Publié le 18 mai 2018

ENVIRONNEMENT

La machine Plast'if imprime des objets en 3D à partir des déchets en plastique des salariés

Et si vos dizaines de gobelets plastiques permettaient de créer un tabouret ou des prothèses pour handicapés ? La startup Plast'if a inventé une machine qui transforme sur place, dans l'entreprise, vos déchets en plastique. 

Plast'if était présent à la 4ème édition du Hacking de l'Hôtel de ville à Paris dédié aux innovations de demain.
Plastif

4,7 milliards. C'est le nombre de gobelets en plastique utilisés chaque année en France. Ils s'accumulent dans les poubelles, sur les bureaux, sur les machines à café... rarement dans les filières de recyclage. Seul 1 % d'entre eux sont effectivement recyclés. Pour remédier à ce problème, une jeune entreprise a créé Plast'if, une machine qui récupère les déchets plastiques des salariés et les transforme en objets.

Imprimer un tabouret, des prothèses ou une housse de téléphone 

Cette machine, équipée d'une imprimante 3D, est placée dans l'entreprise. Chaque jour, les salariés y mettent leurs déchets plastiques et cumulent des points. La machine analyse, trie et broie le plastique pour le transformer en filament. À partir d'un certain nombre de points, le salarié pourra alors choisir l'objet qu'il souhaite imprimer, entièrement conçu à partir de ses déchets.

"C'est à la fois un outil de sensibilisation au recyclage, mais aussi un moyen concret de réduire nos déchets", explique à Novethic, Cassandra Delage, fondatrice de Plast'if. "Nous avons pré-programmé un catalogue d'objets à imprimer. Il peut s'agir d'objets utiles pour l'employé comme un support d'ordinateur, d'objets pour l'entreprise, un tabouret par exemple ou alors des objets qui répondent à des besoins d'associations, comme des prothèses ou des lunettes".

Créer un circuit court du déchet 

Pour l'instant la startup ne souhaite pas communiquer sur le prix de la machine. Elle est en discussion avec des grands groupes de télécommunications et de transport, mais aussi avec la ville de Paris qui souhaiterait équiper l'Hôtel de ville d'une machine Plast'if.

"Notre but est de changer la perspective du recyclage directement au cœur des entreprises. En créant un circuit court, les employés pourront être acteur du changement et voir que le plastique est une vraie ressource afin que chacun puisse créer une différence sur son lieu de travail", conclut la CEO de Plast'if.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Recyclage

En plein développement, le recyclage répond aux besoins de limitation des déchets et favorise l’émergence de nouvelles filières. Les entreprises doivent aujourd’hui prévoir le recyclage de leurs produits en amont comme en aval, et pouvoir s’appuyer sur les consommateurs.

Recyclage textile en bouteille plastique carbio jerome palle

[Les raisons d’y croire] Carbios transforme nos vieux t-shirts en bouteilles, une première mondiale

L'industrie textile est l'une des sources majeures de pollution plastique. Et les procédés actuels de recyclage ne sont pas encore satisfaisants. La donne pourrait changer avec Carbios. La startup auvergnate a réussi à fabriquer une bouteille transparente avec des déchets textiles recyclés, de quoi...

Camion recyclage bennes

Une voiture, un mégot, un pull, un téléphone portable, une éolienne : ça se recycle ?

Le recyclage est clé pour engager notre société dans un vrai modèle de développement durable. Mais toutes les filières sont loin d'être au même point. Novethic profite de la pause estivale pour revenir sur ces objets de notre quotidien, dont on ne sait pas bien où ils finissent quand ils arrivent en...

[Science] Recycler le plastique à l’infini, le pari du Français Carbios

Le plastique est devenu un véritable fléau planétaire. Alors qu’il s’en produit dix tonnes par seconde dans le monde, seuls 9 % sont recyclés. Mais la donne pourrait bien changer. La start-up française Carbios, qui vient tout juste de lever 27 millions d'euros, a mis au point une enzyme qui permet...

Masques chirurgicaux pas de recyclage

Risque de contamination, frein réglementaire... La difficile création d'une filière de recyclage des masques jetables

Avec la pandémie, l'utilisation des masques jetables en France a explosé, atteignant 24 millions par semaine. Or ces derniers ne se recyclent pas et mettent 450 ans à se dégrader. Plusieurs pistes prometteuses ont été émises par un consortium de scientifiques, médecins, industriels. Mais la...