Publié le 24 novembre 2020

ENVIRONNEMENT

Avec John Kerry, Joe Biden nomme pour la première fois un représentant spécial pour le climat des États-Unis

Joe Biden, nouveau président des États-Unis, vient de dévoiler les premières nominations de son futur gouvernement. Il a choisi l'ancien secrétaire d'État John Kerry pour être représentant spécial pour le climat, une première aux États-Unis. Un symbole fort alors que c'est John Kerry qui, en 2015, signa, au nom des États-Unis, l'Accord de Paris. 

John Kerry le secretaire d Etat americain au Bourget lors de la COP21 le 9 decembre 2015 STEPHANE MAHEPOOLAFP
John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, au Bourget, lors de la COP21 le 9 décembre 2015.
STEPHANE MAHEPOOL / AFP

C’est une nouvelle ère pour la politique climatique américaine qui s’ouvre, de l’avis de la plupart des commentateurs. Ce mardi 24 novembre, le nouveau président élu, Joe Biden, va officialiser les premières nominations pour son futur gouvernement. Au poste de représentant spécial pour le climat, c’est John Kerry qui a été choisi. Un symbole envoyé au monde entier à l’approche des cinq ans de l’Accord de Paris, puisque c’est lui qui signa le texte en décembre 2015 au Bourget, au nom des États-Unis, en tant que chef de la diplomatie de Barack Obama.  

"Je retourne au gouvernement pour remettre l'Amérique sur la bonne voie, face au plus grand défi de cette génération et face à ceux qui suivront", a tweeté John Kerry, promettant de "traiter la crise climatique comme la menace urgente de sécurité nationale qu'elle est". Sa feuille de route est claire : alors que Donald Trump a acté la sortie des États-Unis de l’Accord de Paris le 4 novembre dernier, il s’agit désormais de retrouver la confiance des partenaires. Une mission dans laquelle devrait exceller John Kerry, diplomate rompu au multilatéralisme et connu de multiples dirigeants mondiaux.  

"Un bilan remarquable"

C'est la première fois qu'un représentant spécial pour le climat est nommé. Avec ce statut, John Kerry pourra ainsi siéger au Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche. Jusqu'ici, aucun membre de ce conseil n'était spécifiquement chargé de ce dossier, souligne l'équipe de transition de Joe Biden dans un communiqué. Le président élu entend ainsi prouver qu’il fait du climat l'une des priorités de son mandat. Il s'est ainsi engagé à revenir dans l'accord de Paris dès le premier jour de son investiture, le 20 janvier prochain, et a promis 2 000 milliards de dollars d’investissements dans les énergies et les infrastructures bas-carbone. 

"L'administration entrante ne laisse aucun doute sur la priorité qu'elle entend donner à la lutte contre la crise climatique", réagit Andrew Steer, le président du World Resources Institute (WRI). "Il y a peu de gens dans le monde avec un bilan aussi remarquable que John Kerry en matière de changement climatique. De son passage au Sénat à son rôle de secrétaire d'État, il a défendu l'action climatique et forgé de nombreux accords internationaux, y compris sur les objectifs de développement durable et sur les HFC (gaz réfrigérants, NDR), et a notamment joué un rôle déterminant dans la conclusion de l'Accord de Paris", estime-t-il.

Nouvel objectif 2030 avant la COP26

Joe Biden devra rapidement dévoiler au monde son nouveau plan climat avec en ligne de mire la COP26 sur le climat, prévue en novembre 2021 à Glasgow, en Écosse. Le nouveau locataire de la Maison-Blanche s’était engagé, pendant sa campagne, à la neutralité carbone dans la production électrique d’ici 2035 et dans toute l'économie d'ici 2050. Il devra également adopter un nouvel objectif de réduction des émissions d’ici 2030, "de l'ordre de 45 à 50 % par rapport à 2005" préconise le WRI. Et verser les deux milliards de dollars promis au Fonds vert pour le climat, suspendus par Donald Trump.   

