Publié le 19 juillet 2021

SOCIAL

Vagues d’indignations après les comparaisons entre le recours au pass sanitaire et l’holocauste

Lors des manifestations contre la généralisation du pass sanitaire et les vaccins qui ont émaillé le pays ce week-end, de nombreux slogans ont effectué des comparaisons odieuses entre la politique française et l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces positions ont provoqué des réactions importantes, notamment celle de Joseph Szwarc, rescapé de la rafle du Vel d'Hiv en 1942 à Paris.

Manifestation anti pass sanitaire Alain Pitton NurPhoto NurPhoto via AFP
100 000 personnes ont manifesté en France les 17 et 18 juillet contre le pass sanitaire.
@Alain Pitton-NurPhoto-NurPhoto via AFP

Samedi 17 et dimanche 18 juillet, les manifestations contre le pass sanitaire et une possible vaccination obligatoire à l’avenir ont mal tourné. Sur les 100 000 personnes qui ont défilé selon le ministère de l’Intérieur, plusieurs de ces opposants se sont livrées à de choquantes insultes à l’histoire en comparant les dernières mesures de l’Exécutif aux pires décisions qui ont touché les populations juives en Europe durant la Seconde Guerre mondiale.

Parmi les images les plus choquantes, on trouve cette photo retouchée de l’entrée du camp d’extermination d’Auschwitz. Sur le portail d’entrée, le fameux slogan "Arbeit macht Frei" (Le travail rend libre) est remplacé par "Le pass sanitaire rend libre". Une bannière qui a horrifié. Tandis que Matthieu Orphelin, député écologiste, écrit : "Juste ignoble. La honte absolue", de nombreux commentaires sur Twitter dénonce le manque d’intelligence et de culture des manifestants.

"Les larmes me sont venues"

Plus répandu, de nombreux manifestants, comparant souvent Emmanuel Macron à Adolf Hitler, ont arboré une étoile jaune sur la poitrine, rappelant l’obligation qui était imposée aux Juifs pour les différencier du reste de la population. Joseph Szwarc, rescapé de la rafle du Vel d’Hiv, est monté à la tribune pour dénoncer cette comparaison. "Je voudrais dire mon indignation devant ce qui s’est passé cette semaine. Cette comparaison est odieuse. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j’ai été touché. Les larmes me sont venues. Je l’ai porté l’étoile. Je sais ce que c’est. Je l’ai dans ma chair encore", lance-t-il.

Sans comparaison avec l’holocauste, c’est la députée Martine Wonner, membre du groupe Libertés et Territoires, qui a dépassé les bornes. Habituée des positions anti-mesures sanitaires et anti-vaccinales, celle-ci avait déjà comparé la France à une dictature. Cette fois-ci, celle-ci a appelé à "faire le siège des parlementaires" et à "envahir leurs permanences". Son groupe a donc demandé son exclusion : "Les débats comme les critiques à l’encontre de la gestion de l’épidémie de Covid-19 par l’exécutif sont légitimes mais de tels propos sont intolérables".

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Olivia Gregoire 1

Olivia Grégoire : "Le devoir de vigilance européen, c’est le sens de l’histoire économique"

Alors que l'Union européenne doit adopter une directive sur le devoir de vigilance des multinationales, la ministre en charge de l'Économie sociale, solidaire et responsable, Olivia Grégoire, défend la position de la France, premier pays à avoir légiféré en la matière. Si les lobbys pèsent, la...

 Senat et loi climat @Jacques Paquier

Devoir de vigilance : Les sénateurs délèguent la compétence au tribunal de commerce, au grand dam des associations

Les tribunaux de commerce pourraient bientôt devenir les seuls compétents pour juger les affaires fondées sur le devoir de vigilance. C'est ce qu'ont voté les sénateurs, fin septembre, contre l'avis du gouvernement. Les associations craignent que cette mesure ne vide de son sens la loi de 2017 qui...

Vaccin Covid 19 Byjeng

Covid-19 : En privant les pays pauvres de vaccin, les laboratoires alimentent "une crise des droits humains sans précédent"

Alors que les géants pharmaceutiques ont été applaudis pour leur rapidité à produire un vaccin pendant la pandémie de Covid-19, l'ONG Amnesty International les accuse, dans un nouveau rapport, de ne pas respecter les droits humains en fournissant quasi uniquement les pays riches, au détriment des...

Deforestation changement sol Free Photos de Pixabay

2020, année la plus meurtrière pour les défenseurs de l’environnement

Le nombre de défenseurs de l'environnement assassinés dans le monde ne cesse d'augmenter. Le nouveau rapport de Global Witness recense au moins 227 meurtres, dont la moitié en Colombie. Un record alors que les trois quarts des victimes luttaient contre la déforestation dans des pays en...