Publié le 06 janvier 2015

ENVIRONNEMENT

François Hollande, une stratégie floue sur l’environnement

L’environnement sera l’une des priorités de François Hollande en 2015. C’est ce qu’a martelé le président de la République, lundi 5 janvier, au cours de la longue interview qu’il a accordée à France Inter. Le chef de l’Etat a posé les conditions de la réussite du sommet climatique de Paris (Cop 21) et jugé que la politique française était exemplaire en matière environnementale. Des déclarations qui ont suscité de vives réactions.

François Hollande, interrogé dans les studios de France Inter le 5 janvier 2015.
© Remy de la Mauvinière / AFP

François Hollande semble avoir opéré ces derniers mois une mue sur les questions écologiques. Des sujets qui peinaient à s’imposer dans l’agenda présidentiel au cours de ses deux premières années de mandat.

Le discours a radicalement changé. Une question se pose désormais: le chef de l’Etat a-t-il réellement pris conscience de l’urgence climatique et environnementale ou cherche-t-il par ce biais à redorer une image politique largement ternie ?

S’il est aujourd’hui le seul à pouvoir y répondre honnêtement, les signes envoyés aux observateurs sont contradictoires.

 

Fermeture de Fessenheim, maintien de Notre-Dame-des-Landes

 

François Hollande a d’une part confirmé l’une de ses promesses de campagne, à savoir la fermeture de Fessenheim, affirmant notamment que "les procédures sont engagées". Le président de la République n’a toutefois pas indiqué la date à laquelle cette fermeture doit intervenir.

La centrale nucléaire alsacienne, la plus ancienne du parc français (1978), devait initialement cesser son activité en 2016.

Le chef de l’Etat a, d'autre part, réaffirmé sa volonté de voir se concrétiser le projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. "Quand les recours seront épuisés, il sera lancé" a-t-il déclaré. La construction d’un nouvel aéroport en Loire-Atlantique reste fortement contestée.

Autre chiffon rouge agité devant les écologistes, son affirmation selon laquelle "la France est exemplaire dans sa politique écologique". Pour étayer son assertion, François Hollande a cité la loi sur la transition énergétique, adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale, et celle sur la biodiversité, qui attend toujours d’être inscrite à l’agenda parlementaire.

Europe Ecologie les Verts a rapidement dénoncé un décalage "douloureux" entre les discours et les actes. Dans un communiqué, le parti de Cécile Duflot juge la politique du gouvernement "au mieux illisible, quand elle n’est pas simplement nocive".

Le même sentiment de déception prédomine chez France nature environnement (FNE). Pour Benoît Hartmann, le porte-parole de l’association, "les socialistes payent aujourd’hui leur absence de culture environnementale. C’est un sujet qu’ils ont trop longtemps sous-traité aux écologistes. On sent un frémissement sur ces questions, mais on a la sensation qu’ils ne savent pas comment s’y prendre. Le fait que le chef de l’Etat, en deux heures d’interview, n’ait pas prononcé un mot sur les emplois verts et la croissance verte est significatif. Ils se gargarisaient encore de ces sujets il y a quelques semaines."

 

Le sommet climatique de Paris, objectif majuscule

 

Les critiques sont en revanche moins vives concernant ses propos sur la prochaine conférence des parties (COP) sur le Climat.

Pour François Hollande, 3 critères permettront de juger de la réussite du prochain sommet climatique, qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains.

Le chef de l’Etat espère d’abord qu’il débouchera sur "un accord général, contraignant pays par pays" pour réduire les gaz à effet de serre. Il souhaite ensuite que le fonds vert permette de "dégager 100 milliards de dollars" afin de financer "l’innovation et la reconversion des pays les plus pauvres". Enfin, il croit possible de mettre en place des financements innovants, "notamment sur le prix du carbone".

Il s’est également déclaré favorable à l’instauration d’une taxe sur les transactions financières à l’échelle européenne, souhaitant que le produit de cet impôt soit "au service du climat". La position de la France sur la question a été récemment critiquée. Michel Sapin étant notamment accusé de vouloir exempter les produits dérivés du secteur bancaire français de cette taxe.    

