Publié le 19 décembre 2014

ENVIRONNEMENT

Maladie de Lyme : n’offrez pas d’écureuil de Corée à noël

Plus de 10 000 écureuils de Corée ont été dénombrés dans la  forêt de Sénart. Et ils prolifèrent dans la région parisienne. Des recherches du Muséum national d’histoire naturelle montrent que cet écureuil a huit fois plus de risques de transmettre la  maladie de Lyme via les tiques qu'il porte que les autres rongeurs. Mais l’interdiction de la vente en animalerie de cette espèce invasive se fait attendre.

Ecureuil de Corée image.
© Schmitt / BSIP

Le tamia de Corée est un charmant écureuil vendu comme animal de compagnie. C’est même le seul écureuil que l'on peut acheter en animalerie. Autorisé à la vente depuis les années 1960, il est considéré aujourd’hui comme une espèce invasive.

Car le petit rongeur étant farouche, il n'est pas rare que ses propriétaires le relâchent dans la nature après avoir subi quelques morsures. Résultat : on compte une dizaine de populations bien établies dans les forêts françaises, principalement dans la région parisienne (voir la répartition sur le site Ecureuils de France). La forêt de Sénart réunit à elle seule entre dix mille et vingt mille individus.

 

Interdire la vente

 

Or, l’écureuil de Corée, ou tamia, pose un problème de santé publique. Une équipe du Museum national d’histoire naturelle (MNHN) a découvert que cet animal contamine huit fois plus de tiques que les rongeurs forestiers. La maladie de Lyme, ou borreliose, est une pathologie infectieuse, non contagieuse, causée par une bactérie transmise à l’homme par les piqûres de tiques.

Les chercheurs savent que les tamias sont plus souvent porteurs de la bactérie et qu'ils hébergent dix à cent fois plus de tiques que les petits rongeurs comme les mulots ou les campagnols. Mais ce qui leur a mis la puce à l'oreille, c'est la réputation de l'écureuil rayé, le parent américain du tamia, un véritable réservoir à borreliose.

Jean-Louis Chapuis, biologiste au MNHN qui a dirigé ces recherches, suit avec inquiétude la propagation de l’écureuil de Corée en France. Selon lui, la meilleure chose à faire serait d’interdire la vente de l’animal. Mais les animaleries s’y opposent et, jusqu'à présent, elles ont eu gain de cause.

 

25 000 nouveaux malades chaque année

 

Mais les animaleries vont devoir plier. Un règlement européen, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015, impose aux Etats de gérer l’introduction et la propagation des espèces invasives. Si la liste des espèces n’est pas encore arrêtée, selon Jean-Louis Chapuis l’écureuil de Corée en fera partie.

S’il est avéré que l’écureuil de Corée joue un rôle dans la propagation de la borreliose, il est aujourd’hui difficile d’en mesurer l’impact sanitaire. Le suivi épidémiologique de cette maladie reste embryonnaire: moins de 1% des médecins français participent à la veille sanitaire des malades de Lyme. L’Institut national de la veille sanitaire (INVS) estime que la France compte plus de 25 000 nouveaux cas de borreliose chaque année.

Souvent considérée comme une maladie émergente à cause de l’augmentation du nombre de cas en Europe, la maladie elle-même est mal connue. Par ailleurs, les rongeurs ne sont pas le seul facteur de la propagation de la maladie. Les cervidés favorisent la prolifération des parasites et donc les risques d’infection. Cette corrélation expliquerait une forte incidence de la maladie de Lyme dans les régions où il existe une large population de chevreuils, comme l’Alsace, selon Jean-Louis Chapuis.

Magali Reinert
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Maladies chroniques environnementales : quelle prise de conscience du gouvernement?

En ouverture de la conférence environnementale, François Hollande a annoncé un "siècle de l’hygiène chimique". Autrement dit, réduire l’exposition des citoyens aux substances chimiques pour endiguer l’épidémie de maladies chroniques. Si aucune mesure emblématique n’est sortie de la table...

