Publié le 12 juin 2017

ENVIRONNEMENT

Head & Shoulders recycle du plastique sur les plages pour les transformer en flacons

Head & Shoulders ne lutte pas seulement contre les pellicules. Dans son viseur : les déchets plastiques. La marque de shampoing commercialise, depuis le jeudi 8 juin, dans les magasins Carrefour, 150 000 flacons de shampoings conçus à partir de déchets plastiques ramassés sur les plages.


Head & Shoulder nettoie un peu les plages. Depuis le 8 juin, la marque commercialise, dans les magasins Carrefour exclusivement, un shampoing dont le flacon a été fabriqué à 25% par des déchets plastiques échoués sur les rivages. Concrètement, avec l’aide de 100 ONG et 1 000 volontaires,  les Experts du recyclage, TerraCycle, et Suez ont consacré 4 mois à récupérer et recycler la quantité nécessaire de déchets dans ce but.

Une première étape. D'ici 2018, Head & Shoulder s'est engagé à ce que l'ensemble de ses shampoings soient conçus ainsi.  Cela représente plus de 500 millions de bouteilles ramassées en Europe, dont 17 millions en France. Pour Virginie Helias, vice-présidente de la division Global Sustainaibilty chez Procter and Gamble, maison mère de Head & Shoulders, "La bouteille de shampoing recyclable Head & Shoulders fait à partir de plastiques collectés sur les plages est une première dans l’industrie des soins capillaires".

L'Oréal ne collecte pas le plastique des plages

La mention "collecté sur les plages" a en effet son importance. D'une part, le plastique trouvé sur les plages est plus difficile à recycler en raison de sa détérioration. D'autre part, l’Oréal a également intégré du plastique recyclé dans ses produits mais pas en provenance des plages. "Nos matières recyclés viennent en très grande majorité des bouteilles d'eau et de soda issues des filières de tri", explique à Novethic Geneviève Dupont, directrice RSE et développement durable de l'Oréal. "Nous ne prenons pas de plastique collectés sur les plages. L'Oréal privilégie le plastique provenant de filière de traitement déchets, comme la filière Éco-emballage en France par exemple"

Le secteur du textile a décidé de s'y mettre également. En février, la marque Adidas a commercialisé l’Ultra Boost Uncaged Parley, un nouveau modèle de basket fabriqué de plastique récupérées dans les océans à partir. Il faut collecter 11 bouteilles pour réaliser une paire de chaussures. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Dechets autoroute belgique KilianFICHOU AFP

L’incroyable autoroute de déchets après les inondations meurtrières en Belgique

Une hallucinante autoroute de déchets en Belgique. Sur huit kilomètres d’une bretelle d’autoroute, un amas de plusieurs mètres de déchets sont en attente d’être triés et pris en charge. Ils sont issus des inondations monstres qui ont touché la Belgique en juillet dernier.

Pollution 4855507 1280

Le coût caché du plastique serait dix fois supérieur à ses coûts de production, alerte le WWF

Le plastique coûte bien plus cher à gérer après son utilisation qu'à produire. C'est le constat dressé par le WWF, qui a agrégé dans un rapport publié début septembre les coûts cachés du plastique : ceux du recyclage, du ramassage des déchets, ou encore l'impact de la pollution plastique sur les...

Rouge Photo 1 Les films VELVET Les films du FLEUVE

"Rouge" au cinéma : de la boue à l'alerte

L'usine Arkalu est soupçonnée de rejeter des déchets toxiques dans la nature. Tout juste embauchée comme infirmière, Nour accumule les preuves mais révéler le scandale menacerait les 200 emplois du site, dont ceux de sa famille. Inspiré du scandale environnemental et sanitaire des boues rouges à la...

Colis reutilisable livraison Cdiscount Hipli

Cdiscount passe aux colis réutilisables

Le géant du commerce en ligne CDiscount, qui a expédié en 2020 plus de 23 millions de colis, va proposer à ses clients d'ici la fin de l'année des colis réutilisables développés par la startup Hipli. Un emballage réutilisé 100 fois permet ainsi d'éviter 25 kg de déchets. Une avancée considérable...