Publié le 10 mars 2017

ENVIRONNEMENT

États-Unis : le chef de l’Agence de l’environnement nie l’impact du CO2 sur le réchauffement climatique

Les émissions de CO2 ? Pas un "facteur important du réchauffement climatique". L’Accord de Paris ? "Mauvais". Telles sont les positions de Scott Pruitt, chef de l’EPA, l’agence américaine de protection de l’environnement, exprimées hier dans une interview à la CNBC. Un déni dénoncé par la classe politique et scientifique américaine.

Scott Pruitt, le nouveau patron climato-sceptique de l'agence américaine de protection de l'environnement.
Zach Gibson/ AFP

Scott Pruitt assume.

Le désormais chef de l’EPA, l’agence américaine de protection de l’environnement, avait jusqu’ici fait profil bas. Connu pour ses positions climatosceptiques, il était resté flou sur ses réelles intentions lors de ses auditions devant le Sénat américain.

Mais sa confirmation, le 20 février dernier, à la tête de l’EPA, a visiblement libéré sa parole. Interviewé hier par la chaîne américaine CNBC, Scott Pruitt a estimé que les émissions de dioxyde carbones (CO2) n’étaient pas une des causes déterminantes du réchauffement climatique.

"Je pense que mesurer avec précision l’impact de l’activité humaine sur le climat est quelque chose de très difficile et il existe un immense désaccord sur le degré de cet impact. Donc non, je ne serais pas d’accord pour dire qu’il s’agit d’un contributeur important au réchauffement climatique", a-t-il déclaré.

 

"Négation d’un siècle de science"

 

Celui qui s’est toujours battu contre les règlementations de l’EPA,  en traînant à 14 reprises l’agence environnementale devant la justice pour bloquer diverses régulations sur la pollution de l’air et de l’eau, estime aujourd’hui qu’une "étude plus approfondie" sur l’impact des émissions de CO2 est "nécessaire".

"Le monde de la science s’appuie sur des preuves empiriques et non sur des croyances", a commenté l’ancienne cheffe de l’EPA, Gina McCarthy. "En ce qui concerne le changement climatique, les preuves sont solides et nettement évidentes. Le coût de l’inaction est inacceptable".

Dans une déclaration publiée sur son site, Brian Schatz, co-président du groupe de travail sur l’action climatique au Sénat, a estimé que "s’il y avait encore un doute sur le climatoscepticisme de Scott Pruitt, la question est réglée. Quiconque nie plus d’un siècle de science et des faits de base n’est pas qualifié pour diriger l’EPA. Maintenant plus que jamais, le Sénat doit tenir tête à Scott Pruitt et ses dangereux points de vue".

 

Le "mauvais" Accord de Paris

 

La communauté scientifique s’est elle aussi indignée d’un tel déni. D’autant que Scott Pruitt ne s’est pas arrêté là.

Il a également  fustigé le "mauvais Accord de Paris". "Il aurait dû être géré comme un traité. Il aurait dû passer par une validation au Sénat. C’est inquiétant".

Sur cette question, le New York Times révélait il y a quelques jours que l’entourage de Donald Trump était divisé. Mais le président n’a pas réellement besoin de passer par la case "Clexit" (Climate Exit, sortie de l’Accord de Paris). Il peut se "contenter" de le vider de sa substance.

Marina Fabre
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat, énergie : semaine de tous les dangers aux États-Unis

Le nouveau président américain, qui a bataillé ferme pour faire valider son administration climato-sceptique, est désormais décidé à agir vite. Objectif : déréguler à tout-va. Les budgets des principales administrations en charge des régulations environnementales devraient, eux, être...

En 1991, Shell alertait (déjà) sur les conséquences du réchauffement climatique

C’est une vidéo signée Shell. Mais elle aurait pu être diffusée par des ONG environnementales. En 1991, la compagnie pétrolière alertait, dans un film éducatif, sur les risques liés au réchauffement climatique, mettant clairement en cause l’impact des énergies fossiles. Mais au cours des...

Donald Trump perd son très contesté ministre du Travail

Andrew Puzder n’aura pas eu le temps d’entrer en fonction. Le ministre du Travail désigné par Donald Trump a retiré sa candidature avant même d’être confirmé par le Sénat. En cause : des accusations de travail au noir, qu’il a reconnu. Une goutte d’eau parmi les plaintes – discriminations...

L'ex PDG d'ExxonMobil confirmé au poste de secrétaire d'État

Rex Tillerson dirigera bien la diplomatie américaine. L'ex patron du groupe Exxon a été approuvé par le Sénat des États-Unis à l'issue d'une véritable guérilla parlementaire menée par la minorité démocrate. Âgé de 64 ans, il succède au démocrate John Kerry. Il n'a aucune expérience...

Projets d'oléoducs : Trump passe en force

Le nouveau président américain a signé deux décrets pour relancer les chantiers-clés des oléoducs Keystone XL et Dakota Access, stoppés par Barack Obama. Le déblocage de ces dossiers constitue un revers considérable pour les défenseurs de l'environnement aux États-Unis. Des actions de...

Donald Trump au pouvoir : America First, climate last

L’Amérique d’abord, le climat (bien) après. Le président Donald Trump, après avoir supprimé la page dédiée au réchauffement climatique sur le site de la Maison Blanche, a annoncé vouloir "profiter des réserves inexploitées" du territoire américain et lever toutes les restrictions sur...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Emmanuel macron convention citoyenne pour le climat CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

Ultime réunion de la Convention citoyenne pour le climat pour évaluer la future loi issue de leurs travaux

Après des mois de travaux de la Convention citoyenne pour le climat, arrive l'heure du bilan : ses 150 membres se pencheront de vendredi à dimanche sur les réponses faites par le gouvernement à leurs propositions et les suites à tirer de cette expérience inédite.

Le changement climatique menace la paix dans le monde et les armées doivent s’y préparer, alerte l'ONU

Pénurie d'eau, émeutes, catastrophes naturelles... Les armées sont en première ligne face à la crise climatique. Lors d'un Conseil de sécurité de l'ONU, plusieurs pays ont plaidé pour plus de coopération dans ce domaine alors qu'Emmanuel Macron appelle à la création d'un ou une envoyée spéciale pour...

Mathenier Sovcomflot Arctique Christophe de Margerie Sovcomflot

Climat : un méthanier russe parvient à traverser l’Arctique en plein cœur de l’hiver

Pour les sociétés russes de transport maritime, c’est une excellente nouvelle qui va leur faire gagner des semaines de voyage. Pour la planète, c’est un événement de bien mauvais augure. Pour la première fois, un méthanier a emprunté la voie navigable arctique entre janvier et février, en plein de...

Portables recyclage 01

Le gouvernement dévoile sa stratégie pour réduire l'empreinte environnemementale du numérique

Baromètre environnemental, data centers plus verts, aide au reconditionnement des appareils... Le gouvernement vient de dévoiler sa feuille de route destinée à concilier transition numérique et transition écologique. 15 grandes actions ont été dévoilées mais la France a choisi de miser sur la...