Publié le 27 juillet 2020

POLITIQUE

Secrétaires d’État : le gouvernement Castex donne une place spéciale à la biodiversité et à l’Économie sociale et solidaire

Il aura fallu trois semaines à Jean Castex et Emmanuel Macron pour finaliser le nouveau gouvernement avec la nomination de onze secrétaires d’État, comptant six nouveaux entrants. Parmi les nouveautés, on note le portefeuille de l’Économie sociale et solidaire qui quitte la Transition écologique pour rejoindre Bercy. Et la nomination d’une secrétaire d’État à la biodiversité. 

Jean Castex GONZALO FUENTES POOL AFP
Jean Castex a nommé, dimanche 26 juillet, onze secrétaire d'État.
@GonzaloFuentes/AFP

Dimanche 26 juillet, tard dans la soirée, un communiqué de l'Élysée a révélé le nom des onze secrétaires d’État du gouvernement Castex. Il aura fallu attendre trois semaines après la nomination de ce dernier pour avoir le gouvernement au complet composé de 16 ministres, 14 ministres délégués et 11 secrétaires d’État (sans compter le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal). 

La part du lion revient indéniablement  à Bercy. En plus du ministre et de ses trois ministres délégués (Olivier Dussopt, Agnès Pannier-Runacher et Alain Grasset), deux secrétaires d’État viennent grossir les rangs du ministère, faisant de Bruno Le Maire un véritable vice-Premier ministre. Ce qui ne manque pas de sens alors que c'est ce dernier qui devra mettre en musique la relance française. Une relance qu’il a promise une nouvelle fois verte dans les colonnes du JDD avec "30 milliards d’euros sur les 100 milliards prévus aux investissements dans la transition écologique".

L’ESS et la RSE

Dans son équipe, on retrouve désormais Olivia Gregoire, secrétaire d’État en charge de l’économie sociale, solidaire et responsable. Auparavant le portefeuille de l’ESS était aux mains de Christophe Itier et rattaché à la Transition écologique. Un changement majeur. Les trois adjectifs accolés au portefeuille laisse présager quelques complications dans la détermination du périmètre d'action. L’ESS est un univers en soi alors que la responsabilité des entreprises est un thème transversal. Olivia Gregoire est la première ancienne responsable développement durable d’entreprise (d’abord dans la publicité puis chez Saint-Gobain) à accéder à un poste gouvernemental. Cette expérience et son travail de députée sur la loi Pacte devrait contribuer à alimenter le plan de relance de dimensions sociales.

Cédric O reste à Bercy mais son portefeuille du numérique s’élargit. Il prend en charge la Transition numérique et des Communications électroniques. Le jeune secrétaire d’État a déjà dû affronter de nombreuses polémiques mais garde la confiance de Bruno le Maire. Il a défendu la proposition de loi controversée sur la haine en ligne, vidée de sa substance par le Conseil constitutionnel. Il a soutenu la décision du gouvernement de confier à Microsoft l'hébergement de données de santé. Et surtout, il a été aux commandes de l’application StopCovid qui est loin d’avoir rencontré le succès escompté.

Une voix pour la biodiversité

Changement aussi du côté du ministère de la Transition écologique. Bérangère Abba devient secrétaire d’État en charge de la Biodiversité. Cette députée macroniste a été rapporteure du projet de loi relatif à la justice environnementale. Son rôle à la biodiversité va être en lumière. D’une part, sa ministre de tutelle à la Transition écologique Barbara Pompili a occupé la même fonction sous François Hollande. D’autre part, dans les mois qui viennent, la biodiversité va s’afficher au programme de grands rendez-vous internationaux. À commencer par le congrès mondial de la nature de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) qui se tiendra en janvier 2021 à Marseille. 

Plusieurs secrétaires d’État ont quitté le gouvernement. C’est le cas de l'ancienne porte-parole Sibeth NDiaye à qui le Président a confié de nouvelles tâches pour LREM, de Laurent Nunez qui quitte l’intérieur pour devenir coordinateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme et de l’ancienne Secrétaire d’État du ministère de l’Écologie Brune Poirson. Celle-ci estime que, avec l’élaboration de la loi anti gaspillage, elle est allée à "l’encontre d’intérêts puissants". 

 

Les 11 secrétaires d'Etat du gouvernement Castex

- Sophie Cluzel, chargée des Personnes handicapées

- Jean-Baptiste Lemoyne, chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie

- Clément Beaune, chargé des Affaires européennes

- Bérangère Abba, chargée de la Biodiversité

- Nathalie Elimas, chargée de l'Education prioritaire

- Sarah El Hairy, chargée de la Jeunesse et de l'Engagement

- Cédric O, chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques

- Olivia Grégoire, chargée de l'Economie sociale, solidaire et responsable

- Laurent Pietraszewski, chargé des Retraites et de la Santé au travail

- Joël Giraud, chargé de la Ruralité

- Adrien Taquet, chargé de l'Enfance et des Familles

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Pays heureux

Finlande et Nouvelle-Zélande : la réussite de ces pays ringardise le PIB

Alors que de plus en plus de pays réfléchissent à faire évoluer leurs indicateurs de croissance, la Finlande et la Nouvelle-Zélande sont déjà passées à l’acte. Elles évaluent leurs performances non plus seulement à l’aune de la croissance mais aussi du bien-être. Ce n’est donc pas un hasard si ces...

3 COO

3% de déficit : une règle d'or fixée un peu par hasard

La Commission européenne lance une consultation publique sur une hypothétique réforme du Pacte de stabilité et de croissance qui encadre les politiques budgétaires des États membres. Ce pacte a notamment érigé en règle d’or la limite d’un déficit public à 3% du PIB. Mais comment et sur quels...

Mesures fiscales cco

La théorie du ruissellement défendue par Emmanuel Macron ne passe pas l’épreuve des faits

Les réformes fiscales de 2018, dont la fin de l'impôt sur la fortune, devaient transformer les baisses de taxes des ménages les plus riches en investissements dans l’économie réelle. Mais un rapport de France Stratégie vient à l'encontre de cette théorie. Dans les faits, les réformes n’ont pas eu...

Sandrine Rousseau Yannick Jadot Antonin Burat Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Le drapeau écologiste sera porté par Yannick Jadot qui élargit son horizon de campagne

Et si la campagne présidentielle avait vraiment commencé avec la Primaire écologiste qui, contre vents et marées médiatiques, a tenté de dessiner un nouvel agenda politique ? Yannick Jadot a battu d’une très courte tête Sandrine Rousseau lors du second tour de la primaire du parti. Un score serré...