5 % de la population est victime des maladies environnementales émergentes

La part de responsabilité de la pollution environnementale dans l’épidémie de maladies chroniques comme le cancer ou le diabète est reconnue. Mais aujourd’hui, l’alerte porte sur l’apparition de maladies neurologiques ou immunitaires causées par l’exposition aux polluants tels que produits...

10 ans après l’Appel de Paris, quelle prise en compte des polluants chimiques sur la santé ?

C'était en 2004, l’Appel de Paris alertait sur l’impact de la pollution chimique sur la santé. 10 ans plus tard, les preuves scientifiques sur les causes environnementales de l’épidémie de maladies chroniques comme le cancer ou le diabète s’accumulent. Mais ces résultats tardent à être...

L’industrie chimique pilote l’évaluation des risques des pesticides qu’elle produit

La réglementation européenne exige que toutes les études existantes soient prises en compte pour évaluer les risques d’un pesticide avant sa mise sur le marché. Pourtant, les études indépendantes de l’industrie chimique sont ignorées dans cette évaluation. La "fiabilité" des études...

Hôpital : du sang contaminé aux phtalates

A l’hôpital aussi, on est exposé à des substances de synthèse de l’industrie chimique. Les malades y côtoient des phtalates, un additif qui assouplit le plastique, et d’autres perturbateurs endocriniens (PE). Des études scientifiques établissent un lien entre l’exposition aux PE et la...

Des entreprises relèvent le défi du cancer au travail

En 2012, 355 000 français ont déclaré un cancer. Et la majorité des personnes atteintes par la maladie exercait une activité au moment du diagnostic. Le maintien et le retour à l’emploi deviennent une sérieuse préoccupation pour les entreprises. Certaines en ont fait leur priorité en...

ENVIRONNEMENT

Santé environnementale

Perturbateur endocriniens, pesticides, produits cancérigènes, effets toxiques indésirables, cocktails chimiques, la liste est longue des produits considérés comme dangereux pour la santé humaine. Ces dangers font l’objet de controverses comme le montrent les débats autour des ondes magnétiques.

Pollution de l air Pekin WangXin ImageChina

Selon l’OMS, 600 000 enfants meurent chaque année à cause de la pollution de l'air

La pollution de l'air, tant intérieur qu'extérieur, entraîne chaque année la mort de quelque 600 000 enfants de moins de 15 ans en raison d'infections aiguës des voies respiratoires, alerte l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Mer d Aral Gargonia Istock

[Calendrier de l’Avent] Tout n’est pas perdu, la mer d’Aral est en train de renaître

Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent. Chaque jour jusqu’à Noël, vous découvrirez une bonne nouvelle qui prouve que le combat pour le climat, l’environnement, la biodiversité, l’égalité n’est pas perdu. Zoom aujourd’hui sur la mer d’Aral qui s’était complètement...

Agnes Buzyn LCI RTL

Agnès Buzyn et François de Rugy lancent une nouvelle enquête pour lever le mystère des bébés sans bras en France

Le mystère demeure sur plusieurs cas groupés de bébés nés sans bras ces dernières années en France. L’absence de réponse sur l’identification d’une cause est "insupportable" pour les ministres de la Santé et de l'Ecologie qui lancent de nouvelles investigations, comme le réclamaient des...

Emmanuel Macron Martinique Chlordecone ThomasSamson AFP

En Martinique, Emmanuel Macron qualifie la contamination au chlordécone de maladie professionnelle

Emmanuel Macron a annoncé lors de son déplacement aux Antilles, que l'État devait "prendre sa part de responsabilité" dans la pollution au chlordécone et "avancer sur le chemin de la réparation" de ses ravages. Il ouvre ainsi la voie à la reconnaissance de la contamination à cet insecticide comme...