Publié le 08 décembre 2020

ENVIRONNEMENT

Au sein de l'Union européenne, les émissions de CO2 ont diminué chez les plus pauvres et augmenté chez les plus riches

Les inégalités en matière d’émissions de CO2 sont frappantes. Selon un nouveau rapport d'Oxfam, publié avec l'Institut de l'Environnement de Stockholm, les émissions annuelles des citoyens européens les plus pauvres ont baissé de 24 %, tandis que celles des 1 % les plus riches ont augmenté de 5 % depuis 1990. L'ONG alerte sur un possible effet "Gilet jaunes" si les politiques de transition écologiques ne sont pas suffisamment perçues comme justes par les populations les moins aisées. 

99 1 inegalites climat oxfam rapport Istock
Dans l'Union européenne, les émissions des 1 % les plus riches ont augmenté de 5 % depuis 1990 tandis que celles des 50 % les plus pauvres ont baissé de 24 %.
@iStock

Les émissions de gaz à effet de serre des Européens à revenu faible et moyen ont baissé entre 1990 et 2015, tandis que celles des 10 % les plus riches ont augmenté. C'est ce que révèle une nouvelle étude, publiée ce mardi 8 décembre, par Oxfam avec l'Institut de l'Environnement de Stockholm (1). Dans le détail, les émissions annuelles des 50 % les plus pauvres ont baissé de 24 %, et celles des 40 % de "revenus moyens" de 13 %, indique l'ONG. Parallèlement, les émissions des 10 % les plus riches ont augmenté de 3 %, et celles des 1 % les plus riches de 5 %.

"Jusqu'à présent, la réduction des émissions de l'UE a coïncidé avec une augmentation des inégalités économiques, laissant les émissions des Européens les plus riches à un niveau inacceptable", dénonce l'ONG, appelant les dirigeants européens à "placer les principes d'équité et de transition juste au cœur du Green Deal""L'UE doit s'attaquer aux émissions de gaz à effet de serre des Européens les plus riches et renforcer son soutien aux plus pauvres pour une transition écologique juste", prône Oxfam. 

Les 1 % les plus riches devront réduire leurs émissions par 30 d'ici 2030

Aujourd’hui, les 10 % de citoyens européens les plus riches ont une empreinte carbone par habitant plus de 10 fois supérieure au niveau requis d’ici 2030 pour limiter le réchauffement à 1,5 °C, tandis que l’empreinte des 1 % les plus riches est 30 fois plus élevée. L’empreinte des 50 % d’Européens les plus pauvres doit quant à elle être réduite en moyenne de moitié d’ici 2030. "Pour réaliser les réductions d’émissions plus importantes requises d’ici 2030, il faudra donc s’investir davantage en faveur de mesures visant à contrer la consommation excessive de carbone des citoyens européens les plus riches" alerte l'ONG.

Cette semaine, le Conseil européen doit justement fixer un nouvel objectif de réduction pour 2030. La Commission européenne a proposé une baisse d'au moins 55 % tandis que le Parlement européen vise -60 % et que les ONG plaident pour -65 %. "L'expérience des Gilets jaunes en France nous rappelle à quel point les tentatives de réduction des émissions peuvent tourner court si les politiques ne sont pas perçues comme justes ou équitables", souligne Oxfam. L'ONG formule plusieurs recommandations : mettre fin aux subventions aux combustibles fossiles, améliorer l'efficacité énergétique de l'habitat et introduire des taxes sur la consommation carbone dans le secteur du luxe.

Concepcion Alvarez avec AFP

(1) Rapport Oxfam avec l'Institut de l'Environnement de Stockholm


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Csm emploi job recrutement istock AndreyPopov 7aed59f1b1

Transition écologique : Voici les cinq métiers qui recrutent

C’est un signal fort qui montre que les acteurs économiques s’emparent de plus en plus des risques liés au changement climatique. Alors que le métier de responsable du développement durable est l’un des 25 métiers le plus en croissance selon LinkedIn, le cabinet Birdeo vient de publier son Top 5 des...

Chili gouvernement JAVIER TORRES AFP

Au Chili, un gouvernement jeune, paritaire, avec une climatologue à l’environnement

Le nouveau président du Chili, Gabriel Boric, entend bien mettre la lutte contre le changement climatique en haut de la pile de ses priorités. Il vient de passer les commandes du ministère de l'Environnement à Maisa Rojas, climatologue et co-autrice du dernier rapport du Giec. Un symbole fort.

Education transition

Transition écologique et sociale : l’enseignement supérieur se transforme doucement

Pour répondre à la quête de sens d'une jeunesse dont la moitié déclare souffrir d’éco-anxiété, mais aussi aux besoins des entreprises, des établissements lancent des formations entièrement dédiées à la transition. Un premier pas en cette journée mondiale de l’éducation, même si les enjeux du climat...

Couv Criminels climatiques

"Criminels climatiques" : une enquête édifiante sur les trois entreprises les plus climaticides au monde

Vous pensez à Amazon, Total ou BP ? Mais aucune de ces entreprises ne se situent dans le trio de tête. Les trois entreprises les plus climaticides au monde sont beaucoup moins connues du grand public. Il' s'agit du pétrolier Saudi Aramco, du géant chinois du charbon China Energy, et de la compagnie...