Publié le 09 mars 2020

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Jusqu'à 3000 fois le salaire médian dans leur entreprise : découvrez le palmarès des dirigeants américains surpayés

De nombreux dirigeants de grands groupes américains continuent d’être surpayés par rapport aux performances de leurs entreprises. L’ONG As You Sow publie son classement des 100 patrons trop payés et constate des trop perçus records, la palme revenant aux dirigeants d’Oracle, à plus de 216 millions d’euros. De plus en plus d’investisseurs s’opposent à ces rémunérations faramineuses mais, pour l’instant, les résultats se font attendre.

Bob Iger, le directeur général de Disney, est pour la troisième année consécutive dans le top 15 des patrons les plus surpayés d'As You Sow.
@Disney

Les patrons de grands groupes américains continuent de se verser de généreuses rémunérations. L’ONG As You Sow vient de publier son classement annuel des 100 PDG américains surpayés. "On continue de voir les mêmes noms dans cette liste encore et encore", déplore Rosanna Landis Weaver, directrice du programme sur les rémunérations d’As You Sow. Pourtant, les entreprises ne changent toujours pas suffisamment leurs pratiques

Cette année, ce sont Mark Hurd et Safra Catz, les deux dirigeants de l’entreprise d’informatique Oracle qui arrivent en première position avec un salaire de plus de 216 millions de dollars à eux deux. Robert Iger, le directeur général de Disney qui a annoncé sa démission en février dernier, arrive en troisième position avec plus de 65 millions de dollars, mais il est le seul à avoir atteint le top 15 pendant trois années consécutives.

Le classement d’As You Sow ne prend pas seulement en compte la rémunération finale. L’ONG confronte cette rémunération à la performance boursière de l’entreprise, au salaire médian de ses employés et au pourcentage d’opposition par les actionnaires en assemblée générale à la rémunération du PDG. Elle en déduit son classement des patrons qui sont surpayés par rapport à la performance globale de l’entreprise. En moyenne, sur le top 15, les PDG ont perçu 20 millions de dollars de trop. La palme revient, là encore, à Oracle, As You Sow estimant le trop perçu à 204 millions de dollars.

15 overpaid CEOS 2020

Opposition des investisseurs

Cette générosité des entreprises, qui ne se reflète pas dans la rémunération de leurs salariés, commence toutefois à rencontrer des résistances. De plus en plus d’investisseurs commencent à s’opposer au niveau de rémunération des dirigeants pendant les assemblées générales. Rosanna Landis Weaver prend le cas du Suisse UBS Asset Management qui semble avoir opéré un changement spectaculaire de stratégie : en 2018, il a voté contre environ 20 % des rémunérations trop élevées, en 2019, cette proportion a dépassé les 70 %.

"C’est la direction dans laquelle les votes s’orientent, remarque l’auteure de l’étude. Ce changement est principalement dû à une inquiétude plus forte sur les sujets d’inégalité salariale et à une pression accrue des clients." Une grande partie des investisseurs institutionnels mais aussi des épargnants s’alarment de plus en plus des inégalités salariales, qui sont particulièrement mises en lumière dans le ratio d’équité publié par les entreprises (le rapport entre le salaire du dirigeant et le salaire médian dans l’entreprise). Chez Gap, l’entreprise d’habillement, le PDG est ainsi payé 3 566 fois plus que le salaire médian… un record !

Mais si l’opposition des gérants d’actifs se manifeste de plus en plus bruyamment, l’effet sur les rémunérations semble encore bien faible. Selon l’agence en conseil de vote ISS, le salaire médian des PDG du S&P500 a augmenté de 6 % en 2019. Les dirigeants d’entreprises semblent en effet compter un allié à leurs côtés, ce sont les fonds indiciels géants. BlackRock, Vanguard ou encore State Street Global Advisors, les plus grands actionnaires des entreprises mondiales qui gèrent leurs fonds de manière passive, sont ceux qui se sont le moins opposés aux rémunérations des dirigeants de grands groupes.

BlackRock, dont Larry Fink son fondateur a déclaré cette année vouloir renforcer sa stratégie d’investissement basée sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, ne s’est opposé à une rémunération de PDG que dans 8 % des cas en 2019. Bien faible, par rapport à des sociétés comme Allianz Global Investor (93 %), BNP Paribas AM (91 %) ou Aberdeen Standard Investments (81 %).

