Publié le 05 mars 2019

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Infographie] Sept millions de Français vivent encore dans des passoires thermiques

C’est l’une des (nombreuses) priorités du gouvernement : en finir avec les passoires thermiques d’ici dix ans. Mais en attendant, ce sont encore 3,3 millions de foyers français qui souffrent d'un mauvais isolement et consacrent une grande partie de leurs ressources aux dépenses énergétiques. Près d’un tiers des Français renoncerait ainsi à se chauffer pour ne pas faire flamber leur facture énergétique. 2,7 millions de foyers seraient également vulnérables sur le plan du transport à cause de l’étalement urbain et de la dépendance à la voiture.

15 % des Français ont eu froid dans leur logement l'hiver dernier en raison de la mauvaise isolation de leur logement ou de leur incapacité à payer les factures énergétiques.
@CC0

La France est loin derrière le podium de tête des meilleurs élèves européens en matière de précarité énergétique. Selon le dernier baromètre réalisé par OpenExp (1) publié le 20 février, l'Hexagone est classé 10e pour la précarité énergétique liée aux logements et 11e pour la vulnérabilité énergétique liée aux transports. En cause, une mauvaise isolation thermique qui entraîne des hivers trop froids et des étés trop chauds dans le premier cas, et un étalement urbain qui a accru la dépendance à la voiture dans le second.

"Les Européens attendent de l’Union européenne des solutions pour les aider à réduire leurs consommations et donc le montant de leurs factures d'énergie, et à vivre mieux dans des logements correctement isolés. La route sera longue puisque, même dans notre pays, les réglementations et les outils structurants qui permettraient d'accompagner avec efficacité les ménages tout au long d'un projet de rénovation énergétique se font toujours cruellement attendre" déplore Sandrine BURESI, co-présidente du CLER-Réseau pour la transition énergétique et membre de l'Initiative Rénovons.

Infographie precarite energetique logements et transports mars 2019

30 % des Français se restreignent en chauffage

La précarité énergétique est un fléau tout au long de l’année, aussi bien en hiver qu’en été, qui tend à empirer avec la crise climatique et la multiplication des épisodes météorologiques extrêmes, touchant principalement les plus pauvres. La part des dépenses des ménages à faible revenu consacrée à l'énergie a augmenté de 33 % entre 2000 et 2014 en Europe.

Selon l’Observatoire de la précarité énergétique, qui a publié ses dernières données en novembre dernier, la France compte 3,3 millions de foyers touchés par la précarité énergétique, en raison de leurs ressources ou de leurs conditions d’habitat. 30 % de l’ensemble des Français ont restreint le chauffage chez eux pour ne pas avoir de factures trop élevées et 15 % ont déclaré avoir souffert du froid dans leur logement au cours du dernier hiver.

Le taux de précarité énergétique s’établit aujourd’hui à 11,6 % contre 14,5 % en 2013. L’objectif du gouvernement est d’arriver à 9,5 % en 2028. Une baisse qui semble modeste au regard des annonces. Le plan rénovation énergétique des bâtiments présenté en avril dernier vise en effet la fin des passoires thermiques dans 10 ans avec 14 milliards d’euros dédiés.

L’étalement urbain a renforcé la dépendance à la voiture

Il existe un autre type de vulnérabilité énergétique liée aux transports. On en parle peu, mais elle est bien réelle alors que 40 % des dépenses énergétiques des Français correspondent à l’achat de carburant. La dernière étude sur le sujet a été publiée en 2015 par le Commissariat général au Développement durable (CGDD). Celui-ci estimait alors que 2,7 millions de ménages français étaient concernés. "La France a encouragé l'étalement urbain entraînant une augmentation de la dépendance à l'égard de la voiture et par là-même du poids de l'énergie liée au transport dans les dépenses des citoyens, notent les auteurs du baromètre OpenExp. En d’autres termes, ceux qui vivent dans des logements moins chers en dehors du centre-ville ont souvent moins accès à des transports en commun fréquents." 

