Publié le 15 mars 2022

SOCIAL

Capter l’attention de l’opinion publique pour stopper la guerre, en Russie comme à Paris !

Dans le brouhaha planétaire qui se multiplie à la nanoseconde sur les réseaux sociaux, la guerre en Ukraine s’est taillé une place à part. Elle a mobilisé l’attention internationale dans les pays qui ont accès à l’information et n’existe quasiment pas en Russie où l’information est muselée. Pour frapper l’opinion des premiers, il faut s’adresser à leurs émotions. Dans le second cas, faire appel à la raison. Illustration avec deux vidéos qui ont fait le tour de la planète en quelques minutes.

Capture d ecran youtube
Marina Ovsiannikova a fait irruption sur un plateau TV pour dénoncer l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
Capture d'écran youtube

La guerre en Ukraine est aussi une guerre de l’information et de la désinformation où les armes d’intoxication massive sont les médias, et plus particulièrement les réseaux sociaux. Ils sont le lieu privilégié de propagandes en tous genres.

Côté ukrainien, l’objectif est de mobiliser les opinions publiques occidentales pour qu’elles poussent leur gouvernement à soutenir leurs combats. Le message est simple : à travers nous, c’est vous qui êtes ciblé et dans ce cas vous devez stopper l’armée russe en paralysant ses bombardements donc entrer en guerre. Ce message contraire à la position réaffirmée par les gouvernements européens à commencer par Emmanuel Macron passe par l’idée de faire vivre aux Européens le calvaire qu’expérimentent les Ukrainiens. C’est ainsi qu’est née la vidéo très bien faite où une touriste qui se fait photographier avec la Tour Eiffel est prise pour cible.

"La guerre comme si vous y étiez !" dans un lieu hautement symbolique du monde d’avant où les touristes convergeaient vers Paris. Mais les Français veulent-ils vraiment entendre qu’ils ne sont pas à l’abri ?

Une autre séquence est tout aussi forte mais beaucoup plus risquée pour celle qui a eu le courage de brandir en direct à la télé russe une pancarte dénonçant la guerre et les mensonges de la propagande.  Marina Ovsiannikova est passée derrière la présentatrice d’une émission de Pervy Kanal pour montrer un panneau où était écrit "Non à la guerre. Ne croyez pas la propagande. On vous ment ici".

Alors que Poutine et le pouvoir russe contrôle la quasi intégralité des médias et interdit l’usage du mot guerre ce qui lui permet de cacher à une très grande partie de l’opinion publique les massacres en Ukraine, cette fille d’un couple russo-ukrainien avait au préalable enregistré une vidéo pour expliquer son geste

 

Elle a aussi été arrêtée et risque d’être poursuivie pour avoir "décrédibilisé l’utilisation des forces armées russes". Le président ukrainien Volodimir Zelinski l’a remerciée via les réseaux sociaux.

Les deux vidéos ont été vues partout des millions de fois. Cela a-t-il changé les rapports de force entre la Russie et le reste du monde ? Cela modifie-t-il la perception de l’ennemi qu’ont chacune des personnes qui les ont vues ? Les questions restent ouvertes mais Marina Ovsiannikova a montré au monde entier que Poutine ne pouvait pas entièrement contrôler l’information diffusée dans son pays. Elle risque sans doute sa vie pour cela mais elle incarne désormais le courage aux côtés du président ukrainien. Reste à en faire une qualité virale...

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Fifa Qatar 2022 coupe du monde football Giuseppe Cacace AFP

Qatar 2022 : la Coupe du monde, championne des controverses

Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus attendus de la planète. Et aussi l’un des plus controversés. Droits humains élémentaires non respectés, soupçons de corruption, bilan climatique catastrophique… les dossiers pesant sur la Coupe du monde au Qatar se révèlent particulièrement lourds...

Qatar Vinci

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du monde, alors...

Discours du president egyptien Abdel Fattah al Sissi lors de la COP26 a Glasgow en E cosse le 1er novembre 2021 YVES HERMANPOOL AFP

COP27 : derrière les négociations climatiques, l’enjeu crucial des droits humains

La COP27 qui s'ouvre le 6 novembre prochain à Charm-el-Cheikh, en Egypte, doit permettre d'avancer sur la lutte contre le changement climatique. Mais elle peut aussi être l'opportunité pour la communauté internationale de mettre la pression sur le pays hôte, accusé d'être à l’origine de "l’une des...

Yan Rachinsky Oleg Orlov fondateur ONG Memorial Alexander Nemenov AFP

Les Nobels 2022 célèbrent la lutte contre la domination

Le Prix Nobel de littérature a été attribué à Annie Ernaux, celui de la paix à deux ONG, la russe Memorial et l’ukrainienne Centre pour les libertés civiles, ainsi qu’à l’opposant biélorusse Ales Bialiatski. Le comité Nobel a ainsi consacré la déconstruction de modèles de domination que ce soit à...