Publié le 04 novembre 2020

POLITIQUE

Pas de vague démocrate aux États-Unis : Joe Biden appelle à la patience, Donald Trump dénonce une fraude

Quelques heures après la fermeture des bureaux de vote aux États-Unis, ni Joe Biden, ni Donald Trump ne peuvent revendiquer la victoire. Les deux hommes sont encore loin d’avoir réuni le nombre suffisant  de grands électeurs. Alors que le candidat démocrate appelle ses électeurs à la patience pour réaliser le dépouillement, l’actuel Président accuse déjà son adversaire d'organiser un vaste vol de l'élection.

Election US 2020 Trump Biden AngelaWeiss AFP
Présentation des résultats électoraux de l'élection présidentielle américaine dans le Nevada.
@AngelaWeiss/AFP

[Mis à jour le 4/11 à 09h44] À l’image d’un pays divisé pendant le mandat de Donald Trump, l’élection présidentielle trace les contours d’une Amérique indécise entre les deux candidats à la Maison blanche. La vague bleue annoncée par les sondages n’a pas eu lieu. Donald Trump a conservé sans difficulté des grands États clés républicains, comme la Floride et surtout le Texas, que beaucoup espéraient voir basculer en bleu. De même Joe Biden a remporté les grands jardins démocrates comme la Californie, New York, l’Illinois.

Plusieurs États, cependant, ont d’ores et déjà annoncé, qu’étant donné la masse des votes à distance, il faudra encore plusieurs jours pour obtenir les résultats précis. C’est le cas de la Pennsylvanie ou de la Georgie. Au total, près de 100 millions de votes ont été effectués en amont du jour électoral. À 8 heures du matin, heure française, le mercredi 4 novembre, Joe Biden totalise 238 grands électeurs et Donald Trump 213. Reste encore du chemin aux deux candidats pour atteindre la barre des 270 grands électeurs pour accéder à la Maison blanche.

Trump censuré sur Twitter

Du coup, les discours se tendent. Lors d’une courte prise de parole au milieu de la nuit outre-Atlantique, Joe Biden prévient ses électeurs que la victoire ne sera pas aisée. "Le résultat sera peut-être demain matin, il faudra peut-être plus longtemps. Mais on a bon espoir. On savait qu'il faudrait être patient avec les votes par correspondance. On doit attendre que tous les bulletins soient comptés", explique-t-il. Il ajoute : "Comme je l'ai toujours dit, ce n'est pas à moi, et ce n'est pas à Donald Trump de déclarer victoire."

De son côté Donald Trump réagit via son canal préféré habituel twitter. Il écrit : "Nous sommes ÉNORMES, mais ils essaient de VOLER l'élection. Nous ne les laisserons jamais le faire. Les votes ne peuvent pas être émis après la clôture du scrutin!". D’ailleurs, à la grande colère des Républicains, Twitter a modéré ce message avec un commentaire expliquant qu’il est "contesté et susceptible d'être trompeur quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique".

Plus tard, dans un discours à la Maison blanche, celui-ci a même revendiqué la victoire assurant être très largement en tête dans des Etats qui comptent pourtant encore les bulletins. Ils assurent que "c'est une fraude contre le peuple américain (...) nous allons nous tourner vers la cour suprême pour que tous les décomptes soient arrêtés afin qu'ils (les Démocrates) n'ajoutent pas des bulletins à quatre heures du matin". Le Vice-Président Mike Pence, s'est en revanche montré bien plus prudent assurant simplement "être en bonne voie de remporter l'élection". 

L’absence de succès net d’un des camps laisse craindre des émeutes dans le pays alors que les partisans de chaque camp risquent de refuser une victoire sur le fil du candidat adverse. Signe tangible des angoisses du pays, les commerces de plusieurs grandes villes, dont Washington, Los Angeles ou New York, se sont barricadés en prévision de possibles violences post-électorales. À New York, devant la célèbre Trump Tower, un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé. On a vu aussi la grande enseigne Walmart suspendre temporairement la vente d’armes à feu "dans un souci de prudence".

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Academie des futurs leaders Davood Maeili

Alice Barbe, cofondatrice de l’Académie des futurs leaders : "La politique ce n’est pas gouverner, c’est servir"

Qui veut encore entrer en politique ? Peu de personnes, toutes les mêmes en tout cas, sorties de grandes écoles et du même moule alors même que des entrepreneurs sociaux, des activistes pourraient se lancer. Pour rétablir des ponts entre ces agitateurs de la société civile et la politique, Alice...

Boris johnson NIKLAS HALLE N AFP

Johnson après Trump, les populistes à mèche blonde vont-ils lâcher le pouvoir dans les démocraties qu’ils épuisent ?

La démission de 45 membres de son gouvernement a acculé Boris Johnson à la démission. Il avait réussi à rester au pouvoir malgré les scandales des "partygate", ses vérités alternatives, ses remises en cause des engagements du traité post-brexit, son plan de transfert des migrants vers le Rwanda… Il...

Elisabeth borne discours de politique generale BERTRAND GUAY AFP

Élisabeth Borne défend sa "radicalité écologique" sans décroissance et avec nationalisation d’EDF

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre, Élisabeth Borne, a engagé la bataille des mots pour le climat. Elle a revendiqué une "radicalité écologique", terme jusqu’ici utilisé dans les cercles engagés tout en refusant la "décroissance". Elle a donné très peu d’éléments concrets...

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...