Publié le 17 décembre 2014

ENVIRONNEMENT

En Russie, les sources d’eau potable en danger

Polluer lacs et rivières en toute impunité faciliterait grandement les affaires de beaucoup d’entreprises en Russie. C’est le raisonnement de quelques députés, dont un milliardaire, qui tentent de faire adopter une proposition de loi qui modifierait le Code de l’eau dans ce sens. Une manœuvre qui met en danger la qualité de l’eau du robinet, déjà dégradée par l’attitude d’industriels irresponsables.

Des militants de Greenpeace mesurent la qualité de l'eau d'une rivière traversant Moscou en juin 2013.
© Greenpeace

 

Des députés de Russie unie, le parti au pouvoir, cherchent à instaurer un droit à polluer les rivières. Leur proposition de loi modifiant le Code de l’eau autoriserait les usines de rejeter les eaux usées dans les zones de protection sanitaire des sources d’eau potable. L’article qui est visé (art. 44), "entrave le développement des entreprises" et "nuit aux budgets local et fédéral", justifient-ils. Le Comité de la Douma chargé d’examiner le texte et le ministère des Ressources naturelles ont émis fin novembre un avis négatif. Peut-être ont-ils été convaincus par les arguments de Greenpeace Russie, dont la pétition a récolté plus de 17000 signatures? Mais les six auteurs du projet n’entendent pas baisser les bras pour autant.

 

Connivence entre élus et industriels

 

Parmi eux figure le milliardaire Mikhaïl Slipentchouk. Propriétaire du groupe d’investissement Métropol, actionnaire de Gazprom, Sberbank et autres géants russes, "il est connu pour ses initiatives législatives anti-écologiques", précise Nina Lesikhina, spécialiste substances toxiques de Greenpeace Russie. Le soutien d’un élu de la République de Bachkirie, Raphaël Mardanchine, provoque aussi la colère d’associations environnementales locales. Elles l’accusent de défendre les intérêts de Kronospan, l’un des plus grands producteurs mondiaux de panneaux de bois qui veut construire une usine à proximité d’un cours d’eau.

La crainte des associations écologiques: la pollution au formaldéhyde, un cancérigène notoire présent dans les colles utilisées pour la fabrication des panneaux de bois. "En France, Kronospan utilise des filtres efficaces pour ses eaux usées. Pas en Russie, où l’entreprise a très mauvaise réputation", affirme Vera Popova, du mouvement AntiKronospan. Si une réforme du Code de l’eau venait à être adoptée, cela "donnerait carte blanche aux entreprises pour nous empoisonner", estime la militante. 

Or, la Cour suprême ne l’entend pas de cette oreille. Deux semaines avant le dépôt de la proposition de loi, celle-ci avait reconnu en appel la primauté du Code de l’eau sur certaines dispositions sanitaires autorisant le déversement d’eaux usées. C’est cette décision du 25 septembre dernier qui a mis la puce à l’oreille des entreprises et le sujet à l’agenda des députés, selon les associations.

 

Une eau déjà fortement contaminée

 

"Les normes de rejets dans l’eau sont déjà peu respectées des entreprises. Mais sans interdiction de rejet des eaux usées près des sources d’eau potable, il sera impossible de les poursuivre devant les tribunaux, estime Nina Lesikhina. Les pollueurs ne connaîtraient même plus de limites."

Or, l’an dernier, les autorités ont relevé, dans 45 régions, 5326 dépassements de normes, dont 2843 cas de forte contamination! Les cas de pollution au mercure, dont le rejet est totalement banni, ont triplé par rapport à l’année précédente. Et ces données sont encore sous-estimées. Celles concernant les métaux lourds ont par exemple été quasiment exclues des derniers rapports officiels, d’après Nina Lesikhina.

En 2013, les dix échantillons prélevés par Greenpeace dans la Moskva, la rivière qui traverse la capitale russe, ont tous montré des concentrations excessives de substances dangereuses pour la santé des Moscovites. Aux environs de la raffinerie de Gazprom Neft, la teneur en produits pétroliers dépasse de 8 fois les normes autorisées et celle en manganèse de 120 fois la concentration maximale admise.

Si la bataille pour maintenir le Code de l’eau semble gagnée cette fois, le projet de loi n’a pas encore été retiré. Surtout, les attaques contre la législation environnementale se multiplient. Une loi a récemment supprimé les études d’impact environnemental. A partir du 1er janvier 2015, toute construction bâtie selon les "meilleures technologies disponibles" – dont la liste sera établie par le gouvernement – pourra s’en passer, y compris dans les zones naturelles protégées.

Jeanne Cavelier, à Moscou
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Russie : un accord inédit porteur d’espoir pour les esclaves migrants

Première minorité ethnique dans la capitale russe, les travailleurs tadjiks commencent à s’organiser contre les employeurs malhonnêtes. En toute impunité, certains n’hésitent pas à les réduire en quasi esclavage. Mais depuis quelques jours, des bénévoles sont autorisés à pénétrer dans des...

