Publié le 19 mars 2018

ENVIRONNEMENT

Evian, Nestlé, San Pellegrino… L’eau en bouteille également contaminée par du plastique

Du plastique dans nos bouteilles d'eau. Voilà ce qu'a découvert Orb Media qui a passé au crible plusieurs marques d'eau comme Evian, San Pelligrino, Aqua ou encore Nestlé. La directrice de recherche à l'origine de l'étude, Sherri Masson, pense que le plastique vient de la bouteille elle-même pourtant, en septembre, une autre étude avait également trouvé des matières plastiques dans l'eau du robinet. 

L'eau en bouteille de nombreuses grandes marques à travers le monde est contaminée par de minuscules particules de plastique dont les dangers sur la santé sont mal connus, indique une étude publiée mercredi.

Des chercheurs ont testé l'eau de plus de 250 bouteilles dans neuf pays dont le Liban, l'Inde ou les États-Unis, sous la conduite de Sherri Mason, professeure à l'université de l'État de New-York à Fredonia, selon un résumé de l'étude publiée sur la plateforme médiatique Orb Media.

93 % des échantillons d'eau en bouteille contaminés

Du plastique a été trouvé dans 93 % de ces échantillons d'eau en bouteille de plusieurs marques comme Aqua, Aquafina, Dasani, Evian, Nestlé Pure Life ou San Pellegrino. Il s'agissait notamment de polypropylène, de nylon et de polytéréphtalate d'éthylène (PET). En moyenne, les chercheurs ont trouvé, dans chaque litre d'eau, 10,4 particules d'une taille environnant 0,10 millimètre.

"Je pense que cela vient du processus d'embouteillage. La plupart du plastique vient de la bouteille elle-même, de son bouchon, du processus industriel d'embouteillage", a expliqué Sherri Mason à l'AFP. Pour Jacqueline Savitz, responsable Amérique du Nord pour l'ONG Oceana qui lutte contre la pollution des océans, cette nouvelle étude apportait une raison de plus de limiter la production de bouteilles d'eau en plastique. "Il est plus urgent que jamais aujourd'hui de faire en sorte que les bouteilles d'eau en plastique soient une chose du passé", a déclaré cette représentante de l'ONG qui n'a pas participé à l'étude. 

Du plastique dans l'eau du robinet

Est-il donc préférable de se tourner vers l’eau du robinet ? Pas vraiment. En septembre, Orb Media avait également trouvé des matières plastiques dans l’eau du robinet. Une douzaine de pays avaient été passés au crible et les résultats étaient sans appel. 83 % des échantillons étaient contaminés par des fibres plastiques. C’est aux États-Unis que les taux étaient les plus élevés avec 94 % de fibres plastiques retrouvés dans les prélèvements. En France, le taux avoisinait les 70 %.

"La façon dont les microplastiques se retrouvent dans l’eau potable est pour l’instant un mystère", affirmait The Guardian. Plusieurs études évoquent la responsabilité des machines à laver et sèche-linge, qui libèrent énormément de fibres dans l’atmosphère et l’eau.

L'étendue des risques que posent ces particules sur la santé humaine est encore méconnue mais la présence de plastique dans l’eau n’est pas une surprise. Chaque minute dans le monde, l'équivalent d'un camion d’ordures de déchets plastiques est versé dans la mer. D’ici 2050, c'est près de quatre camions par minute qui pourraient souiller les océans. En tout, depuis 1950, plus de 6 milliards de tonnes de déchets plastiques ont été produits. 

Marina Fabre @fabre_marina avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Plastique Ocean

Lutte contre la pollution plastique : les dirigeants mondiaux s'accordent pour rédiger un traité "historique"

175 pays, réunis par l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement (ANUE) ont voté une résolution ouvrant la voie à un traité mondial de lutte contre la pollution plastique. Ce texte juridiquement contraignant est considéré comme la principale avancée en matière d'environnement depuis l'accord...

Vetements pollution hugo clement Winter productions

"Où finissent nos vêtements ?" : sur France 5, le documentaire qui révèle les dessous de la filière du don

Des vêtements donnés à la Croix-Rouge qui finissent sur des plages du Ghana, polluant l'océan et les écosystèmes. Dans un nouveau numéro du documentaire "Sur le front" diffusé le 19 décembre sur France 5, le journaliste Hugo Clément remonte la filière peu reluisante des vêtements de seconde main. Au...

Stocamine : l’enfouissement définitif des déchets dangereux voté "en catimini" par les députés

Cette annonce sonne comme un clap de fin. Les députés ont voté pour un amendement qui permet le stockage des déchets de stocamine pour une durée illimitée. Une annonce qui a déclenché l'ire d'associations environnementales et d'élus alsaciens, qui accusent le gouvernement d'avoir fait voter la...

Photo Montagne de dechets dans le deset d Atacama

Au Chili, des montagnes de vêtements usagés en plein désert

Symboles de la "fast fashion" mondialisée, ces décharges sauvages d’habits situées en plein désert d’Atacama au Chili polluent l’air et les nappes phréatiques de la région. Un problème grandeur nature difficile à résoudre.