Publié le 23 mai 2020

POLITIQUE

[A l’origine] En 1832, face à l’épidémie de choléra, les soignants refusent leur médaille

Alors qu'en 1832, la France est dévastée par une épidémie de choléra, la Monarchie de juillet propose de remettre une médaille aux soignants. Une décoration qui ne passe pas alors que les primes manquent à l'appel, raconte l'historienne des Révolutions Mathilde Larrère dans Arrêt sur images. Une affaire qui fait écho à la polémique actuelle. Le gouvernement est en effet raillé pour avoir proposé une médaille aux soignants qui ont lutté contre le Covid-19. 

Gazette medicale de paris 1833
La Gazette médicale de 1833 se fait écho de ce "feuilleton" autour de la remise des médailles.
Copie d'écran de la Gazette médicale de Paris / 1833

La médaille ne suffit pas. C’est en somme ce que certains soignants ont répondu à la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye lorsqu’elle a annoncé que le personnel soignant recevrait prochainement une "médaille de l’engagement face aux épidémies". "L’hôpital se fout de la charité" ont raillé certains alors que le personnel réclame des mesures plus profondes comme une hausse de leurs salaires et un plan massif pour soutenir l’hôpital public. Face à la polémique, même Emmanuel Macron s'agace. Interpellé par un syndicaliste à la sortie de la Salpêtrière sur le sujet, le Président a répondu sèchement : "Si vous ne la voulez pas, ne la prenez pas !".

"Un grand mouvement de refus de médailles"

Une affaire qui fait écho à la "fronde médaillère" de 1832 comme l'appelle Mathilde Larrère, historienne des Révolutions, dans le média Arrêt sur images. Alors que la France est frappée de plein fouet par une épidémie de choléra, le gouvernement de Louis-Philippe propose de donner une médaille aux médecins qui ont lutté contre l’épidémie. Mais "un grand mouvement de refus de médailles" est alors observé, note l'historienne. En cause notamment les "maladresses" de la Monarchie de juillet qui se multiplient envers les soignants. 

Alors que le principal hôpital de l’époque, l’Hôtel Dieu, promet une prime de 100 Francs, une somme équivalente à trois fois le salaire d’un ouvrier, ainsi qu’une indemnité de nourriture et de logement, l’administration licencie quelques jours plus tard deux tiers des étudiants sans leur donner la prime. "En revanche on va leur donner la médaille du choléra", explique Mathilde Larrère. "Mais cela ne marche que si les gens veulent la médaille, s’ils ne la veulent pas, le dialogue est rompu et ça peut se retourner contre le gouvernement", explique-t-elle.

D’autant que la médaille est en bronze et non en or, ajoutant de la déception. L’histoire devient alors un "feuilleton" comme le titre la Gazette médicale de 1833 qui raille la Commission chargée d’établir la liste des médailles, le surnommant "l’aéropage cholérique" et fustige l’absence notable de médecins républicains qui ne figure pas sur la liste. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Pays heureux

Finlande et Nouvelle-Zélande : la réussite de ces pays ringardise le PIB

Alors que de plus en plus de pays réfléchissent à faire évoluer leurs indicateurs de croissance, la Finlande et la Nouvelle-Zélande sont déjà passées à l’acte. Elles évaluent leurs performances non plus seulement à l’aune de la croissance mais aussi du bien-être. Ce n’est donc pas un hasard si ces...

3 COO

3% de déficit : une règle d'or fixée un peu par hasard

La Commission européenne lance une consultation publique sur une hypothétique réforme du Pacte de stabilité et de croissance qui encadre les politiques budgétaires des États membres. Ce pacte a notamment érigé en règle d’or la limite d’un déficit public à 3% du PIB. Mais comment et sur quels...

Mesures fiscales cco

La théorie du ruissellement défendue par Emmanuel Macron ne passe pas l’épreuve des faits

Les réformes fiscales de 2018, dont la fin de l'impôt sur la fortune, devaient transformer les baisses de taxes des ménages les plus riches en investissements dans l’économie réelle. Mais un rapport de France Stratégie vient à l'encontre de cette théorie. Dans les faits, les réformes n’ont pas eu...

Sandrine Rousseau Yannick Jadot Antonin Burat Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Le drapeau écologiste sera porté par Yannick Jadot qui élargit son horizon de campagne

Et si la campagne présidentielle avait vraiment commencé avec la Primaire écologiste qui, contre vents et marées médiatiques, a tenté de dessiner un nouvel agenda politique ? Yannick Jadot a battu d’une très courte tête Sandrine Rousseau lors du second tour de la primaire du parti. Un score serré...