John Kerry n'œuvrera pas seul. Il pourra compter sur l'appui de plusieurs personnalités soutenant l'importance de faire progresser la coopération internationale sur le changement climatique à l'instar du francophile Antony Blinken au poste de secrétaire d'État, Jake Sullivan en tant que conseiller à la sécurité intérieure ou encore l’Afro-américaine Linda Thomas-Greenfield comme ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies. "Cette équipe interviendra avec une connaissance claire des menaces que pose le changement climatique sur la sécurité nationale et humanitaire, ainsi que des opportunités que représente une ère renouvelée de coopération mondiale", estime Andrew Steer.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Joe Biden devient Président des États-Unis, l’Amérique espère enfin retrouver son calme

Jusqu’à la dernière seconde, Joe Biden et Donald Trump se sont livrés une bataille acharnée. La résistance de l'électorat du candidat républicain face aux soutiens du démocrate aura montré une nouvelle fois combien l’Amérique a été agitée au cours des quatre dernières années. Avec...

Ce mercredi 4 novembre, les États-Unis quittent officiellement l’Accord de Paris, quel que soit le résultat de l’élection

Une sortie de courte ou de longue durée ? Voilà qui dépendra du résultat de l'élection présidentielle américaine qui se déroule cette nuit. Pour le reste, c'est officiel, dès ce 4 novembre, les États-Unis quittent l'Accord de Paris, conformément à la décision prise en 2017 par Donald...

"Dans exactement 77 jours, les États-Unis reviendront dans l’Accord de Paris", promet Joe Biden

Alors que le dépouillement des votes est toujours en cours pour connaître le nom du futur Président des États-Unis, Joe Biden a réaffirmé son soutien à l'Accord de Paris. Mercredi 4 novembre, le pays a officiellement quitté la table des négociations, mais le candidat démocrate a promis son...

Élection US : Joe Biden promet l’arrêt de l’industrie pétrolière une fois élu, un coup de poker à haut risque

Être candidat à la présidence du premier pays producteur de pétrole de la planète et promettre d’y mettre fin à moyen terme. Telle est la proposition de Joe Biden pour s’emparer de la Maison blanche, en engageant un discours de transition énergétique laissant espérer un vrai monde d’après....

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

MicrosoftTeams image

À quelques semaines de la COP26, la Chine et les États-Unis prennent de forts engagements climatiques

Fini le financement des centrales à charbon à l'étranger. La Chine annonce la fin de leur construction en dehors de ses frontières. Une avancée majeure alors que Pékin soutenait fortement cette énergie dans les pays en développement. Une bonne nouvelle qui intervient au moment où les États-Unis ont...

Emissions CO2 FranckWagner

Le manque d’engagement des pays sur les émissions de CO2 conduit le monde à un réchauffement de 2,7°C, alerte l’ONU

À quelques semaines de la prochaine COP26 sur le climat, l’ONU s’alarme. Les pays, qui devaient prendre de nouveaux engagements en matière d’émissions de CO2, tardent. Si 113 pays ont renforcé leurs ambitions, cela concerne moins de la moitié des émissions mondiales. En l’état, le monde va largement...

Football tottenham CCO

[Bonne nouvelle] Un match de football neutre en carbone, pour la beauté de l’écogeste

La rencontre de football entre Tottenham et Chelsea du 19 septembre doit faire entrer un peu plus les questions environnementales dans le monde du sport. Ce match de première ligue anglaise a l’ambition d’être le premier neutre carbone. Pour cela, les deux clubs invitent les spectateurs à adopter...

Manifestation climat australie JennyEvans Getty AFP 01

L'éco-anxiété, un moteur de mobilisation pour sauver la planète

Colère, tristesse, abattement… Une nouvelle étude révèle l’accélération du phénomène d’éco-anxiété, l’inquiétude liée à la crise écologique, chez les jeunes du monde entier. Si ce phénomène paraît dramatique de prime abord, il est porteur d’espoir tant la nouvelle génération a une conscience aigüe...