Publié le 26 juin 2017

ENVIRONNEMENT

La banque d’Angleterre veut mesurer l’exposition du système bancaire britannique au changement climatique

Dans son bulletin trimestriel, publié le 16 juin, la Banque d'Angleterre explique qu’elle examinera l'exposition des banques britanniques aux changements climatiques. Une annonce qui intervient dans un contexte international porteur pour prendre conscience des menaces financières liées au climat.

Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre.
Getty Images

"C'est révolutionnaire", a déclaré Ben Caldecott, directeur du programme de financement durable à l'Université d'Oxford. "C'est la première fois qu'un régulateur financier examine le risque climatique d'une manière aussi complète que dans le secteur bancaire. En conséquence, cela aidera les autres organismes de réglementation financière à intégrer le risque climatique dans leurs activités, ce qui contribuera à améliorer la résilience aux chocs liés au climat dans l'ensemble du système financier mondial".

Pour l’instant, aucun détail n’a été donné sur cette revue interne du secteur bancaire, la Banque d’Angleterre (BoE) ayant seulement précisé qu'il s'agissait de "lancer un examen des risques climatiques dans le secteur bancaire britannique" et que le travail serait effectué de la même manière que l’évaluation des compagnies d'assurance qui avait été lancée en 2014.

Ça bouge à l’international

Le bulletin trimestriel de la BoE (1) souligne que les pertes résultant de catastrophes naturelles ont été multipliées par trois au cours des 30 dernières années, "le changement climatique devenant un facteur important". La banque centrale estime également que la capitalisation boursière combinée des quatre premiers producteurs américains de charbon a diminué de 95% depuis fin 2010, tandis que trois des cinq premières entreprises américaines se sont récemment déclarées en faillite.

Cette annonce et ce constat interviennent dans un contexte international porteur. Les régulateurs du monde entier intensifient en effet leurs efforts pour renforcer les institutions financières contre les risques climatiques. La France a ainsi introduit, via l’article 173, une obligation pour les investisseurs institutionnels d'expliquer comment leurs portefeuilles s'alignent sur les objectifs du changement climatique.

Les autorités néerlandaises, suédoises et allemandes ont examiné la menace financière potentielle du réchauffement climatique. Et le régulateur des assurances de la Californie a demandé aux grands assureurs de divulguer le poids de leurs investissements dans les énergies fossiles tout en les encourageant à vendre ceux liés au charbon.

Un risque climat qui se matérialise de plus en plus

Mark Carney, le gouverneur de la BoE et président du Conseil de Stabilité Financière, est une des figures pionnières de la question climatique et de la théorisation du risque climat. Dès 2015, il adressait un discours au monde la finance pour sensibiliser sur ce sujet. Depuis, il n’a cessé d'alerter sur le fait que le réchauffement climatique constitue un risque majeur pour le secteur financier.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) The Bank’s response to climate change 


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Sport jeux olympiques biathlon Martin Fourcade JulienCrosnier DPPIMedia

COP24 : Le monde du sport veut monter sur le podium de la lutte contre le réchauffement climatique

Le monde du sport doit s'associer à l'effort pour endiguer le réchauffement climatique. Et le Comité international olympique (CIO) a l'intention de montrer la voie, a déclaré cette organisation lors de la 24e conférence de l'ONU sur le climat, en cours à Katowice en Pologne.

Woodside petroleum 1 North Ranking Complex Detail

Climat : Woodside, premier énergéticien australien, se convertit à la taxe carbone

Le géant énergétique australien Woodside a demandé au gouvernement de réintroduire un système de taxe carbone. Un revirement de la part du pétrolier qui s'était jusqu'à maintenant fermement opposé à une telle mesure. Il rejoint les géants miniers BHP et Rio Tinto qui affirment vouloir agir face au...

Defile de mode Benjamin Suomela

COP24 : Adidas, Burberry, H&M, Puma... 43 marques de mode s'engagent à réduire leurs émissions de CO2

Les annonces se multiplient à la COP24 de Katowice à Pologne. Cette fois, ce sont 43 enseignes de mode, parmi les plus émettrices, qui s'engagent à réduire leurs émissions de 30 % d'ici 2030. Parmi les signataires de la charte pour l'action climatique, on trouve Gap, Esprit, Inditex, H&M ou encore...

Station essence Shell shell

Shell s’engage à lier la rémunération de ses dirigeants à l’atteinte d'objectifs climatiques

Sous la pression grandissante de ses investisseurs, Shell vient d’annoncer plusieurs engagements ambitieux en faveur du climat. Le pétrolier souhaite lier la rémunération de ses dirigeants à l’atteinte de ses objectifs climatiques. De plus, le géant anglo-néerlandais s’engage à quitter les groupes...