L’Iddri avait publié une étude sur le sujet en 2012 dans laquelle elle concluait sur le fait que "la périurbanisation constituait au final une soupape à la crise du logement et aux hausses de prix" tout en impliquant "une croissance des situations de vulnérabilité". Les dernières estimations considèrent que 700 000 ménages français se trouvent dans les deux situations de vulnérabilité énergétique liées à la fois au logement et aux transports.

Fin janvier, une proposition de loi a été déposée au Sénat pour ériger l'accès à l'énergie en droit fondamental. Le texte propose d’interdire les coupures d’énergie pour les ménages en situation de précarité énergétique, de supprimer la contribution au service public de l'électricité ainsi que la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) pour les ménages précaires, et d’appliquer un taux de TVA réduit à 5,5 % sur les tarifs de l’énergie.  

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir le baromètre européen OpenExp sur la précarité énergétique. 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[INFOGRAPHIE] Rénovation énergétique des bâtiments : où en est la France ?

Au rythme actuel, à peine 500 000 passoires énergétiques auront été rénovées dans le parc privé d’ici 2025 alors que la France en compte plus de 7 millions. Pour atteindre l'objectif de les éradiquer totalement à cette échéance, le gouvernement doit accélérer la cadence et vraiment placer...

Rénovation énergétique des bâtiments : Nicolas Hulot veut un "choc de confiance"

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, qui veut créer "un choc de confiance" des Français, a présenté jeudi 26 avril son plan visant à favoriser la rénovation énergétique des bâtiments, grâce notamment à une simplification des dispositifs d'aide.

14 milliards d’euros en cinq ans pour la rénovation énergétique des logements

Rénover un quart du parc immobilier de l'Etat en cinq ans et 500 000 logements par an : le gouvernement dévoile vendredi de nouvelles mesures pour améliorer la performance énergétique des bâtiments, et envisage même d'instaurer un "bonus-malus" écologique sur les logements.

La France doit accélérer sur la rénovation des bâtiments et les transports sous peine de louper ses objectifs climatiques

L’Ademe a révélé des scénarios énergétiques pour la France sur la période 2035-2050. Selon les spécialistes de la consommation d’énergie, les deux principaux leviers pour que le pays respecte ses engagements en matière de réduction de la consommation et de baisse des émissions sont la...

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Inondations elevation niveau de la mer trois fois plus de victimes pixabay

[Infographie] Un million de Français connaîtront des inondations fréquentes d'ici 2050, à cause du réchauffement

Les régions nantaise et bordelaise, mais aussi le nord de la France et le Cotentin sont les principales zones à risque selon une nouvelle cartographie. Un million de Français seraient ainsi touchés par des inondations fréquentes d'ici 2050, sous l'effet du changement climatique et de l'élévation du...

Ecogestes insuffisants citoyens effort climat pixabay

[Infographie] Les citoyens n'ont qu'un impact minoritaire dans la lutte contre le changement climatique

Il y a quelques semaines, France 2 a programmé de façon inédite un prime sur le changement climatique en début de soirée. Celui-ci a réuni plus de 2 millions de téléspectateurs (12,3 % du public), un score encourageant. Tout au long de la soirée, les Français étaient appelés à s'engager sur dix...

[Infographie] Financements climat : il manque 15 à 18 milliards d’euros par an pour atteindre la neutralité carbone

En plein débat sur le projet de loi de Finances pour 2020, Novethic s'intéresse aux financements climat, privés et publics. Selon le panorama annuel dressé par I4CE, ceux-ci sont en hausse et ont atteint 45 milliards d'euros en 2018. Mais pour être aligné avec son budget carbone et atteindre la...

Trafic route ville voiture pixabay

[Infographie] Électrification, poids et baisse du trafic : les pistes pour réduire l’impact environnemental des voitures

La voiture reste le mode de déplacement le plus plébiscité par les Français. Plusieurs études récentes ont évalué différentes pistes pour réduire son impact environnemental. Parmi les plus sérieuses, on trouve l’électrification du parc, la mise en place d’un bonus-malus sur le poids des véhicules et...