Russie 2018 : préparer la Coupe du monde sous embargo

Vladimir Poutine ne veut pas répéter les erreurs de Sotchi. Les délais de construction pour le Mondial 2018 en Russie, pays hôte pour la première fois de son histoire, devront être tenus et le montant des devis respecté. C’est ce qu’il a déclaré lors de son inspection de l’arène du Spartak...

Les fuites de pétrole coûtent cher à la Russie

Des centaines de milliers de tonnes de pétrole sont perdues dans la nature chaque année en Russie. Ces fuites dues à un matériel obsolète coûtent cher au pays. Mais comment convaincre les entreprises de prendre le temps d’entretenir leurs pipelines quand elles sont lancées dans la course à...

Les entreprises européennes mobilisées contre les sanctions économiques qui frappent la Russie

La Russie se trouve plus que jamais dans le viseur des Etats-Unis et de l’Union européenne. Le crash d’un avion de ligne le 17 juillet en Ukraine, attribué au tir d’un missile dans la zone de combats entre l’armée régulière et les milices séparatistes pro-russes, a provoqué une crise...

En Russie, des panneaux solaires dans le cercle polaire

La Russie, première puissance énergétique du globe, n’était pas attendue sur le terrain du photovoltaïque. Et pourtant: la Yakoutie a approuvé un projet de loi sur les énergies renouvelables et prévoit d’équiper plus de 150 sites en centrales solaires. Un défi matériel dans la zone habitée...

Rosneft et ExxonMobil menacent le berceau des ours polaires en Russie

L’or noir de l’Arctique vaut-il de mettre en danger la pouponnière des ours blancs ? L’Etat russe a accordé en catimini des licences d’exploitation à Rosneft et ExxonMobil qui empiètent sur la "zone tampon" de l’île Wrangel, classée au patrimoine mondial. Sans en informer l’Unesco. L’enjeu...

Handicap : les entreprises russes en progrès

En Russie, l'intégration des personnes handicapées dans les entreprises reste un problème majeur. Alors que les stéréotypes ont la vie dure, l’Etat ambitionne d’améliorer la situation grace à un projet de loi qui pourrait être voté en 2016. Un lent changement des mentalités est en cours.

Russie : la fin de l’impunité pour les compagnies pétrolières ?

Dans la République des Komis, une région subarctique de Russie, un peuple autochtone veut bouter Lukoil hors de ses terres. L’entreprise a violé plusieurs lois environnementales et ignorer totalement les villageois et les autorités locales. Elle est désormais contrainte de prendre en...

Armes chimiques: la Russie dans les eaux troubles de la Crimée

Alors que la situation ne cesse de s’envenimer entre La Russie et l’Ukraine, le sort de la Crimée ne fait aujourd’hui plus débat. En annexant cette province russophone, Moscou a hérité de ses munitions et barils d’armes chimiques. Des produits hautement toxiques jetés dans la mer Noire et...

La Russie, zone d’exclusion pour les investisseurs responsables

Malgré un récent accord diplomatique pour une résolution de crise en Ukraine,  les menaces militaires de Vladimir Poutine contre Kiev donnent corps aux projets de sanctions économiques contre la Russie. Rejoindra- t-elle les pays sur liste noire comme l’Iran ou, en son temps, l’Afrique du...

ENVIRONNEMENT

Eau

Sécheresse, pollution, inondations, les ressources en eau se dégradent. Or l’eau est indispensable à de nombreuses activités industrielles, plus particulièrement dans le secteur de l’énergie. Les projets de grands barrages sont souvent contestés.

Ressource eau potable CC0 01

[Science] Les nappes phréatiques, potentielles "bombes à retardement" pour les générations futures

Au titre de la dette écologique que nous laissons à nos enfants, une nouvelle entrée est à ajouter à la liste : les nappes phréatiques. Déjà sous pression due à l’empreinte humaine, ces principales ressources d’eau potable de la planète peinent à se régénérer en raison du réchauffement.

Bill Gates toilettes Pekin

Bill Gates soutient la "révolution des toilettes", un combat qui concerne 900 millions de personnes dans le monde

Bill Gates, fondateur de Microsoft et philanthrope, est apparu mardi 6 novembre à Pékin à côté d'un récipient rempli d’excréments humains. L'objectif de cette image choc du richissime américain est à d'attirer l'attention sur le manque de toilettes dans les pays en développement.

Ryder cup 2018 Photo by Darren Carroll PGA of America 01

Ryder Cup 2018 : le golf vise le green

Ce vendredi 28 septembre, Saint-Quentin-en-Yvelines, en région parisienne, accueille la Ryder Cup. L’épreuve mythique de golf verra les meilleurs joueurs américains et européens s’affronter. Si tous les projecteurs seront braqués sur les swings du célèbre Tiger Woods, Novethic s’est intéressé aux...

Vittel Nestle Waters nappe phreatique epuisement

Nestlé Waters accusé d’épuiser la nappe phréatique de Vittel

Nestlé Watters est accusé par France Nature Environnement d'assécher la nappe phréatique de Vittel. Au point que la Commission locale de l'eau propose comme alternative d'installer un pipeline pour approvisionner les habitants de la ville des Vosges en eau potable. L'industriel affirme, lui, qu'il a...