En France, les salaires des dirigeants des grandes entreprises sont bien moins élevés, la rémunération médiane des patrons du CAC 40 s’élevant à 4,1 millions d’euros en 2018, selon Proxinvest. Un bon score pour l’agence française de conseil en vote, pour qui la rémunération maximale acceptable est de 240 fois le Smic, soit environ 5 millions d’euros. Quelques dirigeants français s’attribuent néanmoins des rémunérations bien plus élevées. En 2018, Bernard Charlès, PDG de Dassault Systèmes, a touché 33,1 millions d’euros.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Larry Fink veut engager BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, vers des investissements plus durables

Le réchauffement climatique est l’une des crises les plus importantes de notre temps, selon Larry Fink. Dans sa lettre annuelle à ses clients, le PDG de BlackRock annonce vouloir renforcer sa part d’investissements durables et sa volonté de pousser les entreprises vers un modèle bas...

La rémunération des dirigeants, de plus en plus basée sur des critères extra-financiers, reflète une entreprise qui change

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est de plus en plus prise en compte dans la rémunération des dirigeants des sociétés cotées, selon une étude du cabinet Deloitte. C’est vrai pour la France, mais aussi ailleurs dans le monde. Cela prouve l’ancrage des questions...

Ces entreprises qui pratiquent la transparence des salaires, pour le meilleur et pour le pire

Alors que la loi Pacte prévoit d’introduire plus de transparence sur les écarts de salaires, Novethic est allé à la rencontre de ces entreprises qui ont déjà franchi le pas. Chez Thermador, tous les salaires sont publiés annuellement en interne, tandis que chez Prosphères, c'est un groupe...

Rémunération des grands patrons : l’autorégulation ne suffit plus

Les tentatives de régulation des rémunérations des grands patrons se sont enchaînées ces dernières années. Sans parvenir à endiguer tous les scandales. Airbus, TechnipFMC, Renault… Les affaires mettent à rude épreuve le code Afep-Medef, qui définit des règles de bonne conduite dans la...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Engagement actionnarial

Certains actionnaires des entreprises cotées ou non peuvent faire pression sur les entreprises pour qu’elles exercent leurs activités en respectant mieux l’environnement et l’humain. Les ONG peuvent aussi utiliser l’engagement actionnarial pour porter les controverses devant les assemblées générales.

Plateforme BP ExxonMobilAustralia

Nouvel activisme climatique : Engine N°1, le fonds d’investissement qui fait plier ExxonMobil

Engine N°1 ne veut pas être un actionnaire comme les autres. Le tout petit fonds d’investissement californien veut transformer les entreprises en usant des méthodes traditionnelles des fonds activistes. Sa première cible, ExxonMobil, a dû intégrer dans son conseil de nouveaux administrateurs plus...

Entreprises actionnaires assemblees generales alphaspirit

Plastiques, discriminations, salaires… Les actionnaires mettent la pression sur les grandes entreprises

La saison des Assemblées générales bat son plein à travers le monde et la discussion avec les actionnaires n’est pas toujours simple. Chez GE, la rémunération du DG a été rejetée, tandis que la direction du chimiste Dupont a été sommée de mesurer sa pollution plastique. Quant au géant de...

ExxonMobil Australia

Un petit actionnaire alerte sur la "menace existentielle" qui pèse sur ExxonMobil

ExxonMobil se place en position de risque majeur à force de ne pas suffisamment prendre en compte le réchauffement climatique dans sa stratégie. C’est ce qu’écrit le récent fonds activiste Engine n°1 dans une lettre aux actionnaires du groupe, en amont de l’assemblée générale du 26 mai. Ce nouveau...

Jusqu'à 3000 fois le salaire médian dans leur entreprise : découvrez le palmarès des dirigeants américains surpayés

De nombreux dirigeants de grands groupes américains continuent d’être surpayés par rapport aux performances de leurs entreprises. L’ONG As You Sow publie son classement des 100 patrons trop payés et constate des trop perçus records, la palme revenant aux dirigeants d’Oracle, à plus de 216 millions...