Publié le 02 octobre 2018

SOCIAL

Octobre Rose : cinq initiatives sur le cancer du sein à ne pas louper

En France, près de 12 000 femmes meurent chaque année du cancer du sein. À l'occasion d'Octobre Rose, un mois dédié à la mobilisation autour du cancer du sein, Novethic a sélectionné cinq initiatives à ne pas louper, du clip vidéo de Serena Williams, aux achats solidaires qui financent la recherche, en passant par le tatouage 3D pour reconstruire son corps après une mastectomie... 

Tour Eiffel Rose cancer du sein THOMAS SAMSON AFP
Le lundi 1er octobre, à l'occasion du 25 ème lancement d'Octobre Rose, la Tour Eiffel a été illuminée en rose.
THOMAS SAMSON / AFP

Serena Williams topless pour promouvoir le dépistage

La plus grande tenniswoman de l’histoire enlève son haut pour promouvoir le dépistage du cancer du sein. "Oui, je sors de ma zone de confort, mais je voulais vraiment le faire parce que le cancer du sein affecte toutes les femmes de toutes les couleurs, partout dans le monde", explique Serena Williams sur Instagram. "Le dépistage précoce est crucial", souligne-t-elle. L’Institut national du cancer recommande aux femmes entre 50 et 74 ans de réaliser un dépistage pour repérer une éventuelle maladie avant tout symptôme.

 

 

 

Odyssea : des courses pour récolter des financements

Odyssea cancer du sein

C’est le rendez-vous incontournable des coureurs et coureuses. Dans toute la France, l’association Odyssea organise depuis 2002 des courses pour financer des associations dédiées au cancer du sein, de la recherche à l’accompagnement psychologique en passant par la prévention. À Paris, la course aura lieu à l’Hippodrome de Vincennes le 6 et 7 octobre, à Cannes ce sera le 24 octobre et à la Réunion le 3 et 4 novembre. La course de Nantes, qui a déjà eu lieu, a permis de récolter 92 000 euros. Depuis 2007, date de la première course Odyssea dans la ville, 552 800 euros ont été reversés à des associations.

 

Des achats solidaires

Comme tous les ans, plusieurs marques proposent des achats solidaires à leurs clients. Pour la cinquième année, Ba&sh propose un T-shirt en édition limitée dont la totalité des ventes sera reversée à l’association "Cancer du sein, Parlons-en". Même principe du côté de chez Camaïeu ou de la marque Ma Ptite Culotte. Les fabricants de thé s’y mettent également. Kusmi Tea, en partenariat avec Chantal Thomass, a créé un cabas spécial Octobre Rose dont les bénéfices de vente seront eux aussi redistribués.

 

Un tatouage en 3D pour reconstruire son corps 

Tatouage 3D cancer du seinElle s’appelle Alexia Cassar. Ancienne chercheuse spécialisée en oncologie, elle a ouvert le premier salon de tatouage 3D de reconstruction mammaire. Alors que les médecins reconstruisent le volume des seins et la symétrie de la poitrine, Alexia Cassar s'attaque elle à la reconstruction du mamelon et au tatouage de l’aréole. Contrairement aux pigments utilisés dans les hôpitaux, ceux utilisés par la tatoueuse sont permanents. "C’est un acte définitif qui permet aux ex-patientes de retourner à leur vie", explique-t-elle dans Marie Claire.

 

Lancement de la plus grande étude sur le dépistage

26 partenaires européens et américains, 6 ans d’enquête, 85 000 femmes bénévoles. À partir du 1er décembre 2018, "la plus grosse étude au monde" sur le dépistage personnalisé va être lancée. Son nom : MyPeBS, pour My personal breast screening, littéralement, mon dépistage personnalisé du cancer du sein. L’idée est d’éviter les examens inutiles et invasifs. "Il y a quand même pas mal de cancers d’intervalle (entre deux mammographies), il y a des faux positifs (…) il y a aussi le problème du surdiagnostic", résume à l’AFP Suzette Delaloge, coordinatrice de l’étude. Autant d’arguments qui pousseront les chercheurs à améliorer le dépistage. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Mines a ciel ouvert pixabay

Défenseurs des droits humains : l’ONU met la pression sur les multinationales

Les communautés locales, les travailleurs ou les syndicalistes peuvent être mis en danger par le pouvoir croissant des multinationales lorsqu’ils défendent leurs terres, leurs droits syndicaux ou leurs conditions de travail. Le Rapporteur des défenseurs des droits de l’Homme à l'ONU, Michel Forst,...

Fake news RichVintage

[Décryptage] La cyber propagande nuit à la démocratie, à l'environnement et à la liberté de la presse

Le Forum pour la Paix réunit à Paris ce week-end une soixantaine de chefs d’État. Organisé par la diplomatie française avec l'espoir de réitérer la recette de la COP 21 qui a conduit à l'Accord de Paris, il va mêler des acteurs étatiques et non étatiques (ONG, entreprises…) pour construire les bases...

Salle du conseil des droits de l homme geneve

Érythrée, Bahreïn, Somalie, Cameroun... Scrutin biaisé pour les nouveaux membres du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU

Ce n’est pas la première fois que le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU est épinglé pour l’élection de pays peu soucieux du respect des droits humains sur leurs propres territoires. Mais cette fois, c’est un scrutin biaisé d’avance qui a fait entrer la Somalie, le Cameroun, ou encore l’Érythrée...

Traite droits humains 1 Geneva UN Treaty2 credit Victor Barro

Traité international sur les droits humains : une fausse bonne idée selon le patronat

Le traité international contraignant sur les droits humains en négociation actuellement à l’ONU pourrait être néfaste aux pays en développement. C’est l’un des arguments avancés dans un rapport de représentants du patronat, l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE), et mis en lumière par...