Publié le 30 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

Les entreprises investissent moins pour protéger l'environnement selon l’Insee

Les investissements et les études pour protéger l'environnement en France ont diminué de 2 % en 2017, après avoir déjà baissé de 13 % en 2016, selon une note publiée par l'Insee, l’institut national de la statistique et des études économiques.

40% des dépenses des entreprises en matière d'investissements ou d'études environnementales concernent la protection de l'air et du climat selon l'INSEE.
@istock

"38% des établissements industriels employant 20 salariés ou plus ont réalisé des investissements ou des études pour protéger l'environnement" en 2017, selon l'Institut national des statistiques dans une note publiée le 10 juillet. Au total, elles y ont consacré 1,4 milliard d'euros.

Un chiffre en baisse depuis plusieurs années. Selon l’Insee, les entreprises ont dépensé 2 % de moins en 2017 par rapport en 2016. Une baisse à toutefois mettre en relation avec celle de 13 % l’année précédente.

Evolutions depenses enviro INSEE 2019

40 % pour protéger l’air ou le climat

Les deux tiers de ces dépenses sont concentrés dans quatre secteurs, l’énergie (423 millions d'euros), la chimie (210 millions d'euros), les industries agroalimentaires (186 millions d'euros) et la métallurgie-produits métalliques (98 millions d'euros).

40 % des investissements antipollution visent à éviter ou à limiter les effets de l’activité sur la qualité de l’air ou sur l’équilibre du climat. Dans le cadre de la loi de transition énergétique de 2015, l’État français s'est fixé, avec les autres États européens, un objectif de diminution de 40 % des émissions d’ici à 2030, par rapport au niveau de 1990, rappelle l’INSEE. Une ambition qui se décline dans les demandes faites aux entreprises…

Plus d’argent dans les études dans l’industrie minière et agroalimentaire

Si les investissements, qui constituent près de 80 % du total (1,1 milliard d'euros), sont en baisse de 3 %, les montants alloués aux études ont en revanche progressé de 4 %. Mais cette hausse des dépenses n'est pas uniforme parmi les secteurs. Elle est surtout le fait des industries minières et du secteur agroalimentaire. Celui-ci a dû faire face ces dernières années à des exigences de plus en plus fortes de consommateurs en raison notamment des différents scandales.

Enfin, les dépenses antipollution croissent avec la taille des entreprises. Si plus de huit entreprises de plus de 500 salariés sur 10 réalisent des études sur le sujet, moins d’un tiers de celles de 20 à 49 salariés le font. La moitié des dépenses est consacrée au traitement de la pollution, 37 % à la prévention. Le reste est consacré au tri et à la valorisation des déchets ou encore à la mesure et au contrôle des nuisances occasionnées.

Béatrice Héraud avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

IStock 1155038631

La revanche du vélo cargo électrique : bien plus rapide et plus propre que la camionnette en ville

Une étude britannique a démontré qu'en ville, les livreurs en vélo cargo électrique sont 60 % plus rapide, émettent 90 % de CO2 en moins que les livreurs en camionnette diesel, et permettent de réduire la pollution de l'air. Alors que les livraisons à domicile augmentent depuis la pandémie de...

Megots de cigarette plage pollution Henk van Dijk

Pollution aux mégots : les industriels vont verser 80 millions d'euros par an aux collectivités

Le principe du pollueur-payeur atteint enfin le secteur du tabac. Chaque année, plus de 20 milliards de mégots se retrouvent dans la nature et polluent massivement les eaux, que ce soit à travers les pluies ou directement l’océan où ces déchets finissent par arriver. Un éco-organisme va collecter...

Capture dans air co2 climeworks

La géoingénierie pour sauver la planète : aspirer le CO2 dans l’air pour compenser ses émissions

Et si des millions de tonnes de CO2 étaient captées dans l'air par des aspirateurs géants ? Cette technologie de capture de carbone directement dans l'atmosphère se développe partout dans le monde et offre une voie novatrice aux entreprises qui souhaitent compenser leurs émissions, malgré des freins...

Pollution de l air condamnation etat Jacek Dylag on Unsplash

Pollution de l’air : l'État est condamné à payer 10 millions d'euros, un record

Malgré les avertissements répétés du Conseil d'État, le gouvernement n'a pas réussi à abaisser les niveaux de pollution de l'air en dessous des normes sanitaires. L'État est donc condamné à payer 10 millions d'euros pour le premier semestre, une astreinte historique. Si, dans six mois, le compte...