Publié le 26 juin 2017

ENVIRONNEMENT

La banque d’Angleterre veut mesurer l’exposition du système bancaire britannique au changement climatique

Dans son bulletin trimestriel, publié le 16 juin, la Banque d'Angleterre explique qu’elle examinera l'exposition des banques britanniques aux changements climatiques. Une annonce qui intervient dans un contexte international porteur pour prendre conscience des menaces financières liées au climat.

Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre.
Getty Images

"C'est révolutionnaire", a déclaré Ben Caldecott, directeur du programme de financement durable à l'Université d'Oxford. "C'est la première fois qu'un régulateur financier examine le risque climatique d'une manière aussi complète que dans le secteur bancaire. En conséquence, cela aidera les autres organismes de réglementation financière à intégrer le risque climatique dans leurs activités, ce qui contribuera à améliorer la résilience aux chocs liés au climat dans l'ensemble du système financier mondial".

Pour l’instant, aucun détail n’a été donné sur cette revue interne du secteur bancaire, la Banque d’Angleterre (BoE) ayant seulement précisé qu'il s'agissait de "lancer un examen des risques climatiques dans le secteur bancaire britannique" et que le travail serait effectué de la même manière que l’évaluation des compagnies d'assurance qui avait été lancée en 2014.

Ça bouge à l’international

Le bulletin trimestriel de la BoE (1) souligne que les pertes résultant de catastrophes naturelles ont été multipliées par trois au cours des 30 dernières années, "le changement climatique devenant un facteur important". La banque centrale estime également que la capitalisation boursière combinée des quatre premiers producteurs américains de charbon a diminué de 95% depuis fin 2010, tandis que trois des cinq premières entreprises américaines se sont récemment déclarées en faillite.

Cette annonce et ce constat interviennent dans un contexte international porteur. Les régulateurs du monde entier intensifient en effet leurs efforts pour renforcer les institutions financières contre les risques climatiques. La France a ainsi introduit, via l’article 173, une obligation pour les investisseurs institutionnels d'expliquer comment leurs portefeuilles s'alignent sur les objectifs du changement climatique.

Les autorités néerlandaises, suédoises et allemandes ont examiné la menace financière potentielle du réchauffement climatique. Et le régulateur des assurances de la Californie a demandé aux grands assureurs de divulguer le poids de leurs investissements dans les énergies fossiles tout en les encourageant à vendre ceux liés au charbon.

Un risque climat qui se matérialise de plus en plus

Mark Carney, le gouverneur de la BoE et président du Conseil de Stabilité Financière, est une des figures pionnières de la question climatique et de la théorisation du risque climat. Dès 2015, il adressait un discours au monde la finance pour sensibiliser sur ce sujet. Depuis, il n’a cessé d'alerter sur le fait que le réchauffement climatique constitue un risque majeur pour le secteur financier.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) The Bank’s response to climate change 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Action desobseissance civile 120419 XR HM lafayette CA

Extinction Rebellion, le mouvement de désobéissance civile, débarque en France et promet des actions de plus en plus fortes

Les actions de désobéissance civile sont de plus en plus plébiscitées par les militants écologistes. Ce vendredi 19 avril, trois grandes ONG – Greenpeace, Les Amis de la Terre et ANV-COP21, soutenues par une dizaine d’autres, appellent à une action de masse pour "bloquer la République des...

Le salaire reste de terminant dans le choix des futurs entreprises des e tudiants de grandes e coles pixabay

Les étudiants des grandes écoles sont sensibles à l'éthique (mais encore plus au salaire)

Jamais les étudiants de grandes écoles n'auront été aussi sensibles aux questions éthiques. La dernière étude d'Universum souligne cette tendance qui fait écho au Manifeste pour un réveil écologique signé par plus de 30 000 étudiants de grandes écoles. Reste que cet attachement ne se vérifie pas...

Mobilsation climat greve fridays for future paris greta thunberg YFC France

Mobilisation sur le climat : les jeunes se structurent pour agir dans la durée

Élections européennes, action de désobéissance civile, grèves, les jeunes Français engagés pour le climat passent à la vitesse supérieure. Après le succès la journée de mobilisation internationale du 15 mars, qui a mis 200 000 jeunes dans la rue à travers tout le pays, le mouvement Youth for Climate...

Amazon marque preferee des Francais

Plus de 6 000 salariés d’Amazon poussent le géant à soutenir une résolution pro climat lors de l'Assemblée générale

Plus de 6 000 salariés d'Amazon demandent à leur entreprise, dans une lettre ouverte, de soutenir lors de la prochaine Assemblée générale une résolution pro-climat déposée par leurs collègues en janvier. Une action inédite dans la tech qui veut faire d'Amazon un "leader du climat".