Publié le 24 novembre 2017

ÉNERGIE

14 milliards d’euros en cinq ans pour la rénovation énergétique des logements

Rénover un quart du parc immobilier de l'Etat en cinq ans et 500 000 logements par an : le gouvernement dévoile vendredi de nouvelles mesures pour améliorer la performance énergétique des bâtiments, et envisage même d'instaurer un "bonus-malus" écologique sur les logements.

Nicolas Hulot a annoncé un plan de rénovation énergétique des bâtiments de 14 milliards d'euros sur cinq ans.
AFP

Rénover un quart du parc immobilier de l'Etat en cinq ans et 500 000 logements par an: le gouvernement a dévoilé vendredi de nouvelles mesures pour améliorer la performance énergétique des bâtiments, et envisage même d'instaurer un "bonus-malus" écologique sur les logements.

Il s'agit d'un enjeu majeur pour la transition énergétique, puisque le bâtiment représente 45% de la consommation énergétique du pays, et aussi pour lutter contre la précarité énergétique dans laquelle vivent 2,6 millions de ménages modestes, selon le collectif Rénovons.

Le plan reprend l'objectif de rénover 500 000 logements par an, affiché sans succès durant le quinquennat précédent, en mobilisant 14 milliards d'euros sur cinq ans, dont l'essentiel avait déjà été annoncé en septembre dans le Grand Plan d'investissement.

"C'est un plan vertueux. L'intérêt particulier va de pair avec l'intérêt général", a plaidé le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, en présentant ce plan avec son homologue de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot.

25 % du parc immobilier de l’État

Dans le détail, le gouvernement réitère l'objectif de 100 000 logements HLM annuels rénovés par les bailleurs sociaux, et vise 250 000 logements privés rénovés, également par an, grâce à des mécanismes existants (crédit d'impôt, ECO-PTZ, certificats d'économie d'énergie, etc.). C'est toutefois en deçà du niveau atteint en 2015, où 288000 logements privés avaient été rénovés.

Le gouvernement a prévu de réformer certaines de ces aides, comme le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique), qui sera transformé en prime en 2019 et exclura à la mi-2018 certains travaux (fenêtres et portes d'entrée notamment) au grand dam des entreprises du bâtiment.

Une "mission" planchera aussi sur de "nouvelles incitations réglementaires ou fiscales", comme un bonus-malus appliqué sur la taxe foncière ou lors de la vente des logements, en fonction de leur performance énergétique. Une piste qui a irrité l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) car elle va "imposer aux propriétaires de nouvelles obligations lourdes".

De son côté l'Etat rénovera 25 % de son parc immobilier en cinq ans via un financement de 1,8 milliard d'euros (dont 1 milliard supplémentaire). Les collectivités territoriales cibleront écoles, lycées et hôpitaux avec 3 milliards d'euros de prêts de la Caisse des Dépôts sur le quinquennat.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Après un second vote, l'huile de palme finalement exclue des biocarburants

[Mis à jour le 18/11/19] Les députés ont corrigé le tir sur l'huile de palme. Après un vote en catimini jeudi soir qui reportait son exclusion des biocarburants à 2026, ils ont fait marche arrière lors d'un nouveau vote vendredi 15 novembre. Cette seconde délibération avait été demandée par les...

BpifranceAdeme accelerateur Novethic

Bpifrance et l’Ademe veulent faire décoller les PME de la transition énergétique

C’est une vraie piqûre d’adrénaline que vont recevoir les PME de la transition énergétique. La banque publique d’investissement (BPI) et l’Ademe en ont sélectionné une trentaine pour participer à leur accélérateur d’entreprises. Cet entraînement intensif à la croissance doit les pousser à grandir et...

Manihestation Equateur Quito Twitter santiak

La terrible crise en Équateur illustre les risques d’une transition injuste touchant les populations les plus pauvres

En Équateur, la partie de la population la plus fragile, en particulier les Indiens, a mis la rue en feu après un décret présidentiel qui a supprimé les subventions aux carburants, faisant doubler les prix. Cette condition était imposée par le FMI en échange d’un prêt de plusieurs milliards de...

Pacte productif : le gouvernement veut réconcilier l’industrie et le climat

Bruno Le Maire a présenté les premières orientations de son pacte productif. Celui-ci doit permettre d’atteindre le plein-emploi en 2025, en favorisant la relocalisation d’usines sur le territoire. Mais cette réindustrialisation doit se faire en respectant l’objectif de la neutralité carbone de la...