Publié le 23 septembre 2018

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] 90 % des déchets plastique dans les océans proviennent de seulement dix fleuves en Asie et en Afrique

Selon une étude allemande, 90 % des déchets plastique retrouvés dans les océans proviendraient en fait de seulement dix cours d’eau asiatiques et africains. En tête de classement, on retrouve le fleuve  Yang-Tsé, en Chine.

S'attaquer à ces dix cours d'eau réduirait les déchets plastique dans les océans de 50 %.
@Pixabay

Le Yang-Tsé, le Fleuve Jaune, le Mekong, de l'Amour, le Gange ou encore le Nil : ce seraient eux les vrais responsables de la pollution plastique des océans. Selon un rapport du Helmholtz Centre for Environnemental Research en Allemagne, 88 à 95 % des déchets plastiques proviennent en réalité de seulement 10 cours d'eau, situées pour huit d’entre eux en Asie, et pour les deux restant en Afrique.

Selon les chercheurs, ces fleuves sont responsables d’une partie très importante de la pollution plastique des océans car des populations importantes vivent sur leurs rives et que les pays dans lesquels ils se trouvent ont une mauvaise collecte et gestion des déchets. Ce sont aussi les fleuves les plus importants du monde avec un fort débit hydraulique.

"S'attaquer aux sources de la pollution le long de ces rivières serait le moyen le plus efficace de réduire le problème global du plastique dans les océans", suggère l'étude publiée dans la revue Environmental Science & Technology.

Diviser par deux les déchets

La palme du plus grand pollueur revient au fleuve Yang-Tsé, en Chine, qui chaque année charrie jusqu'à 1,5 million de tonnes de plastique dans l'océan. Par comparaison, la Tamise en Angleterre transporte chaque année 18 tonnes de plastique dans la mer. 

"Plus il y a de déchets dans un bassin versant, plus le plastique finit dans la rivière et prend la route de la mer. Cibler ces dix cours d’eau pourrait permettre de diviser par deux l’apport en plastique de leurs bassins versants. Pour y parvenir, il serait nécessaire d’améliorer la gestion des déchets et de sensibiliser le public à la question", a expliqué Christian Schmidt, le responsable de l’étude.

Les scientifiques prévoient également d’examiner le temps nécessaire aux débris de plastique pour atteindre l'océan après avoir été jetés dans un cours d'eau afin de mieux identifier les moyens d’action.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Un danger nommé plastique] Ces bateaux qui dépolluent les océans

Le plastique dans tous ses états. Novethic vous propose cette semaine de comprendre les enjeux d'un monde qui ne jure que par ce dérivé du pétrole. Aujourd'hui, tour d'horizon de ces navigateurs, chercheurs, scientifiques... qui développent des bateaux innovants. L'un aspire les déchets,...

[Vidéo] Saint-Domingue, submergé par une mer de plastique, prouve que nous avons saturé l’océan de nos déchets

60 tonnes de déchets plastiques ont été retirées en 6 jours sur les plages de Saint-Domingue… en vain. Les grandes marées ont rejeté 12 000 tonnes de déchets sur Mumbai. Des phénomènes de plus en plus courants sur la planète signifiant que nous avons largement dépassé la capacité de nos...

[Un danger nommé plastique] Le cycle de vie du plastique résumé en une infographie

Le plastique dans tous ses états. Novethic vous propose cette semaine de comprendre les enjeux d'un monde qui ne jure que par ce dérivé du pétrole. Production mondiale, filière française, déchets, recyclage... Voici les chiffres-clés du plastique résumés en une infographie. 

[Un danger nommé plastique] Coton tige, paille, bouteille… 5 alternatives au plastique à usage unique

Le plastique dans tous ses états. Novethic vous propose cette semaine de comprendre les enjeux d'un monde qui ne jure que par ce dérivé du pétrole. Aujourd'hui, cap sur les alternatives de cinq objets du quotidien que l'on retrouve souvent dans les océans : bouteilles d'eau, pailles, film...

100 % de plastiques recyclés en 2025 : un objectif irréaliste

Le gouvernement vise un objectif de 100 % de plastiques recyclés à l’horizon 2025. Est-ce possible alors que la France ne recycle actuellement que 21 % de ses déchets plastiques ? Non, répond PlasticsEurope qui prône plutôt un objectif de 100 % de valorisation du plastique déjà atteint...

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

IStock 1155038631

La revanche du vélo cargo électrique : bien plus rapide et plus propre que la camionnette en ville

Une étude britannique a démontré qu'en ville, les livreurs en vélo cargo électrique sont 60 % plus rapide, émettent 90 % de CO2 en moins que les livreurs en camionnette diesel, et permettent de réduire la pollution de l'air. Alors que les livraisons à domicile augmentent depuis la pandémie de...

Megots de cigarette plage pollution Henk van Dijk

Pollution aux mégots : les industriels vont verser 80 millions d'euros par an aux collectivités

Le principe du pollueur-payeur atteint enfin le secteur du tabac. Chaque année, plus de 20 milliards de mégots se retrouvent dans la nature et polluent massivement les eaux, que ce soit à travers les pluies ou directement l’océan où ces déchets finissent par arriver. Un éco-organisme va collecter...

Capture dans air co2 climeworks

La géoingénierie pour sauver la planète : aspirer le CO2 dans l’air pour compenser ses émissions

Et si des millions de tonnes de CO2 étaient captées dans l'air par des aspirateurs géants ? Cette technologie de capture de carbone directement dans l'atmosphère se développe partout dans le monde et offre une voie novatrice aux entreprises qui souhaitent compenser leurs émissions, malgré des freins...

Pollution de l air condamnation etat Jacek Dylag on Unsplash

Pollution de l’air : l'État est condamné à payer 10 millions d'euros, un record

Malgré les avertissements répétés du Conseil d'État, le gouvernement n'a pas réussi à abaisser les niveaux de pollution de l'air en dessous des normes sanitaires. L'État est donc condamné à payer 10 millions d'euros pour le premier semestre, une astreinte historique. Si, dans six mois, le compte...