Publié le 19 avril 2018

ENVIRONNEMENT

La bio-raffinerie de Total à La Mède sera dopée à l'huile de palme, dénoncent des ONG

La bio-raffinerie de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône) consommera 550 000 tonnes d'huile de palme par an, faisant "bondir les importations françaises" de cette huile décriée, ont dénoncé jeudi 19 avril des ONG, alors que le gouvernement veut lutter contre la déforestation importée. Le groupe pétrolier français compte mettre en service cette bio-raffinerie cet été.

Total convertit la raffinerie de la Mède en bio-raffinerie.
@Total-C.Lacour

Selon un document de la préfecture des Bouches-du-Rhône que se sont procuré Greenpeace et les Amis de la Terre, "le plan d'approvisionnement en huiles de l'établissement est, en première approche, ainsi constitué : 100 kilotonnes par an d'huiles alimentaires usagées ou de graisses animales", "100 kilotonnes par an de produits acides issus du raffinage d'huiles végétales" - de l'huile de palme selon le document - et "450 kilotonnes par an d'huiles de palme brutes".

Ces associations de défense de l'environnement s'inquiètent de cet approvisionnement en huile de palme, dont la production en Malaisie et Indonésie entraîne une déforestation fragilisant l'écosystème, menaçant les rhinocéros, orangs-outans et tigres et affectant des populations locales.

Des huiles labellisées

Face aux critiques, Total s'engage à se fournir en huiles de palme "labellisées", selon ce document. Ces systèmes de certification sont toutefois jugés insuffisants par des ONG et des industriels. Total a dit auparavant vouloir utiliser 60 à 70 % d'huiles végétales, de l'huile de palme mais aussi de colza, de soja ou encore de tournesol et de 30 à 40 % d'huiles alimentaires usagées et d'huiles résiduelles.

"Le projet, qui fera bondir les importations françaises d'huile de palme de 64 %, démontre l'incohérence totale du gouvernement français", dénoncent Greenpeace et Les Amis de la Terre dans un communiqué commun. Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, veut mettre fin à l'importation des produits forestiers ou agricoles contribuant à la déforestation dans le monde.

Des décisions européennes attendues

Selon Sylvain Angerand, des Amis de la Terre, "les prochaines semaines sont décisives car l'Europe est en train de réviser sa politique de soutien aux agrocarburants". Les députés européens ont voté en janvier pour une suppression progressive de l'huile de palme dans les biocarburants d'ici 2021. Ce vote, qui n'est pas contraignant, doit faire l'objet d'une négociation avec le Conseil européen et la Commission.

Total avait lancé en 2015 un projet de transformation de sa raffinerie de La Mède, alors déficitaire. Le groupe a cessé d'y raffiner du brut et l'a convertie au prix d'un investissement de 275 millions d'euros, y installant notamment un dépôt pétrolier, une ferme solaire, un centre de formation et cette bio-raffinerie.

La Rédaction avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Velo voiture pietons deplacements pixabay stocksnap

Nucléaire, chasse au gaspi...comment les chocs pétroliers ont déterminé nos modèles économiques

La flambée des prix des matières premières ravive les souvenirs des chocs pétroliers de 1973 et 1979. Les gouvernements sont acculés à faire des choix économiques et sociaux déterminants. De telles décisions avaient déjà modelé les sociétés après les précédents chocs pétroliers où la France avait...

Big Air Pekin

Aux JO de Pékin : Neige artificielle et cheminées industrielles sous les feux de la rampe

Exit les montagnes blanches. Aux Jeux olympiques de Pékin, l'épreuve de Big Air, une discipline de snowboard et ski freestyle s'est déroulée au milieu d'usines et d'anciens hauts-fourneaux. L’installation surréaliste a fait polémique sur les réseaux sociaux. De son côté, la Chine, qui s'était...

Wild flowers

"CO2 ou PIB, il faut choisir" : En France et en Allemagne, la percée des nouveaux indicateurs environnementaux et sociaux

De plus en plus contesté, même par les économistes classiques, l’indicateur de croissance phare, le PIB, utilisé notamment pour construire la loi de finance, pourrait être détrôné. Outre-Rhin, le ministre de l'Économie et du climat veut ajouter une trentaine de nouveaux indicateurs pour apprécier...

Bretagne sable

Clap de fin pour le projet d’extraction de sable de coquillier en baie de Lannion

Le projet d’extraction de sable de coquillier dans la baie de Lannion ne verra finalement pas le jour. Le Peuple des dunes du Trégor, collectif qui regroupe plusieurs dizaines d’associations, s'opposait depuis dix ans à ce projet alors que l'utilisation intensive du sable, deuxième matière première...