été distribués. Et ce cas n'est pas...

Cest qui le patron coronavirus

[Vidéo des solutions] La marque "C'est qui le patron" lance un mouvement de solidarité en reversant les gains additionnels dus à la crise du Coronavirus

750 000 euros en seulement une semaine. La marque "C'est qui le patron", face à l'explosion de ses ventes, a décidé de créer un fonds de soutien des citoyens et consommateurs pour y verser ses gains additionnels soit 200 000 euros. Elle appelle les autres entreprises à ne pas profiter de la crise,...