Publié le 17 janvier 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Fake news, harcèlement et contenus haineux menacent la valeur de Twitter et Facebook, selon les actionnaires

Fake news, contenus à caractères haineux et harcèlement sexuels envahissent les plateformes de réseaux sociaux. Après les plaintes de particuliers et les rappels à l’ordre de gouvernements, les investisseurs font également monter la pression. Le fonds de retraite de l’État de New York et une société d’investissement durable, Arjuna Capital, ont déposé des résolutions d’actionnaires sur ce sujet auprès de Twitter et Facebook.

Le harcèlement sexuel en ligne est une menace pour les femmes et un danger pour la valeur à long terme pour les actionnaires.
Pixabay

Jeudi 11 janvier, des fonds ont déposé deux résolutions, auprès de Twitter et Facebook, pour leur demander de mieux lutter contre le harcèlement sexuel, les fausses nouvelles et les discours de haine. Et pas des moindres. Le premier est le fonds de retraite de l’État de New York, qui gère 200 milliards de dollars. Le second est Arjuna Capital, une société spécialisée dans l’investissement durable. Cette dernière est considérée par Bloomberg comme l’une des 50 entreprises les plus influentes de l’économie en 2017. 

Ces deux fonds ont depuis été rejoints par Michael Frerichs, trésorier de l'État de l'Illinois, et Baldwin Brothers & Harrington Investments, des gestionnaires d'actifs.  

Une menace pour la valeur des entreprises 

"La croissance rapide du mouvement #MeToo, l'ingérence électorale américaine en 2016, le ciblage de publicités raciste (1), le rôle regrettable joués par Facebook et Twitter (...) ont été des facteurs clés pour déposer ces résolutions uniques en leur genre", ont  déclaré Arjuna Capital et le fonds de pension new-yorkais. Si plusieurs résolutions ont déjà été présentés sur ces sujets, notamment par Arjuna Capital, elles étaient davantage ciblées, par exemple seulement sur les fake news.

Les résolutions de janvier demandent des rapports détaillés de Facebook et Twitter sur leurs politiques destinées à lutter contre ces contenus trompeurs ou haineux. Elles enjoignent aussi les entreprises à montrer en quoi ces mesures sont efficaces. Selon Natasha Lamb, Managing Partner d'Arjuna, la mauvaise gestion de ces contenus représente un risque pour les plateformes car les utilisateurs quittent souvent les réseaux après des expériences désagréables ou préjudiciables.

Des actionnaires optimistes

Pour les actionnaires, la faiblesse des mesures actuelles menace la valeur à long terme de ces entreprises. Or le fonds de retraite new-yorkais est un actionnaire de poids de Facebook : il détient quelque 6,7 millions d'actions de la firme de Mark Zuckerberg, soit près de 1,1 milliard de dollars. Il possède également plus d'un million d'actions de Twitter, évaluées à 35 millions de dollars.

À ce jour, Twitter a refusé de commenter ces résolutions. Un porte-parole de Facebook a, quant à lui, expliqué que l’entreprise aborde habituellement ces questions dans une déclaration qu’elle publie en avril.

L’an dernier, la résolution déposée contre Facebook portant sur les fake news n’avait pas pu passer sachant que Marck Zuckerberg détient la majorité du capital. L’entreprise jugeait alors qu’un rapport sur les fake news n’était pas nécessaire et ne bénéficierait pas aux actionnaires.

Mais le président fondateur du réseau social a depuis montré bien plus d’intérêt sur la question en déclarant vouloir "réparer Facebook". Les auteurs des résolutions se disent donc "relativement optimistes" sur le fait d’être entendus.

Béatrice Héraud @beatriceheraud

(1) En septembre 2017, des publicitaires ont utilisé Twitter Ads pour cibler 26,3 millions d’utilisateurs utilisant les termes racistes "Wetback" (désignant les immigrés notamment mexicains qui traversent le fleuve Rio Grande pour venir illégalement aux Etats-Unis), "Nigger" ou "Nazi". 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Contre les fake news, Emmanuel Macron apporte une réponse de "politicien"

Emmanuel Macron a annoncé vouloir une nouvelle loi pour lutter contre les fake news. Or, la loi sur la liberté de la presse de 1881 sanctionne déjà la diffusion de fausses nouvelles. Une "réponse de politicien" pour Pascal Froissart, spécialiste du sujet au CNRS. Un autre expert craint...

