Publié le 11 septembre 2018

FINANCE DURABLE

Crise : "Si Lehman avait été Sisters au lieu de Brothers, le monde serait peut-être très différent", selon Christine Lagarde

Dix ans après la chute de Lehman Brothers et le début de la crise financière, Christine Lagarde, patronne du FMI, constate que le secteur financier cherche à nouveau à assouplir les réglementations qui le contraignent. Selon elle, une féminisation des dirigeants financiers apporterait de la prudence dans un milieu en manque d’éthique.

Christine Lagarde
Christine Lagarde, patronne du FMI, était ministre française de l'Économie lors de la crise de 2008.
@IMF

Le 15 septembre 2008, la faillite de Lehman Brothers plongeait le monde dans une crise économique dont les effets se font encore sentir dix ans plus tard. Vingt-quatre pays ont été victimes de crises bancaires et, dans la plupart d'entre eux, l'activité économique n'est pas encore revenue à la normale.

Selon Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, souligne deux effets : "les coûts économiques élevés pour la population" et "l’amertume à la vue des banques renflouées et des banquiers jouissant de l'impunité à une époque où les salaires réels continuaient à stagner". Pour elle, cela explique la forte réaction contre la mondialisation et l'érosion de la confiance dans l’État.

Des choix trop téméraires

Même si le secteur bancaire est soumis à une plus forte réglementation, par exemple sur l’innovation financière et les exigences de fonds propres des banques, il reste du travail à faire pour rendre le système plus solide. D’autant plus que le monde financier met la pression sur les gouvernants pour détricoter les réglementations post-2008.

Dans un post de blog sur le site du FMI, l’ancienne ministre française de l’économie propose une solution : "Un ingrédient important de la réforme du secteur financier serait un leadership plus féminin. Je dis cela pour deux raisons. Premièrement, une plus grande diversité raffine toujours la pensée et réduit ainsi le potentiel d'un comportement de groupe. Deuxièmement, cette diversité est également un gage de prudence, car elle réduirait les prises de décisions téméraires qui ont provoqué la crise".

Pas assez de durabilité

Elle s’explique : "Nos propres recherches le confirment : une plus grande proportion de femmes dans les conseils d'administration des banques et des organismes de surveillance financière est associée à une plus grande stabilité. Comme je l'ai dit à maintes reprises, si Lehman avait été Sisters au lieu de Brothers, le monde serait peut-être très différent aujourd'hui".

Au-delà de cette féminisation de la finance, l’ancienne avocate appelle globalement à plus d’éthique. "L'éthique n'est pas seulement importante pour elle-même, mais parce que les manquements ont des conséquences économiques évidentes", assure-t-elle. "Le secteur financier attache encore plus d'importance au profit immédiat qu'à la prudence à long terme — le court terme l’emporte sur la durabilité".

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Les ODD, nouveau cadre de référence pour évaluer les impacts de la finance durable

Après le carbone, les investisseurs sont de plus en plus désireux d’utiliser les Objectifs de Développent Durable (ODD) comme la référence de l’impact environnemental et social de leurs démarches d’investissement responsable. Pour cela, les agences de notation s’adaptent et commencent à...

[Décryptage] Grandeur et misère du CAC 40

Le CAC 40 réunit les entreprises censées être les fleurons de l’économie française. Mais la constitution de cet indice phare est fait à la discrétion d’un comité scientifique dont les critères sont inconnus. Les performances financières sont sans aucun doute en tête de liste… Mais ne...

La liste du groupe technique d’experts liée au plan d’action européen sur la finance durable dévoilée

Fin du suspens pour les 185 candidats qui espéraient pouvoir participer au groupe technique créé par la Commission européenne pour travailler, de juillet 2018 à l’été 2019, sur la mise en œuvre de son plan d’action sur la finance durable. La liste des 35 élus a été publiée le 13 juin.

Finance durable : les nouvelles règles du jeu en Europe

La Commission européenne a publié, le 24 mai, les premiers textes visant à transformer en profondeur les pratiques financières au sein de l’Union avec l’objectif affiché de "lutter contre le changement climatique tant qu’il en est encore temps" et de mettre les capitaux au service des...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Fronton BNP Wikicommons

BNP Paribas AM fixe un nouveau cap pour la généralisation de l’intégration ESG

Il aura fallu moins d’un an pour transformer le marché de l’Investissement socialement responsable (ISR) français ! Bousculées par l’annonce de la Banque Postale AM de passer au 100 % ISR, les grandes sociétés de gestion françaises ont commencé à généraliser l’intégration ESG à l’ensemble de leurs...

Ecolabel europeen Pogonici

Investissement responsable : les fonds de capital-investissement français s'engagent de plus en plus

L’analyse des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) est largement répandue dans les fonds d’investissement non cotés. Une étude de PwC montre qu’une grande majorité d’entre eux a commencé à les intégrer dans la gestion de leurs portefeuilles pour s’assurer d’investir dans des...

Grand Paris Express de chets BTP me tro

Avec Hesus, Paris fonds vert investit dans sa première cleantech

Le fonds d’investissement initié par la Ville de Paris a participé à la levée de fonds d’Hesus, une société francilienne spécialisée dans l’organisation de la collecte et de la valorisation des déchets de chantier. La "cleantech" a levé 10 millions d’euros auprès de Paris fonds vert et des...

Eoliennes pixabay

En un an, les investissements dans les entreprises d'énergies renouvelables ont été multipliés par six en France

Le secteur des énergies renouvelables a suscité l’engouement des investisseurs en 2018. Les montants collectés en private equity ont explosé les compteurs, avec 646 millions d’euros investis en capital. Même chose pour les plates-formes de crowdfunding qui voient décoller le financement des projets...