Publié le 28 octobre 2016

ENVIRONNEMENT

Le transport maritime va dépolluer son carburant dès 2020

L’Organisation maritime internationale (OMI) a en effet décidé de réduire le taux de soufre dans le carburant marin, l’un des plus polluants, dès 2020. Elle résiste ainsi au lobby pétrolier, qui souhaitait un report à 2025.

Les émissions du transport maritime sont évaluées à 3 ou 4% des émissions de CO2 au niveau mondial.
iStock

L’Organisation maritime internationale (OMI), réunie à Londres depuis le début de la semaine, a adopté, jeudi 27 octobre, une résolution pour dépolluer le carburant de l’industrie maritime, l’un des plus sales au monde – son taux de soufre est 3 500 fois plus élevé que la limite autorisée pour le diesel. Le plafond mondial de la teneur en soufre du fioul passera de 3,5% à 0,5% à partir du 1er janvier 2020, et non 2025 comme le demandait l’industrie pétrolière.

"Pour l’industrie maritime, c’est la première fois que sont adoptées des normes sur la pollution atmosphérique qui vont avoir un vrai effet. C’est une décision historique qui va permettre de réduire l’impact du transport maritime sur la pollution de l’air de 5% aujourd’hui à 1,5% et de sauver des millions de vies dans les prochaines décennies", se félicite Bill Hemmings, de l’association Transport & Environment.

 

200 000 décès prématurés évités

 

L’argument des pétroliers consistait à dire qu’il n’y aurait pas assez de carburant pour répondre aux nouvelles normes et fournir les quelque 50 000 navires commerciaux de la planète. Mais une étude commandée par l’OMI est venue infirmer cette hypothèse.

Par ailleurs, selon une étude de James Corbett, professeur à l’université du Delaware, cette limitation dès 2020 va permettre d’éviter 200 000 décès prématurés supplémentaires, dont 135 000 en Asie, 32 000 en Afrique et 21 000 en Amérique latine.

90% des échanges mondiaux de marchandises se font par voie maritime et cette tendance augmente d’année en année.

Concepcion Alvarez
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Quand les industriels américains se rebellent contre la politique anti-climat de Donald Trump

Majors pétrolières et gazières, constructeurs automobiles, producteurs de biocarburants… Plusieurs industriels américains s'opposent à Donald Trump et ses mesures anti-environnementales. Une prise de conscience écologique ? Peut-être, mais il s’agit surtout de défendre des intérêts économiques et de...

Integration enjeux ecologique programme enseignement superieur

Les directeurs et enseignants du supérieur appellent à l'intégration des enjeux écologiques dans les formations

C'est au tour des directeurs d'établissement et des enseignants du supérieur de se mobiliser. Ils sont plus de 6 000 à avoir signé un appel du Shift project réclamant plus de formations sur les enjeux écologiques et climatiques dans les programmes. Une lacune que les écoles et universités commencent...

Desobeissance civile extinction rebellion Raphael Kessler Hans Lucas

[Génération climat] La désobéissance civile : des actions radicales qui attirent une jeunesse dans l'urgence

Les actions de désobéissance civile connaissent un nouveau souffle en France, en partie portées par un attrait de la jeunesse pour des méthodes plus radicales. Les pétitions et les marches ne suffisent plus à répondre au sentiment d'urgence de cette génération, la première à connaître les...

Adaptation changement climatique mangrove CC0

[Infographie] Adaptation au changement climatique : investir 1 800 milliards de dollars et en gagner 7 000

La Commission mondiale sur l'adaptation, créée en octobre 2018 par le philanthrope Bill Gates, publie son premier rapport sur l’urgence de l’adaptation au changement climatique. Elle estime qu'investir 1 800 milliards de dollars dans cinq actions prioritaires permettrait d’engendrer plus de 7 000...