Publié le 21 juin 2018

ENVIRONNEMENT

La protection de l’environnement finalement inscrite dans l’article 1 de la Constitution

Nicolas Hulot et Emmanuel Macron main dans la main en Bretagne. Au-delà des photos, la bonne entente entre le Président et le ministre de la Transition écologique se traduit également dans les faits. Nicolas Hulot a réussi à convaincre l’Exécutif de placer la protection de l’environnement dans l’article 1 de la Constitution, en tant que principe fondateur, et non plus à l’article 34 comme prévu initialement.

Le texte sur la réforme constitutionnelle sera débattu à partir du 10 juillet à l'Assemblée.
@Wikimédia

C’est une victoire dont il avait bien besoin et qui va calmer un temps ses détracteurs. Nicolas Hulot a confirmé mercredi 20 juin, lors d’un déplacement en Bretagne en compagnie d’Emmanuel Macron, que la défense de l’environnement serait bien inscrite à l’article 1er de la Constitution et non plus reléguée à l’article 34, qui définit le domaine de la loi, donnant une faible portée à la mesure.

L’article 1 pose les principes fondateurs de la République française. Y inscrire la protection de l’environnement serait un symbole fort et une manière de faire avancer les lois dans ce sens. Cela permettrait ainsi de s’opposer à tout texte qui ne serait pas conforme avec le respect de l‘environnement devant le Conseil constitutionnel.

"La position du Ministre vient soulager et rendre espoir à toutes celles et tous ceux qui souhaitent voir la France revenir à une consommation d’une seule planète, et ainsi mieux protéger les droits de nos concitoyennes”, a réagi Marie Toussaint de l’association Notre affaire à tous.

Finitude des ressources

En avril, lors de la présentation des grandes lignes de la réforme constitutionnelle, le Premier ministre Édouard Philippe avait fait savoir que "le projet de loi constitutionnel inscrira(it) l'impératif de lutte contre le changement climatique à l'article 34 de la Constitution", provoquant la colère des ONG qui dénonçaient une opération de greenwashing. 

"Il y a des choses qui avancent. C'était prévu à l'article 34, là on est à l'article 1. C’est le vœu gouvernemental", a salué mercredi Nicolas Hulot, assurant que le gouvernement allait "laisser le Sénat et l'Assemblée exprimer leurs prérogatives". Cette semaine, il a également reçu le soutien du président de l'Assemblée, François de Rugy : "Je plaide pour qu'on puisse dire dans cet article 1er qu'il y a la question de l'écologie, mais en étant précis sur la lutte contre le dérèglement climatique et la protection de la biodiversité." 

Reste en effet à savoir ce que contiendra précisément la modification constitutionnelle. "Dans la formulation, il faut regarder (...) notamment la portée juridique. Personnellement, je souhaite qu'environnement, climat et biodiversité y figurent, ainsi que la "finitude" des ressources. Mais cela pose un problème juridique donc ce n'est pas aussi simple", a expliqué Nicolas Hulot. Le texte sera débattu en séance plénière à l'Assemblée à partir du 10 juillet.  

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ministres Pompili Castex Le maire Thomas COEX POOL AFP

Climat : cinq ministres visés par une plainte pour inaction, une première en France

Si les procès climatiques se multiplient, c'est la première fois que des ministres en fonction sont directement visés. Le député européen Pierre Larrouturou, et les militants Camille Étienne et Cyril Dion ont déposé plainte le 17 juin devant la Cour de Justice de la République contre plusieurs...

Secheresse Peter H de Pixabay

Coût économique : le Covid-19 n’est qu’un avant-goût du changement climatique

Le Covid-19 a plongé dans le rouge les économies du monde entier. Les pays du G7, regroupant les plus grands États industriels, ont d'ailleurs débloqué des plans de relance sans précédent pour y faire face. Mais cette crise économique n'est qu'un aperçu de ce que les pays subiront face au changement...

IStock @UlyssePixel Conseil d'Etat

Loi climat et résilience : un nouveau coup porté par le rapporteur du Conseil d'État

L'étau se resserre autour du projet de loi Climat. Dans le cadre de l'audience de Grande-Synthe le 11 juin, ville qui a attaqué l'État pour inaction climatique, le rapporteur public appelle le gouvernement à prendre des mesures à la hauteur des objectifs climat de la France, dans un délai de neuf...

Breaking Boundaries The Science of Our Planet

"Notre planète à ses limites", le documentaire à voir sur les basculements irréversibles de notre planète

Disparition des forêts tropicales, acidification des océans, fonte de l'Inlandsis du Groenland... Ces phénomènes sont des points de non-retour, des seuils critiques que l'humanité ne doit pas franchir sans se mettre en danger. Or aujourd'hui, sur les neuf "tipping points", quatre ont déjà été...