Publié le 20 janvier 2020

SOCIAL

Inégalités : 1 % des plus riches détiennent deux fois la richesse de 92 % de la population mondiale

À la veille du Forum économique mondial de Davos, qui rassemble les plus grands décideurs économiques, l’ONG Oxfam publie son traditionnel rapport sur les inégalités mondiales. Celles-ci continuent de s’accroître mettant dans la rue des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Désormais, les 1 % les plus riches de la planète gagnent deux fois plus que 92 % de la population mondiale.

Les dividendes versés aux actionnaires ont crû de 31 % contre 3 % pour les salaires moyens des pays du G7 entre 2011 et 2017.
@iStock

Il a été, l’espace de quelques heures, l’homme le plus riche du monde le 16 décembre dernier. Bernard Arnault, le patron du groupe LVMH, dispose d’une fortune de 76 milliards de dollars, ce qui en fait le milliardaire le plus riche de France. L’ONG Oxfam, qui publie ce lundi 20 janvier, son rapport annuel sur les inégalités mondiales (1), a calculé que si quelqu’un avait pu économiser l’équivalent de 8 000 euros par jour depuis la prise de la Bastille – le 14 juillet 1789 – il n’arriverait aujourd’hui qu’à 1 % de la fortune du célèbre homme d’affaires.

"Les inégalités indécentes sont au cœur de fractures et de conflits sociaux partout dans le monde car personne n’est dupe : les inégalités ne sont pas une fatalité, elles sont le résultat de politiques sociales et fiscales qui réduisent la participation des plus riches à l’effort de solidarité par l’impôt, et fragilisent le financement des services publics. Transports, éducation, santé, système de retraites… sont sacrifiés alors qu’ils sont décisifs pour lutter contre la pauvreté", alerte Pauline Leclère, porte-parole d’Oxfam France.

La croissance des revenus répartie de manière trop inégale

Mais si Bernard Arnault est celui qui a engrangé le plus de richesses dans le monde en 2019, et que le versement de dividendes par le CAC 40 est à son plus haut, le taux de pauvreté gagne du terrain en France avec 400 000 personnes supplémentaires sous le seuil de pauvreté portant le nombre de pauvres à 9,8 millions. Ainsi, au niveau national les 10 % les plus riches possèdent 50 % des richesses. "Malgré les fortes attentes de justice fiscale et sociale, les plus pauvres restent les grands perdants des mesures budgétaires depuis le début du quinquennat" souligne Pauline Leclère.

Au niveau mondial, l’écart est encore plus vertigineux avec 1 % des plus riches qui détient deux fois la richesse de 92 % de la population. Selon de nouvelles statistiques de la Banque mondiale, près de la moitié de la population mondiale essaie de survivre avec moins de cinq euros par jour. "Pour de nombreuses personnes, il suffit d’une facture d’hôpital ou d’une mauvaise récolte pour basculer dans la misère", alerte Oxfam. À l’autre extrémité, les plus riches s’enrichissent presque "sans effort" : entre 2011 et 2017, les dividendes versés aux actionnaires ont crû de 31 % contre 3 % pour les salaires moyens des pays du G7.

L’économiste Thomas Piketty et son équipe ont ainsi démontré qu’entre 1980 et 2016, les 1 % les plus riches ont capté 27 % de la croissance des revenus, alors que les 50 % les plus pauvres se sont contentés de 12 % de cette croissance. "Nous ne pourrons jamais éradiquer la pauvreté si le système économique continue de répartir les fruits de la croissance de manière aussi inégale. Ce modèle de croissance injuste est aussi intenable dans les limites environnementales de notre planète", conclut Oxfam.  

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir le rapport d'Oxfam


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

2019, année de la colère

La population s'est soulevée. De Santiago à Téhéran en passant par Hong Kong, Paris, Alger, Bagdad... des manifestations ont éclaté dans différentes régions du globe en 2019. Si les contextes géopolitiques diffèrent, ces révoltes prennent leurs racines dans l'injustice sociale et une soif...

[Infographie] Études supérieures, technologie et changement climatique : les nouvelles inégalités du XXIe siècle

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), une nouvelle génération d’inégalités voit le jour, autour de l’éducation, de la transformation technologique et des changements climatiques. Des bouleversements qui, faute d’être maîtrisés, pourraient déclencher une...

[Décryptage] Ni le G7, ni le capitalisme ne survivront à la croissance des inégalités

Les sept premières économies occidentales de la planète se réunissent à Biarritz dans le cadre du G7. La France veut imposer la question des inégalités sociales, illustrée en France par la crise des Gilets jaunes. Mais les sept dirigeants arrivent en ordre dispersé et une déclaration...

Urgence climatique, inégalités sociales et fiscales : "il est trop tard pour procrastiner", alerte Jacques Attali

Alors que la COP25 vient de démarrer, des études montrent la forte attente des citoyens du monde envers les acteurs économiques et politiques pour agir à la fois contre le changement climatique mais aussi les inégalités sociales et fiscales. Si des mesures sont prises par ces dirigeants,...

[Infographie] Les Objectifs de développement durable de l'ONU soulignent aussi les inégalités en France

Les 17 objectifs de développement durable (ODD) sont souvent vus comme un sujet de pays en développement, mais la France est bien concernée. Dans un rapport publié en mai dernier, des associations ont passé les grandes inégalités sociales, environnementales et économiques en revue au...

34 multinationales s’engagent à réduire les inégalités dans leur business models

Danone, Ikea, Accenture, Sodexo, AXA, BNP Paribas, L'Oréal, Groupe Renault ou Veolia… 34 grandes entreprises internationales s’engagent à intensifier leur action pour faire progresser les droits humains dans leurs chaînes de valeur, à mettre en place des environnements de travail inclusif...

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Mal logement urgence ecologique sociale municipale

[Municipales] Le (mal) logement, une urgence sociale et écologique

La question du mal-logement est un des problèmes majeurs dans nos territoires et pourtant, selon la Fondation Abbé Pierre, elle est encore peu présente dans la campagne des municipales. Du gel des loyers aux logements à prix réduit en passant par les habitats participatifs, sans oublier la...

Remise rapport Thiriez ENA Edouard Philippe Matignon

Rapport Thiriez : L’ENA doit disparaître et la mixité sociale dans l’administration publique doit être accrue

Le rapport Thiriez sur refonte de l’École Nationale d’Administration, l’ENA, a été remis le 18 février. Il prône la création d'une "école d'administration publique" qui assurerait la formation de tous les hauts fonctionnaires de l'État, en incluant plus de mixité sociale.

Name and shame embauche Aleutie

Testing et "Name and Shame" : un cocktail efficace pour relancer le débat sur les discriminations à l’embauche

En vingt ans, la difficile reconnaissance de la discrimination à l’embauche a connu plusieurs phases. La discrimination existe largement, mais son illégalité permet d’en nier l’existence. Ce long combat a eu des périodes de succès, mais la stratégie des entreprises pointées du doigt consiste en...

Crise humaniatire Burundi IreneeNduwayezu Care

Dix crises humanitaires en cours, oubliées par les médias et le reste du monde

51 millions de personnes dans le monde, en situation de crises alimentaires ou soumis à des conflits, souffrent en silence. Dans son dernier rapport sur les crises oubliées, l’ONG Care décrit des situations dramatiques dans dix pays devenus invisibles au reste du monde en raison de la chronicité des...