Publié le 22 septembre 2020

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Infographie] Les 1 % les plus riches de la planète émettent deux fois plus de CO2 que la moitié la plus pauvre de l’humanité

Si la pandémie de Covid-19 a mis à l’arrêt une grande partie des activités mondiales faisant baisser les émissions de C02 en 2020, ce répit pourrait être de courte durée. Ces dernières décennies, la crise climatique s’est aggravée et les pays les plus riches ainsi que les ménages les plus aisés en sont les premiers responsables. C’est le constat du nouveau rapport d’Oxfam qui met en lumière les inégalités en matière d’émissions de CO2. Les principales données sont résumées en une infographie.

99 1 inegalites climat oxfam rapport Istock
En 25 ans, la croissance des émissions des 1% les plus riches de la planète a été 3 fois plus élevée que celle des 50 % les plus pauvres.
iStock

Ce n’est à première vue pas très étonnant : les plus riches polluent plus que les plus pauvres. Mais les chiffres détaillés donnent le tournis. Publiés par Oxfam International lundi 21 septembre (1), ils montrent bien la responsabilité des pays riches, mais aussi des ménages les plus aisés, dans le changement climatique. On trouve en tête l’Amérique du Nord et l’Union européenne, mais aussi la Chine dont le développement des classes aisées et moyennes a été exponentiel ces dernières années. Le Moyen-Orient est aussi représenté en se classant dans le Top 3 des pays qui détiennent une partie des 1 % les plus riches. 

Selon les données de l'ONG, les 10 % les plus riches de la planète sont responsables de 52 % des émissions cumulées entre 1990 et 2015, contre seulement 7 % pour les 50 % les plus pauvres. Ces derniers n’ont d’ailleurs quasiment pas accru leurs émissions en 25 ans, alors qu’elles ont explosé chez les plus riches et dans les classes moyennes. À ce rythme, les 10 % les plus riches de la planète brûleraient à eux seuls le budget carbone restant d'ici 2033 même si les émissions du reste de la population mondiale devenaient nulles dès demain.

 

Infog inegalites climatiques ok

 

Seuls 5 % des ménages européens sont alignés avec l’objectif 1,5°C

Au niveau mondial, les 10 % les plus riches ont une empreinte carbone de 21 tonnes de CO2 par an et par habitant. Elle grimpe à 73,5 tonnes pour le 1 % le plus riche de la planète. Or, dans un scénario 1,5°C, notre empreinte carbone ne devrait pas dépasser les deux tonnes par habitant et par an d’ici 2030, soit un écart dix à 35 fois plus élevé. Et ces disparités sont également présentes au sein de l’Union européenne. Selon une étude de la Cambridge University (2), les 1 % des plus riches ont une empreinte carbone 22 fois supérieur à cet objectif de deux tonnes, tandis que seuls 5 % des ménages européens s’y conforment.

En cause, le transport - aérien et terrestre - qui représente de loin la plus grande part des émissions parmi ces forts émetteurs au sein de l’UE. Le secteur se révèle également la catégorie de consommation la plus inégalitaire, avec une forte élasticité de la demande en fonction du revenu contrairement à la consommation d’électricité et au chauffage résidentiel, qui ont tendance à constituer la plus grande part des émissions de CO2 des groupes de revenus inférieurs et qui peuvent donc être considérés comme des biens de base.

Oxfam défend dès lors la mise en place d’impôts ou d'interdictions sur les articles de luxe à forte empreinte carbone comme les SUV, les super-yachts et les voitures de sport haut de gamme, ou les vols fréquents en classe Affaires ou en jet privé. "L’investissement public, par exemple pour l’amélioration énergétique de logements abordables, se révèle en revanche plus indiqué pour réduire les émissions de CO2 associées au chauffage résidentiel, car cela évite de pénaliser les foyers à revenus plus faibles" précise également l’ONG.  

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir l'étude d'Oxfam

(2) Voir l'étude de la Cambridge University


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Evolution du nombre de catastrophes naturelles depuis 1970

[Infographie] Les catastrophes naturelles ont été multipliées par cinq depuis 1970

Entre 1970 et 2019, environ 11 000 catastrophes d'origine climatiques, météorologiques et hydrologiques ont été recensées par l'Organisation Météorologique Mondiale . Leur fréquence a considérablement augmenté tout au long de la période, et les pertes économiques associées ont été multipliées par...

Waste @Antranias / Pixabay

[Infographie] Climat : les solutions plébiscitées par les Français ne sont pas toujours les meilleures

Changer une ampoule, éviter les longs vols, avoir un enfant de moins... Il existe un écart saisissant entre l'efficacité des actions individuelles pour lutter contre le réchauffement climatique et la perception que l'on en a. C'est la conclusion d'une étude réalisée par Ipsos qui montre ainsi que...

@IStock/Brasil2 déforestation élevage Brésil

L'Europe est le deuxième importateur de produits issus de la déforestation tropicale dans le monde

Consommer en Europe... Mais détruire les forêts à l'autre bout du monde. Dans une étude, publiée le 14 avril, le WWF a identifié les plus grands importateurs de produits liés à la déforestation. L'Union européenne se place en deuxième position derrière la Chine. En cause : l'importation de soja,...

Poulet faux aliments istock Svetlana Cherruty

[Infographie] Thon maquillé, faux miel… L'opacité règne sur notre alimentation

C'est un véritable business de la fraude alimentaire. Dans une enquête, la présidente de l'ONG Foodwatch, Ingrid Kragl, révèle les dessous de notre alimentation. Thon piqué aux additifs, miel arrosé de glucose, produits bio non bio, foie gras gonflé à l'eau... le phénomène, d'ampleur, touche tous...