Publié le 24 juillet 2018

ENVIRONNEMENT

[Vidéo] Saint-Domingue, submergé par une mer de plastique, prouve que nous avons saturé l’océan de nos déchets

60 tonnes de déchets plastiques ont été retirées en 6 jours sur les plages de Saint-Domingue… en vain. Les grandes marées ont rejeté 12 000 tonnes de déchets sur Mumbai. Des phénomènes de plus en plus courants sur la planète signifiant que nous avons largement dépassé la capacité de nos océans à être notre poubelle.

60 tonnes de déchets plastiques ont été retirées ces six derniers jours des plages de Saint-Domingue.
@ParleyForOcean

Décidément, l’océan n’accepte plus d’être la poubelle de l’Humanité. Il y a quelques jours, il recrachait sur Mumbai en Inde 12 000 tonnes de déchets. Actuellement, à 14 000 kilomètres de là, à Saint-Domingue, ce sont des dizaines de tonnes qui souillent les plages - censément paradisiaques - et qui flottent sur le littoral. Et la capitale de la République dominicaine n’est pas en mesure de faire face.

C’est l’ONG Parley for Ocean qui a permis de mesurer l’ampleur du drame en diffusant une vidéo sur les réseaux sociaux. On y voit un tapis de déchets plastiques qui ondule au gré des vagues, sans que l’on ne parvienne jamais à voir la moindre goutte d’eau tant les détritus sont compacts. Ces six derniers jours, 60 tonnes de déchets ont déjà été récupérées, ce qui n’est rien en comparaison de ce que la mer charrie chaque jour vers le rivage.

 

Au-delà de l’Inde et des Caraïbes, ce type de scène se multiplie ces dernières années. De telles quantités de déchets plastiques ont été observées au Honduras, à Bali et même en Arctique. Sans compter les cas d’animaux marins qui s’échouent sur la plage après avoir ingurgité des sacs et films plastiques, comme ce cachalot retrouvé mort sur une plage espagnole en avril dernier.

Selon des études concordantes, il y aurait plus de 5 milliards d’objets plastiques flottant dans les océans de la planète, représentant au moins 250 000 tonnes de matières. Le célèbre surfer, Kelly Slater, engagé sur la protection des océans et des requins, a relayé la vidéo sur Instagram et cite l’apnéiste Kimi Wermer : "On nous a vendu le concept d'une société du tout-jetable : plus on est civilisés, plus tout doit être "pratique". Pourquoi faire la vaisselle quand on peut la jeter ? Pourquoi prendre soin des choses si on peut les jeter aussitôt ? On fabriquera ces choses pour pas chères qu’on jette ailleurs (…) Sauf qu'il n'y a pas de "ailleurs", Ça N'EXISTE PAS."

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Suède : 12 incendies géants se sont déclarés au-delà du cercle polaire

C’est du jamais-vu pour les Suédois qui sont presque incapables de faire face. Plus de 50 incendies se sont déclenchés dans le pays touché par deux mois de sécheresse et une canicule record. Pire certains foyers se sont allumés au-dessus du cercle polaire. Le jet-stream affaibli et le...

[VIDEO] Dans la mer des Caraïbes, une grande barrière de… plastiques

Du plastique à perte de vue. Voici ce qu'a filmé la photographe Caroline Power près des côtes du Honduras dans les Caraïbes, dans une zone censée être un refuge pour la biodiversité marine. Une vidéo coup de poing qui montre les conséquences d'une surconsommation de plastiques dans le...

Une décharge de plastiques, grande comme trois fois la France, flotte sur le Pacifique

Des milliards de morceaux de plastique, 80 000 tonnes de déchets : la gigantesque décharge qui flotte dans le Pacifique est bien plus importante qu'estimé précédemment, et s'étend sur une surface de trois fois la France, selon une nouvelle étude.

[VIDEO] À Bali, un plongeur filme un océan de plastiques

Au large de Bali, le plongeur britannique Rich Honer a voulu filmer des raies manta. Il n'a trouvé qu'un océan de plastiques. Sacs, bouteilles, fourchettes, pailles... L'eau était complètement polluée par les déchets. En 65 ans, les humains ont produit plus de 6 milliards de déchets...

Même dans les plus profonds océans, les animaux sont contaminés au plastique

Même à plus de 11 kilomètres de profondeur, les estomacs des créatures marines contiennent des microfibres de plastique. C'est le résultat d'une étude menée par l'Université de Newcastle et publiée le 14 novembre. "Plus aucune zone, même la plus reculée, ne semble épargnée par la pollution...

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Uber congestion pollution climat TE

Uber chasse les véhicules diesel de son parc et prend le chemin de la neutralité carbone

Uber veut faire sa "révolution électrique". Dès 2024, plus aucun véhicule diesel ne roulera pour la plateforme en France. Pour cela, le groupe prévoit un fonds de 75 millions d'euros sur cinq ans, dont la moitié sera payée par les usagers, pour aider financièrement les chauffeurs à acheter une...

Helice navire oceans cavitations

[Les monstres des abysses] Le volume sonore des océans devient insupportable pour les mammifères marins

L’humanité n’épargne rien aux océans. Il y a les pollutions dues aux hydrocarbures, au plastique, aux métaux… et aussi à cause du son. Alors que 90 % du commerce mondial passe par les mers, la gigantesque flotte de porte-conteneurs fait des milieux sous-marins une véritable cacophonie. Toute la...

Fosses des mariannes plastique

[Les monstres des abysses] Quand les déchets plastiques tapissent les fonds marins

Même l'endroit le plus profond de la Terre, la fosse des Mariannes, située dans les profondeurs extrêmes de l'océan Pacifique, est polluée par les humains. Des études montrent en effet la présence de sacs plastiques, côtoyant des créatures marines dignes des contes et légendes de notre enfance....

Trafic routier pollution microparticules

[Sciences] Les microparticules issues du trafic routier polluent autant les océans que celles charriées par les rivières

C'est un phénomène qui n'avait pas encore été étudié : l'impact de la pollution aux microparticules, issues du trafic routier, sur les océans. À en croire les estimations d'un premier travail de recherche sur le sujet, publié le 14 juillet, il serait aussi important, voire plus important, que celui...