Publié le 28 décembre 2021

ENVIRONNEMENT

Vortex polaire au Texas, inondations en Belgique… Voici les catastrophes climatiques les plus coûteuses en 2021

L'Ouragan Ida qui a balayé la Louisiane, les inondations en Belgique et en Allemagne et le vortex polaire au Texas. Voici les trois catastrophes météo qui ont coûté le plus cher en 2021 et qui reflètent, selon l'ONG britannique Christan Aid, l'impact grandissant du réchauffement climatique. Les pays développés sont cette année sur-représentés dans ce classement, preuve qu'ils n'échappent pas à la crise. 

Ouragan ida new york Ed JONES AFP 01
Ed JONES / AFP
Après avoir balayé la Louisiane, arrachant les toits, retournant les camions, endommageant le réseau électrique, l'ouragan Ida, affaibli, s'est abattu sur New York le 2 septembre dernier.

170 milliards de dollars. C'est la somme des dommages des dix catastrophes climatiques les plus coûteuses de 2021. Ces catastrophes ont également fait au moins 1 075 morts et déplacé plus de 1,3 million de personnes, selon le rapport annuel de Christian Aid publié lundi 27 décembre. L'an dernier, le montant des dommages économiques des 10 événements météo les plus coûteux avait été calculé à près de 150 milliards de dollars par l'ONG, qui souligne que la plupart des évaluations "sont basées uniquement sur les dommages assurés, ce qui laisse supposer des coûts réels encore plus élevés".

Ce classement économique sur-représente les catastrophes survenues dans les pays riches, aux infrastructures plus développées et mieux assurées, mais l'ONG rappelle que "certains des événements météo extrêmes les plus dévastateurs de 2021 ont frappé des pays pauvres, qui ont peu contribué aux causes du changement climatique" et où la plupart des dommages ne sont pas assurés.

Au Soudan du Sud, des inondations dont le coût économique n'a pu être évalué ont ainsi affecté quelque 800 000 personnes, rappelle par exemple Christian Aid. La catastrophe la plus coûteuse a été la tempête Ida (fin août/début septembre), qui avait notamment entraîné des inondations à New York, avec 65 milliards de dollars de coûts économiques estimés. Viennent ensuite les inondations de juillet en Allemagne, en Belgique et dans les pays voisins, avec 43 milliards de dollars de pertes, puis la tempête hivernale Uri aux Etats-Unis, avec une vague de froid jusqu'au Texas, qui a notamment touché le réseau électrique et fait 23 milliards de dégâts.

Vague de froid tardive en France

Une quatrième catastrophe dépasse les 10 milliards de dollars de dommages, les inondations dans la province du Henan en Chine en juillet, pour un coût de 17,6 milliards. Suivent les inondations en Colombie-Britannique au Canada (novembre, 7,5 milliards), la vague de froid tardive d'avril en France (5,6 milliards), qui a ravagé de prestigieux vignobles, le cyclone Yaas en Inde et au Bangladesh (mai, 3 milliards), le typhon In-Fa en Chine (juillet, 2 milliards), les inondations en Australie (mars 2,1 milliards) et le cyclone Tauktae en Inde et au Sri Lanka (mai, 1,5 milliard).

Mi-décembre, le réassureur Swiss Re avait publié une estimation globale du coût des catastrophes naturelles en 2021 dans le monde, évalué à quelque 250 milliards de dollars, en hausse de 24% par rapport à 2020. "Les coûts du changement climatique ont été élevés cette année", a commenté dans un communiqué Kat Kramer, responsable climat à Christian Aid et auteure du rapport. Les catastrophes météo ont toujours existé, mais le changement climatique causé par l'activité humaine augmente leur fréquence et leurs impacts, conformément aux prévisions des scientifiques.

La rédaction avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Marseille vieux port ludovic marin afp

Montée des eaux : D’ici 30 ans, des tsunamis vont déferler en Méditerranée

Alors que les océans indien et pacifique sont régulièrement touchés par des tsunamis, d'ici 2050, les côtes méditerranéennes seront elles aussi impactées. La probabilité est de 100 %, selon l'Unesco qui vient d'étendre son programme de protection à toutes les zones à risque dans le monde, dont la...

bruxelles tce @Friendsofearth

Traité sur la charte de l'énergie : l'Union européenne reste engagée dans cet accord décrié

Ce vendredi 24 juin se tenait le quinzième et dernier cycle de négociations sur le Traité sur la charte de l’énergie. Ce texte permet à des investisseurs d'attaquer des États quand ils adoptent des lois climatiques qui remettent en cause leurs intérêts. Critiqué depuis des années, le texte faisait...

Canicule chaleur Irak AFP Hussein Faleh

+50°C, tempêtes de sable, manque d'eau... L’Irak, aux premières loges du changement climatique

Si l’été ne fait que commencer, l’Irak étouffe déjà sous les effets de la chaleur. Plus de 50°C ont été enregistrés dans plusieurs villes, où les habitants tentent de se protéger malgré les coupures de courant quotidiennes. Canicule, sécheresse, désertification… Des phénomènes qui devraient se...

Formation deputes

En trois jours, un quart des députés formés au climat et à la biodiversité : reportage au cœur de cet évènement inédit en France

C'est l'heure du bilan. En trois jours, 154 députés ont été formés à la transition écologique, soit plus d'un quart de l'hémicycle à l'heure de la prise de poste des parlementaires. Questions des députés, réflexions des scientifiques... Novethic vous raconte les coulisses de cette démarche inédite...