Incitation à la haine sur les réseaux sociaux : en Allemagne, l’application de la loi fait polémique

Depuis le 1er janvier, en Allemagne, Twitter, Facebook et les autres réseaux sociaux doivent rapidement effacer les propos incitant à la haine. Sans quoi ils risquent de se voir infligés une lourde amende. Mais cette législation, qui vient d’être mise en application avec un tweet de la...

Les autorités françaises s’inquiètent des liaisons dangereuses entre WhatsApp et Facebook

La messagerie instantanée WhatsApp transfère illégalement les données personnelles de ses utilisateurs à sa maison-mère Facebook, a averti lundi la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), en donnant trois mois au groupe américain pour se conformer à la loi.

Donald Trump met fin de la "neutralité du net"… Mais c’est quoi la "neutralité du net" ?

Favoriser les contenus de Netflix par rapport à ceux de Youtube. Afficher parfaitement des publicités de Google tandis que les autres rament. Diffuser massivement certains journaux et reléguer les autres au fin fond des réseaux… Le tout selon le bon vouloir des Fournisseurs d’Accès à...

La chasse aux fake news ou le mythe de Sisyphe

Rumeurs de compte offshore et consommation de drogue pour Emmanuel Macron... Les fake news ont tenté, jusqu'au dernier moment, de déstabiliser la campagne présidentielle. Des fact-checkeurs, ces journalistes qui tentent de rétablir la vérité, mènent un long travail de vérification dont...

Fake news et contenus haineux : Google et Facebook sous pression

Boycott des annonceurs, inquiétude des investisseurs, lourde sanction prévue par une nouvelle loi allemande… les géants d’internet, visés de toutes parts pour leur manque de modération sur leur plateforme, tentent de redresser la barre. Google et Facebook ont ainsi annoncé une série de...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Engagement actionnarial

Certains actionnaires des entreprises cotées ou non peuvent faire pression sur les entreprises pour qu’elles exercent leurs activités en respectant mieux l’environnement et l’humain. Les ONG peuvent aussi utiliser l’engagement actionnarial pour porter les controverses devant les assemblées générales.

Mine fer BHP Western Australian BHP

Les actionnaires du géant minier BHP accentuent leur pression pour faire sortir l'entreprise du charbon

Pour les actionnaires les plus engagés en faveur de la transition écologique, l’entreprise minière BHP, l’un des géants mondiaux du secteur, doit quitter les associations de lobbying en faveur du charbon. Près d'un tiers de ses actionnaires ont voté une résolution en ce sens. Mais selon le PDG du...

Assemblee nationale Wikipedia

L’activisme actionnarial se retrouve dans le viseur de l’Assemblée nationale

La Commission des finances de l’Assemblée nationale s’alarme des pratiques des actionnaires activistes en France. Dans son rapport du 2 octobre, elle émet une liste de recommandations pour augmenter la transparence des marchés et limiter certaines pratiques, comme la vente à découvert. Si les...

BlackRock, Vanguard, JP Morgan, les grands investisseurs parlent beaucoup de climat mais votent peu en sa faveur

L’organisation américaine Majority Action a passé en revue les politiques de vote sur les résolutions actionnariales en faveur du climat des 25 plus grandes sociétés de gestion mondiales. Résultat : de grands acteurs comme BlackRock ou Vanguard votent quasi systématiquement contre, malgré leurs...

Shell, BP ou Tesla... L’engagement actionnarial démontre son impact sur la transformation des entreprises

Les coalitions d’investisseurs mettent en place des méthodologies précises pour questionner les entreprises sur leur responsabilité sociétale. La Transition Pathway Initiative et le néerlandais NN Investment Partners expliquent, à l’occasion du Positive Investors Forum 2019 de Novethic, les...