Publié le 03 septembre 2017

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] Les plantations de café réduites de 50 % en raison du changement climatique

Bientôt en manque de café ? Les pays producteurs ont tenu leur premier forum mondial, en juillet, à Medellin, en Colombie. Ils ont alerté sur les risques de pénurie de café, avec une production qui ne parvient plus depuis trois ans à répondre au boom de la consommation. En cause le changement climatique qui provoque de fortes pluies sur plusieurs régions clés et la hausse des températures.

Cafe penurie pixabay

Pixabay

"Tout le monde va être touché. Le café est très sensible aux légères variations de température. À mesure que la température montera, tous les pays seront affectés". Telle est l'inquiétante annonce du brésilien José Sette, directeur exécutif de l'Organisation internationale du café (OIC), lors du premier forum mondial des producteurs de café en juillet dernier en Colombie. L'OIC réunit 43 pays exportateurs et sept importateurs.

Les producteurs ont profité de l’occasion pour alerter sur les conséquences du changement climatique sur leurs cultures. La hausse des températures favorise les maladies dans les plantes de café et les pluies diluviennes ravagent les récoltes. Résultat, la production est inférieure à la consommation depuis trois ans, selon l’OIC. Exprimé en sac de 60 kilos, il a manqué plus de 3 millions de sacs en 2014 et 2015, un déficit comblé par la surproduction des années précédentes. Il faudra encore compter un écart de 1,2 million de sacs en 2016, selon des chiffres provisoires.

Une consommation de café doublée en vingt ans

Pour l’année 2017, les producteurs restent pessimistes. Le Brésil, qui fournit un tiers de la production mondiale, est fortement touché. Une baisse de 11,3% de sa production est attendue. En Colombie également, "il ne va pas y avoir de production de café dans certaines régions cette année", a prévenu le président Juan Manuel Santos, expliquant que le pays avait dû réduire d'au moins 14 millions de sacs ses projections de production à cause des fortes pluies.

Un rapport de l’Institut de climatologie australien, publié en 2016, estime qu’à ce rythme, les surfaces cultivables destinées au café pourraient être réduites de moitié en 2050. D’ici 2080, le café, tel que nous le connaissons, pourrait même avoir disparu. Une étude parue en juin dernier dans la revue Nature Plants enfonce le clou. Elle révèle que le réchauffement climatique pourrait rendre près de 60 % des zones de production en Éthiopie impropres à cette culture d'ici la fin du siècle.

Or, depuis 2012, la consommation de café connaît une croissance annuelle moyenne de 1,3 %. Elle a doublé en vingt ans, dépassant 1,2 kilo en moyenne par habitant et par an. Chaque jour, ce sont ainsi plus de 2 milliards de tasses de café qui sont consommées dans le monde.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Culture du soja deforestation cerrado bresil WWF

Devoir de vigilance : le secteur agroalimentaire pointé du doigt pour son approvisionnement en soja

Les grandes entreprises françaises du secteur agroalimentaire et de la grande distribution doivent être plus transparentes sur leurs approvisionnements en soja et rectifier certaines de leurs pratiques, notamment dans le cadre de la loi sur le devoir de vigilance. La culture du soja contribue en...

Peche surpeche cabillaud ifremer 010219

[Le chiffre] Plus d'un quart des poissons pêchés en France sont surexploités, cabillaud et bar en tête

Suivant sur la tendance mondiale, la surpêche se poursuit en France. Selon les dernières estimations de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), 27 % des stocks pêchés par les navires français en 2017 sont surexploités, ce qui ne permet pas la reproduction de...

Surpeche poissons wikicommons

Pêche : l'ONG Bloom attaque l'État pour "excès de pouvoir"

L'ONG Bloom a annoncé fin janvier avoir déposé un recours contre l'État pour "excès de pouvoir" pour obtenir des données détaillées sur les subventions européennes au secteur français de la pêche, subventions accusées d'encourager la surpêche.

Elefanten Am Rufiji

La Tanzanie s'apprête à construire une centrale hydraulique en plein coeur d'une réserve classée

En Tanzanie, le gouvernement vient de donner son feu vert à la construction d'une centrale hydroélectrique en plein coeur d'une réserve classée au Patrimoine mondial de l'Unesco. Un projet qui menace des espèces comme les éléphants ou les rhinocéros et risque de mettre en danger 200 000 personnes....