Publié le 27 mars 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] Eau du robinet et eau en bouteille sur le ring de l'écologie

Alors qu'on célébrait le 22 mars dernier la Journée mondiale de l'eau, Novethic a voulu comparer l'impact environnemental de l'eau du robinet avec celui de l'eau en bouteille. A priori, la réponse semble évidente mais les chiffres sont tellement surprenants que nous ne regarderons plus nos bouteilles d'eau de la même façon...

Verre eau
L'eau en bouteille parcourt en moyenne 300 kilomètres de l'usine au consommateur.
@Pixnio

S'il paraît évident que l'eau du robinet est meilleure pour la planète que l'eau en bouteille, nous avons tout de même voulu remonter les deux filières. Premier apprentissage : l'impact environnemental de l'eau du robinet n'est pas nul.  Pour l'extraire, un système de pompage est nécessaire. Puis, celle-ci passe par une usine de production où elle est nettoyée de ses impuretés avant de rejoindre les quelque 900 000 kilomètres de canalisations à travers tout le territoire. 

De son côté, l'eau en bouteille paye un lourd tribut à cause du pétrole nécessaire pour fabriquer le plastique des contenants. Il faut compter 2 kilogrammes de pétrole pour un kilo de PET. L'eau en bouteille passe également par une usine de traitement et d'embouteillage. De là commence un long périple jusqu'à la table du consommateur. Centre de stockage, supermarchés, voiture du consommateur...En moyenne, on estime qu'elle parcourt 300 kilomètres. Et ce n'est pas fini. La bouteille va ensuite terminer sa vie dans un incinérateur ou être recyclée dans la moitié des cas. Sans compter que cette eau est 300 fois plus chère que l'eau du robinet.

Selon une étude de la Société suisse de l'industrie du gaz et des eaux (SSIGE) publiée en 2015, la charge écologique de l'eau minérale en bouteille est 450 fois supérieure à celle du robinet. Sont pris en compte des critères tels que les ressources en énergies, les ressources minérales, la consommation d'eau, la pollution des sols ou encore l'impact sur le climat. Toutefois, les industriels ont fait des progrès pour alléger d'une part le poids d'une bouteille et des emballages et d'autre part réduire la consommation d'énergie sur les sites d'embouteillage.  

Quant à l'aspect qualitatif, si l'eau en bouteille est réputée meilleure, ils n'est pas conseillé de la boire quotidiennement pour les personnes en bonne santé en raison de sa forte teneur en minéraux. De son côté, l'eau du robinet est l'un des produits les plus contrôlés, répondant à pas moins de 60 critères. Malgré tout, trois millions de personnes consomment encore en France une eau du robinet de mauvaise qualité et même polluée, selon une étude de l'UFC-Que Choisir publiée en 2017. 

Le sujet sera sans aucun doute à l'ordre du jour des Assises de l'eau que le gouvernement a prévu d'organiser cette année. "L’eau est un bien commun, que nous devons préserver. Elle est indispensable à la vie, à l’agriculture, à notre économie, à la biodiversité. Alors que la ressource se raréfie, nous devons repenser l’organisation de la gestion l’eau, pour la rendre plus efficace, l’adapter à ce nouveau défi", a déclaré Nicolas Hulot lors de ses voeux à la presse, en début d'année.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres