Publié le 27 juillet 2017

ENVIRONNEMENT

Sécheresse : Rome va être privée d’eau 8 heures par jour

La plus grande sécheresse en Italie depuis 200 ans commence à devenir difficilement soutenable pour les ressources hydriques du pays. Les services de gestion de l’eau de Rome ont même dû annoncer des coupures d’eau quotidiennes pour préserver le lac de Bracciano, dont le niveau est dangereusement bas.

La fontaine de Trevi à Rome pourrait être privée d'eau à cause de la plus importante sécheresse en Italie depuis 200 ans.
DR

Difficile d’imaginer la capitale d’une des plus importantes puissances économiques de la planète rationnée en eau. C’est pourtant le cas de l’Italie. À partir du 28 juillet, l’eau sera coupée 8 heures par jour dans Rome, annonce l’agence en charge de gérer les réserves en eau de la ville. Une mesure qui affectera 1,5 des 2,9 millions de Romains. Aucune exception ne sera faite même pour les hôpitaux.

L’Italie y connaît sa plus importante sécheresse des 200 dernières années. Le lac de Bracciano, situé à 40 kilomètres de la capitale, est l’une des sources d’approvisionnement de la Ville éternelle. Elle en tire plus de mille litres d’eau par seconde et près de 95 000 mètres cubes par jour (plus de 30 piscines olympiques). Mais son état est critique, a alerté Nicola Zingaretti, président de la région Latium. Son niveau est inférieur de 1,5 mètre par rapport à la normale. Ne rien faire conduirait à une catastrophe écologique, assurent des experts.

Un réseau d’eau vétuste

Outre l’épisode exceptionnel de sécheresse – qui pourrait être de moins en moins exceptionnel à l’avenir -, le pays pointe du doigt la vétusté du réseau d’eau de la capitale. Les fuites conduiraient à perdre presque 45 % des volumes transportés, un taux à comparer au moins de 10 % du réseau de la ville de Paris qui fait office de très bon élève en la matière.

Au-delà du lac, c’est l’ensemble des ressources hydriques du pays qui sont affectées. Il manque 20 milliards de mètres cubes d’eau dans le pays. Le fleuve Po, dont dépend 35 % de la production agricole de l’Italie, a également vu son niveau diminuer dangereusement. Selon le syndicat agricole Coldiretti, il manquerait 50 centimètres au cours d’eau.

La France connaît également une tension sur sa ressource hydrique. Au 27 juillet 2017, 74 départements sont touchés par des arrêtés préfectoraux concernant des restrictions plus ou moins poussées d’usages de l'eau. Ils vont de simples incitations à la réduction de consommation à l’interdiction de prélèvement y compris pour l’agriculture.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Eau

Sécheresse, pollution, inondations, les ressources en eau se dégradent. Or l’eau est indispensable à de nombreuses activités industrielles, plus particulièrement dans le secteur de l’énergie. Les projets de grands barrages sont souvent contestés.

Retenue Collinaire

Sécheresse : le gouvernement veut autoriser une soixantaine de retenues d'eau d’ici 2022

Alors que 86 départements français connaissent toujours des mesures de restriction d'eau, le gouvernement prévoit d'autoriser une soixantaine de nouvelles retenues d'eau d'ici 2022 afin de mieux gérer l'irrigation agricole. Ces projets devront toutefois se faire en concertation avec les différentes...

Ressource en eau crise CC0

Cinq chiffres à connaître pour comprendre la crise mondiale de l’eau

Sur la planète bleue, seul 2,5 % de l’eau est potable, le reste est de l’eau salée impropre à la consommation ou pour l’agriculture. Cela reste un volume considérable mais qui ne suffit plus face aux besoins liés à la croissance de la population mondiale, à l’agriculture et à l’urbanisation. Sans un...

[Science] Des antibiotiques polluent les rivières du monde entier

De l'Europe à l'Asie en passant par l'Afrique, les concentrations d'antibiotiques relevées dans certaines rivières du monde dépassent largement les niveaux acceptables, met en garde une étude présentée début juin.

Du glyphosate et autres pesticides retrouvés dans des lacs et rivières

Des traces de substances suspectées d'être des perturbateurs endocriniens ont été trouvées dans des lacs et rivières françaises, a fait savoir mardi l'association Générations futures après avoir épluché des milliers de données publiques.