Antonin Amado
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

2015, année décisive pour le climat

Le sommet de Paris (la COP 21) se tiendra au parc des expositions du Bourget du 30 novembre au 11 décembre prochains. 50000 acteurs et délégués internationaux seront mobilisés à cette occasion, avec l’objectif de mettre en place un accord multilatéral sur le climat. Un enjeu qui concerne...

Climat : pourquoi il est urgent d’accélérer la lutte contre les émissions de méthane

Les négociations internationales sur le climat ne font pas de différence entre les divers gaz à effet de serre dans les objectifs de réduction à atteindre. Il est pourtant urgent de fixer un objectif spécifique des émissions de méthane. Les climatologues viennent de revoir à la hausse...

Pascal Canfin : "Changer de société pour vivre mieux."

Le 28 novembre dernier, le gouvernement se mobilisait pour la Conférence environnementale. Mais les ministres écologistes ont disparu du gouvernement et les ambitions environnementales de la présidence Hollande sont surtout tournées vers la question climatique. Pascal Canfin, ancien...

Sommet Paris Climat 2015 : une rivalité diplomatique naissante entre la France et les Etats-Unis

A un an de la Conférence Climat organisée à Paris, la diplomatie française s’active en coulisses pour commencer à bâtir un accord. François Hollande en a fait une affaire personnelle. Mais les alliés de la France, au premier rang desquels se trouvent Barack Obama, sont aussi des...

Négociations de Lima : une étape cruciale avant le sommet Paris Climat 2015

Du 1er au 12 décembre, un nouveau round des négociations onusiennes sur le climat, le vingtième, se tient à Lima, au Pérou. Cette conférence des parties (COP), très technique, devrait servir de rampe de lancement pour celle de Paris, prévue en 2015 et de laquelle on attend un accord...

Le climat, "grande cause nationale en 2015"

Tandis que Paris sera l’hôte de la conférence mondiale sur le climat fin 2015, la lutte contre le dérèglement climatique a été déclarée "grande cause nationale" pour l’année à venir. C’est le Premier ministre qui l’a annoncé lors de son discours de clôture de la 3e Conférence...

Conférence environnementale : François Hollande veut pénaliser le charbon et favoriser la démocratie participative

A l’occasion de son discours d’ouverture de la 3e Conférence environnementale, François Hollande s’est longuement attardé sur la question de la démocratie participative. Le chef de l’Etat était fortement attendu sur le sujet après la mort de Rémi Fraisse lors des manifestations contre le...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Assemblee nationale PLFR3

PLFR3 : Les entreprises aidées publiquement sont désormais soumises à des engagements écologiques

L'Assemblée nationale vient d'adopter en première lecture le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR3). Demandée depuis le début du confinement par de nombreux élus et ONG, l'écoconditionnalité des aides versées aux grandes entreprises est entérinée. Les grandes entreprises dans...

Action greenpeace notre dame climat

Greenpeace dénonce "l'écologie de façade" du gouvernement en déployant une banderole au-dessus de Notre-Dame

L'ONG Greenpeace a déployé ce matin à 6h une banderole en haut de la grue de Notre-Dame de Paris pour dénoncer l'inaction climatique du gouvernement. Une action vue par la nouvelle ministre de l'Écologie, Barbara Pompili, comme un "cadeau de bienvenu". La pression monte sur les épaules de la...

Jeanne barseghian maire ecolo de Strasbourg PATRICK HERTZOG AFP

État d’urgence climatique déclaré à Strasbourg et Bordeaux, deux villes emportées par des écologistes

C'est leur premier acte en tant que maire : à Strasbourg et Bordeaux, Jeanne Barseghian et Pierre Hurmic, deux écologistes tout juste élus, déclarent l'état d'urgence climatique sur leur territoire. Des centaines de conseils municipaux à travers le monde ont pris le même engagement. Mais celui-ci...

Le Haut conseil pour le climat torpille la politique climatique de la France dans un nouveau rapport

La France n'est toujours pas sur la bonne trajectoire climatique pour atteindre la neutralité carbone en 2050, alerte une nouvelle fois le Haut conseil pour le climat. Installée par Emmanuel Macron fin 2018, en pleine crise des Gilets jaunes, l'instance est la vigie de l'action climatique du...