Publié le 12 mai 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Marathon de Londres : 200 000 bouteilles économisées grâce à des bulles d’eau

Elles font la taille d'une balle de tennis de table. Et elles pourraient bien remplacer le plastique dans les évènements sportifs. Les petites bulles d'eau végétale Ooho, entièrement comestibles et biodégradables, ont été distribuées lors du marathon de Londres. Résultat, 200 000 bouteilles d'eau en plastique ont été économisées. 

Une bulle Ooho équivaut à une gorgée d'eau de 4 cl.
@Ooho

On les appelle les Ooho et ces petites bulles d'eau pourraient bien devenir la solution à la fin des bouteilles en plastique dans les grands évènements sportifs. Lors du marathon de Londres qui s'est déroulé dimanche 28 avril, plus de 41 000 personnes ont pu, au kilomètre 23, tester ce nouveau mode d'hydratation.

Inventées par la startup londonienne Skipping Rocks Lab, ces sphères de la taille d'une balle de ping-pong contiennent de l'eau enfermée dans une fine membrane biodégradable et comestible à base d'algues et de plantes. Chaque bulle contient une gorgée d'eau de 4 cl mais leur pellicule est extensible. Les coureurs peuvent choisir de manger la membrane ou de la jeter. Cette dernière se dissout sous 4 à 6 semaines contre 450 ans pour une bouteille en plastique.

Cibler les évènements "qui utilisent le plastique moins de cinq minutes"

"Notre but est de trouver des endroits qui utilisent le plastique pour de très courte durée, moins de cinq minutes, et où il n'y a pas vraiment de raison de créer un déchet qui va prendre des centaines d'années à disparaître", expliquait à France Inter Pierre-Yves Pasclier, le cofondateur de la startup, l'année dernière.

Lors du Marathon de Londres 2018, plus de 919 000 bouteilles d'eau avaient été utilisées. Cette année, grâce aux 200 000 bulles Ooho, le compteur est tombé à 704 000. Cette solution, entièrement en circuit court, permettrait de rejeter cinq fois moins de CO2 que les bouteilles en plastique, de consommer neuf fois moins d'énergie que le PET et coûtent moins cher, assurent les fondateurs de la startup.

Un guide du sportif zéro déchet

"Le marathon est une étape importante (...) nous espérons pouvoir démontrer qu'il pourra être utilisé à grande échelle dans le futur", a déclaré Garcia Gonzalez, une des cofondatrices à CNN. La startup développe actuellement une machine à "embuller" qui permettrait aux organisateurs ou restaurateurs de s'en servir pour créer eux-mêmes leur Ooho.

Cet événement survient alors même que l'association Zero waste vient de lancer une campagne de sensibilisation pour relayer les bonnes pratiques anti-gaspillage lors des manifestations sportives. Ce petit guide du sportif zéro déchet souligne que 5 000 personnes peuvent générer jusqu'à 2,5 tonnes de déchets, consommer 1000 kWh d'énergie et utiliser plus de 500 kg de papier.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Deplacement premier ministre Roubaix

À Roubaix, l'initiative "zéro déchet" permet de réconcilier écologie et lutte contre la pauvreté

La volonté affichée du gouvernement "de s'engager davantage" en matière d'écologie n'est "pas un choix de circonstance". Le Premier ministre a voulu en donner la preuve en consacrant son premier déplacement de rentrée au sujet. À Roubaix, Édouard Philippe a visité des entreprises innovant dans les...

Resultats encourageants rue zero dechet paris

[Bonne nouvelle] La première rue zéro déchet de Paris porte ses fruits

Les résultats sont encourageants. A Paris, la rue de Paradis, qui fait l'objet d'une expérimentation appelée "rue zéro déchet" a réduit de 16 % ses ordures ménagères en six mois et amélioré le tri. Si l'opération, à terme, est un succès, elle pourrait être étendue à plusieurs rues de la capitale.

Dans trois ans, tous les fast food devront trier leurs déchets (et enfin respecter la loi)

Ils génèrent 80 000 tonnes d'emballages et 60 000 tonnes de déchets alimentaires par an mais ne trient pas leurs déchets. Les fast food, épinglés à de multiples reprises par le gouvernement, se sont engagés, le 11 juin à mettre en place le tri dans 70 % de leurs restaurants d'ici fin 2019 et 100 %...

Comme la Chine, la Malaisie ne veut plus être la décharge du monde et renvoie ses déchets plastiques à l’envoyeur

Depuis que la Chine a fermé ses portes à l'importation de déchets plastiques, les pays occidentaux se dirigent vers les États d'Asie du Sud Est, qui croulent sous les tonnes de poubelles. Les conséquences environnementales sont telles que la Malaisie a prévenu ces pays qu'elle allait leur renvoyer...