Publié le 17 avril 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] Le sable, deuxième ressource la plus consommée au monde, après l’eau

C'est le nouvel or jaune, le sable est la deuxième ressource la plus consommée au monde derrière l'eau mais devant le pétrole ou le charbon. Il est utilisé dans de nombreux secteurs, principalement celui de la construction et est prisé des pays en développement en pleine croissance démographique et urbaine. Seulement, son extraction se fait de plus en plus dans les fonds marins avec de graves conséquences sur l'environnement.

Carriere de sable pixabay
75 à 90 % des plages dans le monde reculent.
@Pixabay

Il est souvent associé aux vacances à la mer et aux îles paradisiaques du bout du monde, mais le sable est au même titre que le pétrole ou le charbon une ressource très demandée. C’est même la deuxième la plus consommée au monde après l’eau. Ses usages se comptent par dizaines, mais le plus important reste la construction. Il entre dans près de la moitié de la composition du béton. Ainsi, il faut extraire 3 000 tonnes de sable pour construire un hôpital, 30 000 tonnes pour 1 seul kilomètre d’autoroute et 12 millions de tonnes de sable pour une centrale. 

Selon un récent rapport du CDP, les cimentiers devront ainsi plus que doubler leurs efforts pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. "Le secteur est un gros pollueur pourtant largement invisible, et considéré comme indispensable à toute civilisation. Avec la pression potentielle provenant de sources multiples, il doit investir et innover afin d'éviter les risques imminents pour leurs opérations et le reste du monde” explique Paul Simpson, le patron du CDP.

Sur ce plan, les producteurs indiens en particulier se distinguent des européens en ayant modernisé leurs procédés de fabrication. Ils se sont mis à utiliser des matières premières alternatives, comme le béton et le verre récyclés, ou l'utilisation de paille et de bois. Ils ont également remplacé les sources d’énergie les plus polluantes sur leurs sites de production. Un autre rapport de l’AIE (Agence internationale de l’énergie) et de CSI (Initiative pour un ciment durable) publié le 6 avril montre que les émissions directes de CO2 de l’industrie du ciment pourraient ainsi être réduites de 24 % d’ici 2050.

Alors que les mines et carrières de sables s’épuisent à travers la planète, les industriels s’attaquent désormais aux fonds marins pour aller chercher le nouvel or jaune. Avec d’importantes conséquences sur l’environnement. 75 à 90 % des plages dans le monde reculent, 25 îles indonésiennes ont déjà disparu et ce sera bientôt le cas en Floride pour 9 plages sur 10. En draguant le sable au fond des océans, les navires détruisent l’habitat naturel de plusieurs espèces, mettant également en péril la chaîne alimentaire. A ce rythme, les experts estiment que nous ne connaîtrons plus le concept de plage à la fin du siècle.  

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres